Avertir le modérateur

02/03/2009

Ultime lettre ouverte aux "boutiquiers" socialistes

Par Slovar les Nouvelles

Il existe en France une tradition démocratique qui veut que lorsqu'un pouvoir est décrié par les citoyens, ceux-ci puissent se tourner vers une force politique d'alternance. Contrairement aux pays nordiques ou anglo-saxons où cette alternance ne joue que sur des points de détails, la France s'est jusqu'à présent honorée de remplacer un programme de gouvernement par un autre.

Certains diront, avec raison, que la prédominance de l'Europe et de sa construction a considérablement diminué l'importance des alternances puisque le plus grand nombre de privatisations ont été effectuées sous un gouvernement de gauche. Les plus honnêtes ajouterons que le montant de celles-ci ont été, à cette époque, versées dans un fonds pour les retraites que la majorité de droite a bien entendu évité d'abonder.

Lire la suite

25/11/2008

Reçu au 33320 @ 20minutes.fr

Une vidéo royale:

 

L’affolement des éléphants

Par José, des ASHC (Adhérents Socialistes Hors Courant) du PS

On comprend l’affolement des éléphants des courants obsolètes.

Si Ségolène Royal va en justice pour contester les résultats du 2ème tour de l'élection au poste de 1er Secrétaire National du Parti Socialiste et gagne, la décision du Tribunal fera jurisprudence et sera valable pour tous les votes du Congrès de Reims (1er tour, Votes des motions, votes des résolutions) où le corps électoral et les conditions de votes furent identiques.
C'est tout le Congrès de Reims qui pourra être annulé par le Conseil d'Etat juge des Associations...politiques inclues.
D'autres motifs pourront d'ailleurs être invoquées par tout adhérent du PS :
- les adhésions à  20€ non décidées au Congrès du Mans de 2005,
- les parrainages obligatoires non statutaires,
- la modification des statuts en catimini en juin par une simple Convention Nationale et non le Congrès comme le prévoient les statuts.

Les adhérents vont découvrir ces voix de recours comme ils ont découverts les électeurs fantômes des Bouches du Nord comme on dit dans le Parti (contraction des Bouches du Rhône et Nord).

Ce n'est pas  Ségolène Royal qui va réformer le PS mais le Conseil d'Etat et tant mieux ! Merci quand même à ce charmant bulldozer qui en aura été un précieux et décisif artisan!

Ni Dieu, Ni Premier Secrétaire…

Par Marc Vasseur

article_aubry-royal.jpgC’est mon dernier billet sur la pétaudière socialiste, vous connaissez mon point de vue: Ségolène Royal et Martine Aubry nomme chacune une personne pour une commission qui travaille pendant six mois pour obtenir les conditions d’un vote propre.

Et en attendant et probablement durant quelques années, je n’ai pas de premier secrétaire… en même temps, ce n’est pas vraiment nouveau, juste une certaine continuité de l’ère Hollande.

Et ne pensez surtout pas que je considère Ségolène Royal, le vote est entaché d’irrégularité, ça vaut dans les deux sens. Et ce n’est certainement pas le Conseil National de ce soir qui donnera une quelconque légitimité à « l’erreuse » élue même si je n’ai aucun doute sur l’issue donnée par cette aréopage.

Sinon, ce matin, j’ai fait une découverte, le représentant de Martine Aubry dans la commission de recollement, c’est un certain Christophe Borgel. Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, il fut président de l’UNEF-ID (syndicat étudiant dans les années 80-90). Pour la petite histoire, au moment des congrès, on parlait des adhérents «poissons rouges»… C’est vous dire si avec lui, on est vraiment dans le «/socialisme, c’est la démocratie jusqu’au bout/».

Pour revenir au PS, surtout qu’on ne me demande pas de la discipline pour deux et du rassemblement pour trois. Je reste adhérent au PS car je suis social-démocrate et syndiqué… Et par conséquent, je me dois d’être dans une organisation aussi malade soit-elle et c’est de l’intérieur qu’on combat le repli sur soi, les arrangements entre ennemis… et pour ne croyez pas que je sois dupe des rassemblements de circonstances.

Lire la suite

24/11/2008

Le pire scénario

Par Philippe Gailhardis

42 voix d'avance pour le Tout Sauf Ségolène! Autrement dit, compte tenu des impondérables, égalité parfaite entre les "pro" et les "anti".

C'est le pire scénario.

Revoter peut-il changer quelque chose à cette situation? Sûrement pas, si les militants restent campés sur leurs positions. Si, à l'issue d'un second vote, Ségolène l'emportait à son tour de quelques dizaines de voix, le camp adverse n'admettrait pas plus le résultat.

Comment sortir de l'impasse? Comment échapper à l'éclatement du parti?

Proposer un premier secrétariat tournant (un an chacune, à tour de rôle)?

Se mettre d'accord sur un premier secrétaire de compromis?

En réflechissant mieux, on peut se dire que ces deux moitiés du parti ne sont pas égales. D'un côté une équipe cohérente, de l'autre un front du refus!

Attendre sereinement que la coalition hétéroclite qui a porté Martine Aubry à l'avant éclate serait sans doute la solution la plus imparable pour les "ségolistes". Mais que de dégâts d'ici là! Que de rancoeurs!

Et si cet incroyable scenario catastrophe provoquait enfin un salutaire sursaut?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu