Avertir le modérateur

« Décevoir serait irrémédiable! | Page d'accueil | Verrouiller »

09/04/2008

Comment devient-on socialiste?

Par Philippe Gailhardis

On ne le répétera jamais assez: tout est de la faute des médias!
La planète au saccage, les inégalités qui se creusent, les nouvelles guerres coloniales, le retour de l’obscurantisme religieux, la toute-puissance irresponsable des multinationales et de leurs labos, modernes Frankenstein, les libertés à la dérive, l’institutionnalisation de la torture au sein des démocraties… Même le filtre édulcorant des télévisions officielles ne parvient pas à vous faire dormir tranquille. Et vous avez trop zappé les publicités pour faire de la possession du 4X4 le plus polluant, le but de votre vie.

Donc, logiquement, vous êtes mal, vous vous sentez impuissant, et vous enragez. C’est parce que vous enragez que vous devez vous engager. Vous commencez par participer à quelques manifs, ce carnaval des enfants de la révolution, vous signez des pétitions comme autant de cahiers de doléances, et puis quoi?


Vous dépenser au service d’une bonne œuvre, pardon, d’une ONG, faire partie enfin de cette société civile qui a remplacé dans notre société judéo-chrétienne les ordres mendiants de jadis ? Pour beaucoup, cela commence par là. Quoi de mieux pour soigner la culpabilité lancinante d’un bobo que de sacrifier argent et loisirs à une bonne cause ? Etre, définitivement, dans le camp des gentils, jusqu’au fanatisme ?
Cela, on peut le comprendre. Mais adhérer à un parti ! Et attention, pas n’importe lequel : le parti socialiste ! Un billet à bien plus de 20 euros pour une croisière qui ne vous promet aucun grand soir mais force maelströms, ballotté entre les courants contraires, sans compter le regard ironique ou, pire, compatissant de vos meilleurs amis, comme si vous leur annonciez que vous êtes un fan de Julio Iglesias.
Pour couper court à toute remarque déplaisante sur ma naïveté supposée, j’ai adopté le syllogisme suivant :
1/ La démocratie est le pire des systèmes à l’exception de tous les autres (Churchill).
2/ Il n’y a pas de démocratie sans partis politiques (Rocard).
3/ Le PS est le pire des partis à l’exception de tous les autres (moi).
Donc, j’adhère au parti socialiste.
C’est ce que j’ai fait un jour d’avril 2005, en pleine guerre fratricide sur le referendum européen, avec l’exaltante impression que j’allais participer à un beau combat et connaître enfin un morceau des coulisses du théatre démocratique.
(à suivre)

Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

On devient, ou plutôt vous devenez socialiste lorsque vous ne comprenez plus rien à la société!
La loi du marché c'est la réalité, mais celle ci vous dépasse...
Vous la rejetez car vous êtes victime de la pensée unique et que seul votre opinion compte!
Vous n'écoutez plus ceux qui pensent autrement que vous.
Ceux qui sont à droite sont des fachos et ceux qui sont trop à gauche des réactionnaires...
En somme, vous êtes le nombril de la pensée politique

Écrit par : cirennes | 09/04/2008

On devient, ou plutôt vous devenez socialiste lorsque vous ne comprenez plus rien à la société!
La loi du marché c'est la réalité, mais celle ci vous dépasse...
Vous la rejetez car vous êtes victime de la pensée unique et que seul votre opinion compte!
Vous n'écoutez plus ceux qui pensent autrement que vous.
Ceux qui sont à droite sont des fachos et ceux qui sont trop à gauche des réactionnaires...
En somme, vous êtes le nombril de la pensée politique

Écrit par : cirennes | 09/04/2008

Une fois qu'on aura les symptôme pour devenir socialiste, on aura peut être un moyen pour inventer un vaccin.

Écrit par : shadow | 09/04/2008

c'est simple, il suffit de réfléchir un peu pour le devenir...

Écrit par : nico | 09/04/2008

@nico il suffit de réfléchir un peu pour le devenir... mais quand on réfléchit beaucoup on devient ne le devient surtout pas!

Écrit par : shadow | 09/04/2008

On devient militant socialiste, prêt à donner un peu d'argent, en observant que le seul parti à privilégier les intérêts de la majorité des francais, c'est le Parti Socialiste.

A droite, on ne s'occupe que des plus riches, on promet un RSA qu'on annule car il coûte 20% du prix du paquet fiscal.

A l'extrême gauche, c'est du clientélisme, on tape sur les patrons et l'Europe à tout va

Reste donc le PS, où on va s'inscrire en espérant contribuer à renverser des éléphants et au moins participer à des débats intéressants et retrouver des militants aux 4 coins du monde et de la France.

On s'y inscrit pour sa force de proposition émanant de la base, absolument unique en France. Aller donc voir le blog http://ffe.parti-socialiste.fr

Rmatt, Berlin

Écrit par : Rmatt | 09/04/2008

Comment devient-on socialiste????
A cette question, je répondrais qu'on le devient lorsque l'on est lobotomisé par certaines idéologies gauchistes...et surtout lorsque l'on ne réfléchit pas assez!!! Je ne suis pas de gauche et je ne le serais jamais, question d'éthique!!!
le parti socialiste est un amas de bourgeois qui pronent des idées qu'eux mêmes ont de plus en plus de mal à croire...ils ne sont plus en osmose avec les réalités de notre pays et de nos vies...la défense du travailleur n'est plus leur livre de chevet...ils préfèrent de loin défendre les minorités...c'est plus à la mode!!!Si la gauche avait fait son boulot, depuis 1981, nous autres bosseurs auriont du avoir une part du gâteau ...ouiu mais voilà, socialisme n'est pas égal à partage du moins dans le sens où nous l'entendons...Bref, les idées socialistes, si idées il y a n'ont pas mes préférences

Écrit par : lena | 09/04/2008

Allons, allons... On ne devient pas socialiste: on nait socialiste si on a un papa trop grand qui se tiend toujours les bras en l'air en criant "Vive la France" et une maman "juive" qu'on nomme en France "Admnistration".

Avec ça on a un parti qui laisse les républicains espagnols se faire massacrer, un parti qui vote les crédits pour faire "pacifier" à coup de gégéne l'Algérie, un leader qui "couvre" ça en étant le pire ministre de la justice. Evidement ce grand leader fait la politique de la droite quand il est au pouvoir, engendre une neurasthénie durable chez les syndicalistes et favorise par la proportionnelle les activités du Front Nationnal jusqu'a ce que Le Pen élimine Jospin !

Bon... Il faut etre vraiment torturé du ciboulot pour ensuite adhérer à ce parti là... (qui comme tous les politiques jure qu'il a changé - lui aussi )

Votez socialiste par tactique électorale pourquoi pas, mais devenir adhérent... ça m'échappe total !

Écrit par : Tcherno | 09/04/2008

j'espere que ça ne s'attrape pas !!! car je crois que personne ne voudra faire un vaccin ... En tout cas c'est tomber bien bas !! Une idéologie qui date du XIX° siecle ... ça fait peur :-D

Écrit par : alexandreLameth | 09/04/2008

On devient socialiste par facilité! c'est tellement plus facile de critiquer et de se plaindre, jouer au bon coeur, distribuer en prenant dans la poche des autres.

Écrit par : G3R | 09/04/2008

Quand je lis " la loi du marché c'est la réalité " je me dis que le temps de la reflexion sociale est bien derrière nous. Chacun pour sa gueule, sa paroisse...Je ne saurais dire ce qu'est être socialiste, mais être individualiste et irraisonné c'est bien celà...

Écrit par : Fran | 10/04/2008

Des chiffres, le gouvernement actuel lorsqu'il es tarrivé au pouvoir a donné 15 milliards deuros aux riches par le biais du paquet fiscal. Aujourd'hui ils ne peuvent trouver 3 millairds pour les pauvres par le biais du RSA...Vive la loi du marché, vive les gens intelligents et solidaires...Continuons, on va gagner, chic, youpi...Je vous admire vous les réalistes anti-social auto-proclamés économistes.

Écrit par : Fran | 10/04/2008

Réponse: En allant en l'école !

Comment arrête-t-on d'être socialiste ?
Réponse:
En quittant l'école et en se faisant pomper par les ponctionnaires !

Écrit par : EcoGuy | 10/04/2008

Bigre !
Quelle volée de bois vert, les amis !
Le rejet du marché ? Vous vous trompez de boutique ! C'est la "société de marché" que nous rejetons, pas l'économie de marché. L'extrême gauche nous le reproche assez !
L'éthique ? Il y a des pourris dans tous les partis mais le PS n'a pas fait élire un président qui se fait faire des travaux presque à l'oeil à Neuilly et dont les meilleurs copains sont des quasi mafiosi.
Tcherno, ce que tu dis de la SFIO et du ministre Mitterrand n'est pas faux mais nous sommes au 21ème siècle. A ce compte-là, on pourrait reprocher à l'UMP ce qu'a fait Papon sous de Gaulle.
Une idéologie qui date du 19ème siècle vous fait peur ? Mais le libéralisme date du 18ème siècle !
Le socialisme prend dans la poche des autres ? C'est l'impôt que vous voulez abolir ? Aucun parti ne propose ça ! Le poujadisme est mort. Et c'est bien l'UMP qui prend dans la poche des pauvres, par TVA interposée, pour distribuer les prébendes à ses amis politiques.
Vous hurlez contre les fonctionnaires ? Alors, n'allez pas demander secours à la police si on vous cambriole et n'allez pas à l'hopital quand vous êtes malade. Et n'envoyez surtout pas vos enfants à l'école. C'est plein de fonctionnaires.

Écrit par : P. Gailhardis | 10/04/2008

Oui et moins de fonctionnaires, ça sera du courrier moins vite, plus rare, moins de prise en charge de santé, moins de présence policière pour tout ce qui n'est pas "grave", moins de caf pour les parents modestes, moins d'enseignats donc moins de qualité d'enseignement...
Tous ces idiots qui veulent moins de fonctionnaires seront les premiers à beugler que tout fout le camp...

Écrit par : Fran | 10/04/2008

La seule erreur du PS c'est dene connaitre que le mot solidarité...prendre aux uns pour donner tout aux autres!!!facile de faire des réformes avec l'argent de ceux qui bossent...partout dans le monde, les idéologies de gauche se cassent la figure...pourquoi...parcequ'en dehors de toute logique économique et sociale....

Écrit par : lena | 10/04/2008

Oui bien sûr , et DSK c'est un expert en plomberie...Purée y a des fois faut s'pincer...

Écrit par : Fran | 11/04/2008

Encore faut il avoir un peu de chance et ne pas tomber dans une section, verrouillée par les copains de J.L Mélenchon.
Je crois que tu connais cette section dans le 91, je me souviens un soir de débat entre les représentants des 3 prétendants à la désignation du candidat PS à l'élection présidentielle, où tu avais du remplacer au pied levé le représentant de Ségolène Royal qui comme par hazard n'était pas là. Tu avais fais une intervention fracassante et admirable.
Bilan des courses aprés 1 an et demi de pratique de la "démocratie interne au PS" je suis épuisé. J'abandonne. Si tu as des conseils à me donner je suis preneur.

Écrit par : vudici | 17/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu