Avertir le modérateur

« Pour une révolution statutaire | Page d'accueil | La déclaration de principes (projet) »

17/04/2008

Quoi de neuf en 2008? La femme!

Par Philippe Gailhardis

«Je ne sais pas» disait mon texte précédent. Que de sarcasmes ne m’a-t-il pas valus!

Si je ne comprends pas le désamour qui frappe le PS, ce n'est pas que le PS soit parfait, loin s'en faut (j’y reviendrai), c'est juste qu'il me semble comparativement bien "moins pire" que son rival de droite, le seul autre parti susceptible de gouverner ce pays.

Rien à voir avec l'abyssale incompétence économique de l'UMP, ce Robin des Bois façon verlan qui pille les pauvres pour donner aux riches. Ce cancre économique qui ne cesse de creuser nos déficits tout en nous engueulant, nous les sans-stock-options, comme si tous les malheurs de la France venaient de ce que nous serions d'incurables feignants. Nous, salariés français, pourtant classés comme les plus productifs d’Europe!

de92dd07b9df96773235ba9e64315073.jpg

 

Rien à voir non plus avec ce régime des copains et des coquins de l’UMP, avec ces arrangements crapoteux entre quasi mafiosi des Hauts de Seine et tenanciers de casinos, même si le PS compte aussi sa part de brebis galeuses.

Mais les autres partis de gauche, direz-vous ? Je suis un homme pratique. A quoi sert de militer dans un mouvement qui n’a aucune chance d’arriver à des postes clés du pouvoir, qui même, s’agissant de l’extrême gauche, s’en défend avec des airs de vierge effarouchée?


Alors, même si, idéologiquement parlant, je me sens bien plus proche d’un Ellul ou d’un Lipietz, même si les manœuvres d’appareil et le sionisme viscéral de l’ex-SFIO sont pour moi durs à avaler, il n’y a pas d’autre choix que «l’entrisme» au sein du PS. C’est ça ou regarder de l’extérieur passer la caravane de l’Histoire, en jouant au mieux les mouches du coche.

Non, ce qui me questionne, c’est pourquoi les Américains ont préféré un W. Bush à un Al Gore, les Italiens un Berlusconi à un Veltroni, et les Français un Chirac et un le Pen à un Jospin, un Sarkozy à une Royal. Pourquoi, dans nos démocraties télévisuelles, la compétence et l’honnêteté ne font plus recette.

Ségolène Royal, parlons-en… Peu de personnalités politiques françaises suscitent autant de passion, dans un sens ou dans l’autre. C’est la marque des grands. Et l’on sait que les censeurs les plus virulents sont toujours ceux qui sont les plus proches politiquement.
Ségolène, donc, vous l’avez peut-être remarqué, c’est une femme. Je me souviens d’un temps pas si lointain où, prenant l’autobus avec mon patron, il s’est retourné d’un coup vers moi, l’air affolé: «Tu as vu le chauffeur? C’est une femme!». Il a fini par s’habituer…

Les femmes politiques se divisent en trois catégories : les fanatiques à la Lienemann ou à la Morano, les potiches (vous en connaissez sûrement) et les rebelles. Nous avons par chance, dans la France d’aujourd’hui, à droite comme à gauche, un bel échantillon de ces rebelles, de «femmes debout». Conscience de la droite, Simone Veil a marqué l’histoire contemporaine et continue d’imprimer sa différence. Coriaces technocrates, les Martine Aubry et autres Nathalie Kosciusko-Morizet savent s’opposer à la puissance des lobbies. Souhaitons à cette dernière de continuer à faire tourner en bourrique ses amis politiques, et de s’excuser moins souvent qu’elle ne se met en colère.

Peut-être moins viscéralement carriéristes que les hommes, moins portées à se renier comme font les mâles quand ils doivent mentir pour séduire ou se plier pour s’intégrer à la bande, nos femmes debout gardent le cap. Un déviationniste, disait radio Erevan aux temps du « socialisme réel », c’est celui qui continue tout droit quand le parti opère un virage à 90 degrés. Ces rebelles-là sont des déviationnistes.

On les respecte pour ça et Ségolène bénéficiait du même quasi unanimisme que Simone ou Nathalie jusqu’au jour où elle a dépassé les bornes : au lieu de rester à la seconde place que la Genèse lui assigne, la voilà qui aspirait d’un coup à la première. Sacrilège, lèse-majesté ! La France était-elle mûre pour pareille révolution, déjà accomplie avant nous par des pays comme la Turquie, l’Inde ou le Pakistan ? La suite a prouvé que non. Ségolène fut recalée par la génération de mon patron, les plus de soixante-cinq ans. Passe encore pour l’autobus, mais l’Elysée…

L’incroyable litanie des griefs contre cette femme remplira les sottisiers du futur. Et si Martine Aubry, Elisabeth Guigou et les autres y échappent, c’est juste qu’elles ne sont pas montées si haut que Ségolène. A la place où elles sont restées, les balles ne les visent pas encore. Mais attention à ne pas faire un pas de plus ! Rappelez-vous le lynchage d’Edith Cresson…

Seulement voilà. Ségolène Royal a quelque chose de plus, contre lequel ses adversaires se cassent les dents: elle a un Destin. Elle n’est pas la meilleure oratrice, ni la meilleure débatteuse, ni la meilleure organisatrice. Elle n’est pas omnisciente, elle peut commettre des erreurs et changer d’avis. Mais elle a des valeurs et des principes d’action, une vision à long terme – ce qui n’est pas si fréquent en politique - une idée claire de ce qu’elle veut pour son parti et pour la France. Servies par une volonté aussi souple qu’incassable et par ce quelque chose, le « charisme », qui ne s’explique pas. Mystérieusement, dans toutes les localités où elle se déplace, elle incarne l’espoir. Pas étonnant que cela agace!

Depuis qu’elle s’est dressée au dessus du troupeau des éléphants, qu’on le veuille ou non, la politique ne peut plus se faire sans elle ni à l’ancienne. La démocratie participative s’installe partout et ses thématiques s’imposent dans le débat. Avec une éthique et un style radicalement différents, moins littéraire sans doute (mais l’époque des littéraires en politique est révolue) - elle est le nouveau Mitterrand. Celle à qui il revient de régénérer le parti, pour en faire un rassemblement.

Et la seule force qui s’oppose sérieusement à elle aujourd’hui, au sein du PS, est le « tout sauf Ségolène », coalition hétéroclite, qui est une autre façon de lui rendre hommage. Rien de durable ne se bâtit sur la dénégation, on l’a bien vu avec le nonnisme au dernier referendum, qui a fait pschitt dès l’échéance suivante…

C’est pourquoi, que cela plaise ou non, le prochain congrès se définira par rapport à elle, à son projet. Celui qui sortira de la consultation participative lancée dans les comités Désirs d’avenir et sur Internet.

Cela va encore en agacer plus d’un…


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

Elle n'agace pas, elle n'a pas ni projet ni destin.. elle court après l'information, elle dit
tout et son contraire; bourrée de l'hélium des bobos ,elle a fait pshuittttttt

Écrit par : ZÉLIE | 17/04/2008

Marre de Ségolène, si vous voulez absolument une femme, trouvez-nous en une autre. Ce n'est parce que c'est une femme qu'on en veut pas, c'est parce que c'est elle et qu'on l'a vu à l'oeuvre, elle ne sait pas faire campagne.
J'ai voté pour elle, je ne recommencerai pas.

Écrit par : Fran | 18/04/2008

Le soufflé est retombé. Pas de chance...

Écrit par : jpb | 18/04/2008

Sa proposition d'enterrer Aimé Cesaire au panthéon est complètement idiote.

Écrit par : Fran | 18/04/2008

Femme ou homme, moi je m'en fous.
Par contre ce que je veux c'est un PS revendicatif, accrocheur, de gauche.
Quand on voit ce qu'apporte l'Americanisme, le Capitalisme, de grace aillons le courage de se dire que "Sous les pavés, la plage"

Non à la Chine, non aux USA, oui à une Europe humaine.

Faisons rentrer avec nous, des Bové, des gauchos, et en avant.

Écrit par : Stre | 18/04/2008

En fait, vous avez tout dit. Elle est de l'ère Mitterrand, et Mitterrand à partir de 1983 on avait compris qu'il ne valait rien. C'est pour ça que Royal, on a voté pour elle, mais on ne le refera plus. On a voté pour elle parce que sa candidature a été retenue, qu'on a été pris au dépourvu et qu'on n'avait plus le choix. Ne vous y trompez pas, si elle se représente en 2012, même écoeurés de Sarkozy comme 60% des électeurs le sont aujourd'hui, elle ne passera pas. Pour de multiples raisons, parce qu'elle n'a pas l'étoffe que vous lui prêtez pour faire un chef d'état, parce qu'elle ne rassemble pas au sein du parti et que ça augure de ce que ce pourrait ou ç'aurait pu être, parce qu'elle est toujours en retard sur son propre destin. Non croyez moi, en ce moment l'UMP prépare l'après-Sarkozy c'est vous dire qu'ils ont bien compris le message. Ils sont prêts au lancement de Copé, vous savez ce qui nous attend ? Le flop avec Royal. Les réticences sont trop grandes et justifiées. Le PS vous en avez tout dit, il n'inspire personne, l'extrême-gauche c'est son pendant. Chacun s'est placé sur une case de telle sorte à ne pas faire concurrence à l'autre, même le Modem ne fait concurrence à personne. Et c'est là que le bât blesse. S'il se trouvait un parti capable de concurrencer le PS sur les mêmes valeurs de gauche sociale mais avec des femmes et des hommes nouveaux, non entachés de compromission, je crois pouvoir dire que le PS n'existerait plus en 5 ans. Or, tout ce qu'avait à proposer le PS l'année dernière, c'est une alliance avec l'UDF, avouez que pour une candidate socialiste c'était tout de même énorme. Allez, bonne utopie à vous. On se retrouve dans 4 ans. Au même point.

Écrit par : révolution | 18/04/2008

Tous ces poisons versés sur Ségoléne Royal prouvent encore qu'elle dérange et c'est tant mieux.
Le contraire m'aurait inquiété ,bien que je ne sois pas pro Ségoléne je pense que la gauche a tout le mérite d'être en vedette en 2012.
Il y a tellement de personnalités trés intelligentes et capables de virer celui qui a trompé tous les français.

Écrit par : JULIEN* | 18/04/2008

Ouaip je pense que beaucoup de gens se trompent sur cette femme.
Elle a des defauts, mais comparativement a l'autre c'est presque parfait.
Les Francais creusent leur propre tombe avec Sarkozy.
Dire que Mitterand ne valait rien est une grossiere erreur, il n'etait pas sympathique et il etait manicheen mais les gens oublient d'ou on est parti et tout ce qu'a fait la gauche.
Peut etre faut il un Sarko pour que les gens prennent conscience de tout ce qu'a fait de bien la gauche meme y compris "conneries comprises" si j'ose dire.
Segolene est detestee haie salie foulee aux pieds, posons nous simplement la question du pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle est le seul candidat serieux face a la droite la pire que l'on ait jamais eu depuis longtemps. Et en plus c'est une femme circonstance aggravante, reputee cruche, bref une couille. Vous avez tord. Elle dit des conneries mais ni plus ni moins que d'autres, et elle en fait bien moins que d'autres.
J'ai l'impression que la mode est a ecouter que ses conneries et pas ce qu'elle dit ou ecrit de profond. Qui sait vraiment pourquoi elle a reagi ainsi pour Aime Cesaire ?
Qui sait la relation reelle et ancienne qui l'a liait a cet homme ?
Mitterand etait deteste aussi et il avait des amities anciennes et constestables mais c'etait type loyal. C'etait un redoutable encaisseur ce qui a fait en parti sa reussite. Elle a cette trempe. Elle resiste a la haine ambiante qui est deversee sur les perdants d'un jour. Mais la defaite n'est pas eternelle, elle renaitra. Je ne suis pas un aficionados mais j'aime pas qu'on dezingue une personne a terre.
Moi je me rappelle 81 et j'en suis fier et heureux. La jeunesse en plus bien sur, j'y repense et je me dis que personne ne m'a jamais fait rever comme ca. J'ai ete decu mais au fond pas tant que ca en fait. Surtout apres Chirac et consort.
Alors crachez sur Segolene. Sus aux socialistes.
Il pleut, c'est la faute aux socialistes... Vous en reviendrez.

Écrit par : Jimmy | 18/04/2008

Je suis personnellement en total accord avec ce qu'exprime Philippe (Gulliver). Malheureusement, nous ne pouvons pas imaginer toute la dynamique positive que nous aurions connue si Ségolène était à l'Elysée. Ce qui est certain, c'est que nous n'aurions pas été méprisés comme nous le sommes aujourd'hui, où on nous reproche de galérer dans nos emplois ou notre chômage, d'avoir des enfants, de porter des lunettes, d'être obligé de rouler avec notre voiture, d'être vieux, d'être jeune, d'être en découvert dés le début du mois, ... on nous reproche d'exister. Ségolène nous aurait donné de la fierté pas de la honte. Bon, peut-être, malheureusement, sa (notre) chance est passée, mais si la prochaine fois, ce ne peut plus être elle (ce qui n'est pas sûr), ce pourrait être une autre, qui a grandi à ses côtés : Aurélie, Najet,... C'est tout ce qui me permet encore de rêver et d'y croire,... la prochaine fois

Écrit par : Guy | 19/04/2008

elle a les dents longues !quant aux soi disant valeurs de gauche ... elle pavoise dans un bureau de 150 m carré dans un cartier chic et cher offert par un grand industriel de la mode , elle ment sur son programme , elle voyage de par le monde comme un gouvernement parallèle payé par qui ? jamais dans sa région : à quoi sert-elle ? on apprend sans surprise qu'elle est prête aux magouilles les pires par radinerie et malhonnêteté , jouer la madone qui entend des voix quand on est ps c'est limite aussi !
elle ne me représente pas : je suis une femme , smicarde , mal logée , ne partant jamais en vacances , je n'ai ni de voiture ni de portable .
elle ne représente comme delanoé que ceux qui ont les moyens la gauche caviar , les bobos qui se rachètent une bonne conscience en votant à gôche !!cette gauche qui ne connait pas les français d'en bas , cette gauche à la bruno julliard qui gagne 4000 euro par mois en sortant de 10 ans de fac récompensé pour bons et loyaux services ...!!!
une gauche indécente , qui se vautre dans l'or en promettant de s'occuper des français d"'en bas !

Écrit par : kombutcha | 19/04/2008

à Fran | 18.04.2008 qui écrit:
"Sa proposition d'enterrer Aimé Césaire au Panthéon est complètement idiote."
Cette affirmation sans argument est nulle. Si quelqu'un dans le XXième siècle a oeuvré l'élévation de la pensée humaine et la paix entre les peuples c'est bien Aimé Césaire. Sa définition de la négritude et la fierté retrouvée des peuples concernés sont les conditions d'un dialogue nécessaire entre égaux également respectés et respectables.
Proposer d'inhumer au Panthéon Aimé Césaire à côté de Victor Hugo et des grandes figures de la France est un honneur que tout Français doit à ce grand Homme. Bien sûr le choix ultime appartient à sa famille, mais ne pas le proposer eut été une indignité; Monsieur Aimé Césaire, par son action et ses écrits a mérité le Panthéon!

Écrit par : Jean-Louis MURAT | 19/04/2008

@ Jimmy

Vous devez être jeune, trop jeune pour savoir quelle a été la politique de Mitterrand. Je vous conseille de vous informer en profondeur.

Mitterrand ça a été les écoutes téléphoniques illégales, entre autres mais ça en dit vraiment long sur le bonhomme. Ca a été 2 ans après son élection "le chômage, on a tout essayé, il n'y a rien à faire", pourtant il y avait des choses à faire mais c'était contraire à son objectif "forger l'Europe" envers et contre tout. Mitterrand ça a été Maastricht, on comprend ce que c'est aujourd'hui. Mitterrand et la Françàfric. Mitterrand et l'explosion de l'immobilier. Mitterrand et la protection de Tapie et le Crédit Lyonnais. Mitterrand n'était qu'un roué, on l'a bien payé. Alors se revendiquer de Mitterrand aujourd'hui, ça me donne envie de fuir.

Jospin c'est pareil. Aubry et Delanoë nous conduiront à notre perte. Les éléphyants, la société a changé mais eux sont toujours là, c'est ça le problème. On se traîne des gens en politique qui ne devraient plus être là, en tout cas qui ne devraient plus revendiquer un "destin national".

C'est parce que les Français causent trop et agissent peu que ces gens restent incrustés dans le paysage politique et que nous sombrons d'un extrême à l'autre. D'un gourou à l'autre, nous perdons non seulement confiance, mais notre crédibilité.

Écrit par : révolution | 19/04/2008

Cher Philippe Gailhardis, tous les commentaires haineux contre Ségolène, qui suivent votre article, montrent à quel point vous avez raison.
Ségolène a quelque chose de différent. Et tous les aigris qui ressassent qu'elle n'a pas de projet, pas de programme, devraient apprendre à lire ou tout simplement accepter que le monde a changé. Qu'ils y prennent garde ou bientôt ils passeront pour des vieux croutons.
Pour ma part, je la remercie d'être ce qu'elle est. Oui elle a une vision. Oui elle avance. Oui elle progresse. Oui elle me rend l'espoir en la politique.
Au fait, grâce à elle, j'ai pris ma carte au PS, et je la rends demain si c'est un homme d'appareil qui prend la tête du parti.
De l'air, que ça change.... Ouvrons les frontières du PS qui s'est tellement étriqué depuis Jospin (au fait vous avez entendu son intervention TV hier soir : pathétique ce donneur de leçons)
Pitié on veut que le PS gagne en 2012. Elle seule peut nous conduire à cela.

Écrit par : destinée | 19/04/2008

Décidément les socialistes ne sont pas prêts de revenir au pouvoir. Comme toujours, et comme tous les leaders, vous critiquez mais ne proposez pas. Vous refusez d'ôter le bandeau qui vous voile les yeux et vous refusez de balayer devant votre porte. Nous attendons que le PS mette en place un programme concrêt, avec son coût, pour sortir le pays du marasme et pour l'instant rien. Vous voyez encore Ségolène Royale en candidate idéale, elle n'a aucune proposition, ce qui est un comble puisqu'il y a un an elle postulait à la plus haute fonction. La preuve, elle demande aux militants de lui en fournir. Vous lui prêtez deux qualificatifs qui ne lui correspondent en aucun cas, compétence et honnêteté. Vous dites des énormités telles que "ce sont les plus de 65 ans qui ont voté contre elle", mais quand aurez-vous les pieds sur terre. Vous citez Martine Aubry, mais elle était contre Ségolène Royale. Alors mettez vous au travail, ne perdez plus de temps à dénigrer, les français ne sont pas idiots et constatent aussi bien que vous ce qui se passe en France. Faites appel aux gens compétents, tel Hubert Védrine, et là nous aurons des chances de victoires.

Écrit par : réflexion | 19/04/2008

Rien de différent chez Ségolène Une caméra, elle se précipite ventre à terre, sourire figé
discours inaudible... rien de nouveau

Écrit par : ZÉLIE | 19/04/2008

Vous avez tout à fait raison Destinée, Ségolène est tout à fait capable de nous conduire à une deuxième victoire après celle de la dernière présidentielle. Elle seule est capable de le faire, aller de victoire en victoire.

Écrit par : lolo | 19/04/2008

Ségolène Royal qui a été condamnée pour ne pas avoir payé ses employés.
Ségolène Royal incompétente, la championne des déclarations que seule une gourde peut prononcer, tout le monde le sait !
Pourtant, un français sur quatre a voté pour elle, et ce n’est pas une vulgaire affaire de salaires non-payés qui détourneront les fans de Ségolène qui vante l’impôt sur la fortune et qui fait tout pour en payer le moins possible.
Ségolène Royal qui méprise Deauville une ville de riche, et qui a une résidence à Mougins, une ville de plus que riche…

Écrit par : ZÉLIE | 19/04/2008

@zélie
Vous n'aimez vraiment pas Ségolène Royal ! Votre cas est désespéré, je ne peux rien pour vous.
@réflexion
Bien sûr que le PS va devoir faire un projet concret. Mais pour le programme chiffré, il faudra attendre 2012. Cela n'aurait aucun sens de le faire maintenant, à la vitesse où évolue l'économie mondiale. Ségolène Royal en avait un en 2008, que l'institut de l'entreprise,
http://www.page2007.com/les-promesses-de-sarkozy-couteront-plus-cher-que-celles-de-segolene-royal-selon-linstitut-de-lentreprise-499-milliards-pour-sarkozy-486-milliards-pour-royal/
avait estimé moins cher (48,6 milliards) que celui de Sarkozy (49,9 milliards). Vous pouvez en lire l'intégralité à cette adresse http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=dossier&dossier=13
A coût à peu près identique, Royal mettait l'accent sur l'éducation, la recherche, la justice et la "flexisécurité" (RSA). Sarkozy sur les baisses d'impôts pour les plus riches.
Au fait, je ne suis pas un "leader". Juste un militant "lambda" comme il y en a des dizaines de milliers au PS. Merci à ce site de nous donner la parole... Il y a certes deux leaders inscrits à ce blog mais, pour le moment, ils brillent par leur silence.

Écrit par : P. Gailhardis | 19/04/2008

@Jean-Louis
Désolé, pas d'accord.
C'est nier toute sa vie que de vouloir lui donner comme dernière demeure le panthéon. A nos yeux, le panthéon est un hommage, un honneur, seulement à nos yeux.
Sa place est chez lui, parmi les siens.
On les a assez pillé comme ça.

Écrit par : Fran | 19/04/2008

Votre défense de Ségoléne est bien sympathique. Je ne suis pas certain qu'elle réponde à la question que vous posiez, pourquoi les électeurs choisissent-ils Berlusconi, Bush ou Sarkosy plutôt que la gauche ?
Un premier élément de réponse selon moi tient dans une étude aux US qui indiquait qu'un tiers environ des personnes ayant un revenu de 20 OOO$ déclarent appartenir à la classe moyenne. Donc, dés ce faible niveau de revenu, ils ne se reconnaissent pas dans le discours misérabiliste et ouvriériste d'une partie de la gauche (partie paradoxalement constituée majoritairement d'enseignants ou de fonctionnaires du cadre n'ayant eux mêmes pas grand chose de commun avec les cols bleus, voyez la composition des listes de la ligue).
Le deuxième élément de réponse nous pouvons aussi le trouver dans la campagne électorale US de cette semaine dans les déclarations d'Obama à propos des habitants votant à droite des petites villes du Midwest. Déclaration condescendante à l'égard de ces gens qui votent en définitive pour le droit de posséder une arme et de chasser.

Là, nous touchons sans doute au fond de l'explication : La gauche se dit porteuse de valeurs, elle véhicule le plus souvent des normes. Ainsi comment comprendre que la liste de gauche gagnant les élections à Fenouillet en profite pour assassiner la Corrida dans le midi toulousain, passion de plusieurs milliers d'habitants. Certes les 6 millions de vaches quasi folles nourris aux OGM sont abattues aux normes elles, tandis que Cabrel et Renaud nous enseignent combien les aficionados sont barbares d'assister à la mort noble de toros élevés au grand air et au large!

Mais la norme de "gauche", touche à tout, elle décrète qu'il n'est pas laïque de proposer un menu sans porc dans les cantines, elle s'insurge contre la bagnole quand 70 % des français ne disposent pas de transport en commun et décréte donc la mort du "pavillon" proclamée anti civique. Enfin, tout en prétendant défendre la classe prolétarienne, elle moque à longueurs de colonnes ses choix culturels, du Foot à la nouvelle Star !

et voili voilou, mais je suis pas "socialiste", donc c'est juste pour faire avancer le schmillblick, mr Guy Lux.

Écrit par : borneo | 20/04/2008

Personnellement, ce qui me gêne chez Ségolène Royal, révérence gardée, c'est sa connerie. On peut être parfaitement éduqué, voir même posséder une certaine intelligence, et être totalement con. Le manque de programme, le discours plus populisant que populiste, ses archaïsmes, son côté bourgeois sont autant de repoussoirs pour l'électorat qu'elle espère conquérir. Ce qui est affligeant chez Madame Royal, c'est la méconnaissance absolue des gens à qui elle prétend et/ou croit s'adresser( à des "vrais gens", ce terme voulant dire sans doute qu'eux sont faux, ou alors qu'il existe une représentation erronée de la population chez nos chers élus

Écrit par : ZÉLIE | 20/04/2008

Tu as raison sur un point camarade,cela agace....
Difficile effectivement de comprendre que malgré toutes ses carences "d'homme d'état" Segolene séduise des militants enamourés
Comment admettre que c'est l'heure de la femme pour celle qui doit incarner cette mutation que vous appelez de vos voeux ?
Comment admettre que cette femme ne réunit pas loin s'en faut,les compétences nécessaires a la fonction et que vous passer cela au second plan ?
Féminité ,charisme,destin est ce bien suffisant ?
Vous avez le droit d'être séduit ,mais vous aurez bien du mal de convaincre ceux qui sont plus .... rationnels

Écrit par : antimythe | 20/04/2008

@bornéo.
Vos critiques s'adressent aux Verts, pas au PS. C'est sans doute parce que j'ai avoué me sentir très proche d'Alain Lipietz...
Il y a une grande différence d'approche entre les Verts, de culture apocalyptique, et le PS, de culture séculière. Les premiers adorent proférer des vérités désagréables alors que le second (sous la houlette de son premier secrétaire actuel) cherche avant tout à éviter les conflits, quitte à produire des projets non crédibles à force d'éviter les sujets qui fachent.
L'idéal est de se situer à mi-chemin entre les deux. Exemple : le "développement durable", géniale trouvaille de la socialiste norvégienne Gro Harlem Brundtland. Là où le rapport alarmiste du club de Rome était restée sans effet, son idée de faire aller de pair aspects économiques, écologiques et sociaux a débloqué la situation. Ainsi, la nécessaire réorientation du développement ne peut se faire sans porter une attention toute particulière aux problèmes des plus démunis, premières victimes de la crise écologique. C'est précisément ce qu'essaie de faire le pôle écologique du PS http://poleecologiquedups.typepad.fr/.
Concernant la corrida, on ne peut ignorer que l'homme est un prédateur, qui éprouve du plaisir à voir souffrir et mourrir. Comme dirait Sarkozy, c'est dans ses gènes. ;-) Alors, à tout prendre, mieux vaut en effet la corrida que les jeux de cirque comme à Rome. Encore que...
Je trouve aussi la chasse beaucoup moins cruelle que l'élevage en batterie et les abattoirs industriels.
Pourtant, de nos jours, nous ne pouvons faire semblant d'ignorer que les autres animaux ont une sensibilité et qu'il n'y a rien d'anodin dans le fait de les faire souffrir inutilement. Il y a une filiation commune entre les abattoirs de Chicago et Auschwitz : celle d'une certaine pseudo-rationalité technique.
Concernant les bagnoles, il est en effet insupportable de punir et culpabiliser le consommateur de la drogue (l'automobiliste) sans jamais s'en prendre au dealer (les constructeurs). C'est à l'Europe d'adopter des normes suffisamment sévères pour que les constructeurs produisent enfin des autos non polluantes. Ils savent le faire. Il ne manque que les incitations.
A part ça, je vous trouve injuste envers Obama. C'est son honneur de ne pas s'abaisser au niveau des électeurs de Bush. Véhiculer des normes est le contraire du populisme. Il est plus facile de flatter les "beaufs" du middlewest dans le sens de la cartouchière que de s'opposer au lobby des armes, qui fait que les homicides sont l'une des premières causes de mortalité aux USA.
@zelie
On t'a reconnue, Martine !

Écrit par : P. Gailhardis | 21/04/2008

@Gailhardis
pour Obama, j'ai pris position assez tôt en sa faveur, comme je fus un soutien de la candidature de Ségolène Royal.
Mais celà ne saurait entamer ma volonté de débattre.
L'une des raisons selon moi qui explique, et c'est la question que vous posiez, les victoires à répétition de la droite tient dans un refrain que j'emprunterai à Bob Dylan "et Dieu est à leur côtés", remplacez Dieu par la Raison, la Morale et vous avez toute l'arrogance "de gauche".
Justifiez par glissement progressif de l'ignominie l'assimilation de la Corrida à Auschwitz ne vous grandit pas mais à l'avantage de régler la question. La morale est de votre côté.
moins de 2 000 hommes et femmes de gauche ont en effet tranchés: 3 millions d'aficionados sont des barbares.
Permettez nous de trouver bien plus insupportable le hamburger et le steack sous cellophane du supermarché.

Mais mon propos n'est pas celui ici de défendre la Corrida, mais de souligner combien dans l'imaginaire de la gauche, l'électeur de droite serait un égaré, un homme sans conscience qui n'aurait pas eu accès à la vérité ou ne disposerait pas des moyens de la reconnaitre. C'est trés exactement la position des chrétiens à propos des juifs.

C'est en conscience et en toute liberté que l'électeur de droite fait un autre choix.

C'est donc à une autocritique, je me rattache à la gauche même si vous pouvez en douter, que je vous invite avec moi.
Ne faisons nous pas preuve de suffisance ?

Écrit par : borneo | 21/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu