Avertir le modérateur

« 42 ans et précaire | Page d'accueil | Comment devient-on socialiste? »

08/04/2008

Décevoir serait irrémédiable!

Par Jean-Claude Benard

La très belle victoire accordée par les Français aux candidats de la gauche aux élections municipales montre que ceux-ci ont accepté de «passer l’éponge» sur la désastreuse pré-campagne présidentielle de 2007.

0354fb653143118c44ffec6edf1fa84a.jpg

Victoire socialiste aux municipales (ici à Lille) SIPA


Cette victoire qui n’était pas acquise (compte tenu des enjeux locaux liés à cette élection) est un message fort des Français auquel le Parti Socialiste ne peut répondre par des combats fratricides ou des luttes de couloirs. Les Français n’ont que faire des subtiles nuances entre les différents courants et des accords de circonstance.

Le prochain congrès doit à mon sens être porteur d’une détermination commune. Dans le cas contraire, il sera destructeur à jamais.


Les Français à trois reprises ont refusé la magistrature suprême à un(e) socialiste tout en premier lieu parce que le candidat a eu peur d’indisposer un électorat qui dans tous les cas de figure lui était hostile ensuite à cause de débats, propos et basses manœuvres que même la droite n’aurait osé imaginer.

Etre au service des français. C’est accepter que l’ambition personnelle (ou partisane) cède la place à la notion de bien commun. Ce congrès doit être celui du retour aux fondamentaux au détriment d’hypothétiques alliances ou compromis.

Les Français attendent du Parti Socialiste des réponses à la mondialisation (qui n’est heureuse que pour une poignée), au devenir du droit du travail (la flexisécurité est un leurre) à la distribution de subventions publiques à des entreprises qui délocalisent, à toutes les formes de précarité ou de nouvelle domesticité (emplois à la personne tiers ou quart temps), la pénibilité du travail.

Ce congrès sera t-il, au grand dam de tous ceux qui croient dans la gauche, celui de la « béquille » à un capitalisme financier de plus en plus destructeur?

Le congrès ignorera t-il les manifestations de salariés européens comme celle qui se déroule en Slovénie au nom d’une sociale démocratie «apaisée»? Acceptera t-il que des salariés de l’union européenne puissent venir travailler dans notre pays en étant régis par un contrat de travail étranger?

Si les socialistes dans leur ensemble reconnaissent l’économie de marché: «Il y a longtemps que les socialistes français, comme les autres socialistes et sociaux-démocrates en Europe, ont accepté d’agir dans le cadre de l’économie de marché. Avec souvent de meilleurs résultats que les gouvernements libéraux ou conservateurs en matière de croissance, de création d’emploi et de réduction des déficits, comme ce fut le cas notamment en France avec le dernier gouvernement socialiste que le pays ait connu, celui de Lionel Jospin. Il peut donc sembler étrange de reposer aujourd’hui encore la question de notre rapport au marché. Et pourtant, force est de constater que les socialistes ne semblent toujours pas au clair sur ce point…»

Le congrès doit définir des solutions économiques alternatives.

Les entreprises multinationales bien aidées par la liberté de circulation des capitaux et un droit social européen inexistant créeront de moins en moins d’emplois au fur et à mesure que l’Union européenne continuera son élargissement. S’il faut concentrer ses efforts sur les entreprises de petite taille, il ne faut pas pour autant se limiter au modèle strictement marchand.

L’économie sociale de marché et l’économie solidaire (très présentes dans des régions dirigées par des socialistes) seront-elles privilégiées ou devrons-nous nous contenter de 10 lignes de bonnes intentions comme dans le programme présidentiel du Parti Socialiste pour 2007?

Les banques seront-elles obligées de consacrer une part de leurs bénéfices au financement d’entreprises ou de projets solidaires?

Les fameuses subventions publiques évoquées plus haut seront-elles affectées au développement d’entreprises et d’emplois qui ne sont pas simplement basés sur la logique unique du profit?

Lors de ce congrès, que les échanges soient «chauds» ou «musclés» importe peu à partir du moment ou seule l’unité est un objectif.

Jaurès disait: «Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots» Espérons que ce congrès n’en apporte pas la preuve.

Décevoir serait irrémédiable!!!


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

la question que je me pose en tant qu'homme de gauche, la parti socialiste est il toujours a gauche ou pas, sinon que font les KOUCHNER et aitre DSK au PS, ces hauts dignitaires du PS qui partagent avec Sarkosy leurs richesses et notre misère, j'aimerai savoir si une bonne fois pour toute le Parti Socialiste se positionne comme parti libéral ou un parti anti libéral, là est toute l'avenir du parti socialiste, qui jusqu'a présent a le derrière entre deux chaises, pour rester poli, et lui amène les résultats électoraux que nous connaissons, en ce qui me concerne tant que le PS n'aura pas clairement dit ou il se situe en matière économique, je resterai en retrait du PS, espérons que le prochain congrés sera clair en matière économique !

Écrit par : léger | 08/04/2008

Décevoir serait irrémédiable! ?????? car ils peuvent encore décevoir plus que ces dernières années, c'est pas gagné pour Ségoléne !!!!!

Écrit par : gosse | 08/04/2008

Première chose : rassembler, cesser ces guerres intestines et ridiculisantes pour l'image de la gauche dans l'opinion publique. Rassembler ça suppose fermer le caquet à des petits seigneurs féodaux et en faire de bons soldats ( cf époque miterrandienne ).
Sans ça, pas la peine de songer à quoi que ce soit...

Écrit par : Fran | 09/04/2008

depuis que hollande a été réélu maire à 70% il a l'air shooté sur les photos que la presse montre de lui , avant il faisait abattu ?!
hollande est maire , député, président de région , secrétaire du ps : ça fait pas un peu beaucoup pour un seul homme surtout avec le chômage , il ne pourrait pas en laisser un peu à d'autres ???
on est en 2008 , mais le ps ne parle que de 2012 , on a l'impression d'être dans une campagne éléctorale permanente , ça pourrait lasser à la longue !!!!
ils pensent quoi des retraites , de la sécu, des vieux , des malades, des facs, de la franceafrique , des sdf, des smicards etc... rien ; leur souci unique mettre une "branlé" à sarko pour prendre sa place pour au fond faire la même politique que lui !!!

Écrit par : kombucha | 09/04/2008

Si on estime vraiment au PS que le résultat des dernières élections est une victoire,alors il ne s'agit plus de rénover mais de ressusciter
Le PS a seulement,gagné par défaut La victoire aurait du permettre un autre résultat

Écrit par : antimythe | 09/04/2008

Je suis d'accord avec les 2 commentaires précédents.
"La très belle victoire accordée par les Français aux candidats de la gauche aux élections municipales montre que ceux-ci ont accepté de «passer l’éponge» sur la désastreuse pré-campagne présidentielle de 2007."
L'analyse est totalement fausse. Il ne vous est rien pardonné ! Les résultats des municipales sont juste le fait d'une volonté de "taper les doigts" du gouvernement actuel. Qui n'a d'ailleurs pas voulu entendre et s'obstine.
Elle est bien là la gauche, toujours dans l'automatique opposition, sans proposition.
Je regarde avec beaucoup plus d'intérêt la création du modem et le futur parti du facteur rouge.

Écrit par : Narguilé | 09/04/2008

Narguilé,

Vous écrivez : "Elle est bien là la gauche, toujours dans l'automatique opposition, sans proposition. Je regarde avec beaucoup plus d'intérêt la création du modem et le futur parti du facteur rouge" Etes vous en mesure de nous indiquer au moins 3 propositions émanant des trotskystes ?

antimythe

Vous écrivez : "Le PS a seulement,gagné par défaut La victoire aurait du permettre un autre résultat" Vous ne devez certainement pas lire la presse ou simplement avoir pris connaissance des résultats. Pour mémoire, la gauche est majoritaire au niveau des régions et des départements et avec un peu de chance pourrait inverser la tendance au Sénat. Mais si vous trouvez cela modeste, c'est à vous de voir

Écrit par : JC BENARD | 09/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu