Avertir le modérateur

« La déclaration de principes (projet) | Page d'accueil | Ma réaction à la déclaration de principes »

21/04/2008

Aller vers l'idéal et comprendre le réel?

Le PS s'est offert une nouvelle «déclaration de principes» (pour la lire, cliquez ici). Et, afin de définir sa propre nature, il s'y est également donné un slogan: «Aller vers l'idéal et comprendre le réel». Vous avez été nombreux à le commenter sous cet article. «"Aller à l'idéal et comprendre le réel" est une citation archi-connue de Jaurès, lance par exemple notre blogueur Philippe Gailhardis. C'est ce qui distingue le PS des autres partis. La droite modérée ne cherche qu'à gérer la société telle qu'elle est. L'extrême gauche se veut révolutionnaire, donc elle cherche plus à détruire la société existante qu'à en saisir la complexité.» De son côté, Vladana analyse ainsi le débat autour de cette phrase: «Cette déclaration a le mérite de dire la vérité, elle accorde les textes avec la pratique qu'ont les socialistes du pouvoir.»

Certains internautes ne sont pas totalement convaincus. «Vers la république sociale (Jean Jaurès) eut mieux convenu», estime par exemple Lefrançois. Et révolution de proposer «Tendre vers l'idéal et vivre le réel» qui selon lui «collerait mieux à la réalité socialiste».

D'autres sont plus violents dans leur critique. «Cela s'appelle "l'empirisme organisateur", non?», se demande Février. Et Tyronne d'ajouter: «Les intellos socialeux se font mousser une fois de plus. Pourquoi n'installe-t-on pas des éoliennes au Parti Socialeux, ils y brassent tellement de vent que ça devrait être super rentable!» Toujours dans l'humour: «Je verrais plutôt: "Comprendre l'idéal et aller vers le réel"», ironise incongru. Dans la même veine, Fran lance: «Ça suppose que jusque-là on n'avait pas entrepris de comprendre le réel au PS?»

Que pensez-vous de cette phrase? Continuez à nous le dire ci-dessous et proposez-en une de votre cru…


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

Le fond n'est pas si mauvais, mais la forme fait vraiment élitiste et artificiel... comme on l'a vu avec "ensemble tout est possible", vaut mieux faire une phrase qui ne veut rien dire (en fait ce slogan aurait dû être celui des socialistes)...

Écrit par : Max | 21/04/2008

"ensemble contre lui, tout sera enfin possible"

Écrit par : carlos | 21/04/2008

Cela s'appelle 'l'empirisme organisateur", non ?

Écrit par : FEVRIER | 21/04/2008

"Just do it"

Écrit par : 1981 | 21/04/2008

"ensemble contre lui, tout sera enfin possible" de Carlos me paraît être une bonne idée.
Faute de pouvoir rassembler sur un projet de gouvernement (surtout pas un projet de société socialiste dont personne ne veut) on rassemble les mécontentements, on ne peut être pour quelque chose alors on est contre un homme, une équipe ...
Pour en revenir à cette nouvelle déclaration de principe, je verrais plutôt :

"Comprendre l'idéal et aller vers le réel"

Écrit par : incongru | 21/04/2008

C'est ridicule, enfin si çà leur donne de l'espoir !! Maintenant qu'ils ont le titre va falloir rédiger le programme. 1 an pour un titre , toujours pas de Tête de parti, dépêchez vous les gars l'élection c'est dans quatre ans ça va vite être là !

Écrit par : Chouket | 21/04/2008

rien de nouveau là dedans sauf pour les incultes. Jaurès, merci.

Écrit par : diyodie | 21/04/2008

Et bien si ça peut leur faire plaisir....
en tout cas ce n'est pas brillant !!!

Écrit par : Matthias | 21/04/2008

Vers la république sociale (Jean Jaurès) eut mieux convenu.

Écrit par : Lefrançois | 21/04/2008

Ca suppose que jusque-là on n'avait pas entrepris de comprendre le réel au PS ?

Écrit par : Fran | 21/04/2008

Formulation boiteuse, on se demande si ces gens ont fait les études qu'ils prétendent.

"Tendre vers l'idéal et vivre le réel" ne collerait-il pas mieux à la réalité socialiste ?

Quoiqu'il en soit vous extirpez une phrase de son contexte, parlons un peu de cette nouvelle charte qui assoit la sociale démocratie comme une fin en soi, laissant les ouvriers à leur sort tout en leur promettant des loisirs sportifs, façon communiste dans la plus pure lignée du stalinisme ? Cette charte, ne dirait-on pas un Don Camillo revisité ?

Et "faire la part belle au secteur non marchand" tout en assurant le plus grand nombre que l'assistanat n'est pas la vocation du parti socialiste, vous en pensez quoi ? Comment peut-on subventionner un secteur non marchand et non productif et comment lui faire la part belle en le consacrant au même titre que le secteur marchand, alors qu'l ne vit QUE du secteur marchand ? N'est-ce pas une façon pour le PS de dire qu'être fonctionnaire ou glandeur c'est finalement aussi propre qu'être ouvrier et transpirer dans ses chemises ?

Écrit par : révolution | 21/04/2008

"Aller à l'idéal et comprendre le réel" est une citation archi-connue de Jaurès.
C'est ce qui distingue le PS des autres partis. La droite modérée ne cherche qu'à gérer la société telle qu'elle est. L'extrême gauche se veut révolutionnaire, donc elle cherche plus à détruire la société existante qu'à en saisir la complexité.
Tout ce qu'on a toujours reproché aux socialistes vient de l'extrême difficulté à appliquer cette formule en pratique. En 81, la gauche a tellement voulu aller à l'idéal que le réel s'est vengé. En 83, avec le virage de la rigueur, elle s'est tellement asservie au réel que le peuple de gauche a crié à la trahison. Pourtant, le socialisme scandinave arrive assez bien à produire un capitalisme qui, sans être sauvage, maintient un haut standard de vie pour le plus grand nombre. Mais c'est sans doute plus facile dans un pays de culture luthérienne que chez des Latins, adeptes du "chacun pour soi et tout le monde contre le gouvernement".

Écrit par : P. Gailhardis | 21/04/2008

traduction: Il y a des deçus qui vont a l'extrème gauche on vat essayer de les récupérer

Écrit par : Joachim | 21/04/2008

Les intellos socialeux se font mousser une fois de plus. Pourquoi n'installe t on pas d'éoliennes au Parti Socialeux, ils y brassent tellement de vent que ca devrait etre super rentable!!!!

Écrit par : TYRONNE | 21/04/2008

Ce slogan m'évoque Edgar Morin et ses recherches pour comprendre de la "complexité du réel", approcher sous cet angle les difficultés de notre pays n'est pas la méthode la plus simple pour les comprendre.

Écrit par : d.maugan | 21/04/2008

Il faudrait qu'ils le comprenne eux meme.Le liberalisme compassionnel ce n'est pas du socialisme realiste.Que les apparitchiks reviennent a la politique sur une base sociologique au lieu de faire du carrierisme opportuniste alors ils redeviendront credibles.

Écrit par : martin | 21/04/2008

Idéal? lol. Là on est vraiment on la frontiere de l'irréel plutot...

Écrit par : Haloui | 21/04/2008

Idéal me fait penser à "utopie", cet idéal utopique laisse à penser que ces "intellos" feraient bien mieux de tenter de comprendre le monde réel actuel, regarder, examiner ce qui se passe au niveau zéro plutôt que d'avoir la tête dans les étoiles.

Écrit par : pat | 21/04/2008

Les socialistes ne feraient ils pas mieux d'oublier l'idéal pour ne garder que le réel?
Peut être veulent ils rester dans un monde imaginaire qui correspond à cet idéal, ce pour quoi je ne les blamerait pas s'ils appartenaient au monde littéraire, malheureusement ce sont des politiques...

(PS: ce n'est qu'un avis personnel bien sûr)

Écrit par : Florent | 21/04/2008

"Aller vers l'idéal et comprendre le réel" c'est Ségolene Royal qui a trouvé ce slogan?... aller vers l'idéal en faisant des faux licenciement et comprendre le reel..:)

Écrit par : tapu | 21/04/2008

"La critique est aisée, mais l'Art est difficile"

Vous les censeurs, que faites vous pour changer les choses ? Il est sur que vous ne risquez pas de vous planter, en vous contentant de commenter les articles, bien à l'abri derrière votre pseudo !

Les "intellos socialos", tentent au moins quelque chose, pendant que vous vous vous enracinez dans votre couardise.

Écrit par : Milan | 21/04/2008

Désolé Milan, mais les "intellos socialos" ne tentent rien d'autre que de la démagogie...
La seule compréhension du réel serait reconnaitre le capitalisme, et ne plus descendre à boulet rouge "tous les patrons"... Cet aveu a d'ailleurs était fait à demi-mots en 83 avec le virage de Mitterand, mais tout en restant non-reconnu du socialisme français...
Le seul acte de courage des socialistes serait de dire "Ok, on est dans une économie mondialisée, mais ce n'est pas un "gros mot", c'est un fait, qu'on le reconnaisse ou non. Par contre, on va essayer que cette économie n'oublie pas les plus pauvres"...

Écrit par : Boogy | 21/04/2008

Je pense que les ténors du PS devraient cesser de se comporter comme des cadres de l'UMP. Pour bien distinguer la gauche de la droite et diriger un vrai PS, il faut vivre à gauche.
@Milan : Qu'en sais-tu, toi-même derrière ton pseudo, ce que nous faisons de notre temps disponible pour la politique ?
A dire amen à tout comme tu le prônes, on arrive à un PS mal positionné, les militants n'ont pas la même idéologie que la grande majorité de l'électorat PS, sans qui rien n'est possible il faut le rappeler.

Écrit par : Fran | 21/04/2008

"Pour que l'idéal devienne réalité"

Écrit par : thierry Saintot | 21/04/2008

Cela serait bien , que déjà , les socialistes vivent dans des quartiers difficiles..
1/ Ca diminuerait leur tendance bobo , toute a la gloire et magnifiée par leur formule navrante..
2/ Pourquoi ne le font ils pas.. ?? On sent si mauvais..?

Pas eu la chance de me refugier Ni a Mougins , ni dans le Ve ou le VIe , ni a boulogne.

Declamer voir le réél a Mougins , ou à Boulogne Billancourt .ou l'on vient se réfuguer prestement, effectivement ca nous en bouchent un coin..

Écrit par : Rikki | 21/04/2008

On ne pourrait pas dire plutot, afin d'etre d'actualité : améliorer le réel et comprendre l'idéal !. Encore des paroles, paroles, paroles.... Au lieu de systématiquement contredire les idées des "autres" et de nous tendre cette p.....ain de carote centenaire vous est-il possible d'être présent, clair, et avec des IDEES !!!! AUJOURD'HUI ! MERCI !

Écrit par : jerome | 21/04/2008

Pour le PS il serait plutôt temps d'aller vers le réel et comprendre l'idéal des français, non ?

Écrit par : marie | 21/04/2008

On peut toujours rêver.

Écrit par : chris | 21/04/2008

A lire tous ces commentaires on comprend que le P.S est un parti très conservateur dans le sens où ses dirigeants ferment les portes au maximum pour préserver leurs avantages acquis. P comme parti S comme Sectaire. Vous pouvez l'habiller comme vous voulez cela ne sera que vernis. A propos où est le programme du P.S ? Quand on a un slogan on n'a pas besoin de programme ! Le programme, c'est la contestation permanente dans le national et la dépense dans le régional (+50% pour les impôts locaux en 5 ans)

Écrit par : Francis_68 | 21/04/2008

Je sais qu'on va entendre "Tous ces gens ne pensent qu'à être candidat en 2012", alors qu'on va leur reprocher d'offrir l'election de 2012 à Sarko sur un plateau.

Je crois que les français reprochent au PS de perdre les élections, c'est à dire, ils reprochent au PS de les avoir laissé voter pour Sarko.

Et bien moi, je le trouve bien ce slogan, et il répond à une des critiques les plus courantes :

Le PS n'est pas en phase avec la réalité.

Et puis cette déclaration à la mérite de dire la vérité, elle accorde les textes avec la pratique qu'ont les socialistes du pouvoir.

Écrit par : vladana | 21/04/2008

@ vladana :

"Et puis cette déclaration à la mérite de dire la vérité, elle accorde les textes avec la pratique qu'ont les socialistes du pouvoir."

c'est bien ce qu'on leur reproche en fait, c'est de se ficher de nous pendant les campagnes et de ne faire que des conneries quand ils sont au pouvoir, sans se préoccuper des plus humbles

les 35 heures notamment, elles ont laissé 15% de précaires, d'ouvriers, de modestes foyers sur le bas-côté de la route, mais Aubry elle s'en fout
elles ont enrichi, engraissé les entreprises, au nom de quoi ? quelques centaines de milliers d'emplois subventionnés au détriment de la rentabilité de production, au détriment de l'investissement et de la recherche, au détriment du tissu industriel

l'Europe, tarte à la crème des socialos, elle nous sert à quoi, on la sponsorise pour quoi faire, nous sommes le 2è pays contributeur, et on nous réclame encore de la tune pour les pays les plus pauvres, mais nous aussi on est pauvres, le lait, la baguette coûtent 6 Francs, 1 kilo de fruits coûte 20 Francs, le lapin (produit commun s'il en est) est à 150 Francs le kilo c'est insupportable

Écrit par : révolution | 21/04/2008

Je suis d'accord avec Milan, quoique fasse le PS, quoiqu'il dise, on retrouve tous ces gens pour hurler toujours la même chose.

Et de nous ressortir les éléphants, les bobos, les énarques....

Et le pire, c'est que chacune de ces personnes pensent être plus "révolutionnaire" ou "plus pragmatique" ou "plus proche des réalités de français"....

Bref, tout le monde à sa critique.

Moi, je pense que ce texte est bon, c'est une d&claration de principes qui annonce des principes clairs.

Et pour une fois ce texte ne prone pas la révolution socialiste alors que voilà des années que le PS est, en pratique, sociale démocrate.

Les choses sont claires, plus de différences entre le programme de gouvernement et les déclarations de principes.

Après à chacun de prendre ses responsabilités...

Écrit par : vladana | 21/04/2008

@ révolution, si vous voulez la révolution votez LCR, que dire de plus.

Vous parlez à une mère de famille qui a un job grace à un emploi jeune transformé en CDI, une mère qui touche la prime pour l'emploi, une mère qui rêve d'une aprem de RTT par semaine...

Et même si je sais que depuis 2002, on nous rabâche que les 35h sont la cause de tous nos malheurs autour de moi personne n'est prêt à les abandonnés !

Écrit par : la_vladana | 21/04/2008

Ces intellos de "gauche" n'ont pas encore compris ce qu'était le quotidien du français qui rame de plus en plus chaque jour ? Aller vers l'idéal quand on n'a rien compris de la vie pour ces smicards qui doivent calculer au centime près leurs dépenses. Je crois plutôt que face à cette mondialisation monstrueuse qui laisse beaucoup de victimes au bord de la route, la gauche est impuissante et doit justifier son existence par des propos pompeux dont tout le monde s'en fout.

Écrit par : claudine | 21/04/2008

vladana: "Et pour une fois ce texte ne prone pas la révolution socialiste alors que voilà des années que le PS est, en pratique, sociale démocrate." Je suis tout à fait d'accord, voilà déjà une première avancée du PS, qui arrête de voir le monde à travers la lutte des classes qui n'a plus lieu (en tout cas comme elle était perçue avant, cad ouvriers vs patronat)...
Néanmoins, je trouve qu'une année post-défaite pour pondre ce texte, ce n'est quand même pas très productif...
Je comprend que les tenors du parti temporisent d'ici à avoir une ligne un peu plus claire, et donc axent uniquement les objectifs du parti sur une contestation quasi-systématique de tout ce qui se fait. Malgré tout, il faudra bien un jour sortir du bois, et proposer des alternatives, quitte d'ailleurs à dire qu'ils sont d'accord sur certains sujets avec les partis adverses (UMP en tête), afin de mieux souligner les sujets sur lesquels ils ne le sont pas...

Écrit par : boogy | 21/04/2008

@ la_vladana

c'est bien ce que je vous reproche

moi je n'ai jamais eu la prime emploi, quelquefois à 15 euros près mais franchement j'en suis fier, pas comme vous, j'accepte mes fins de mois difficiles en me disant qu'au moins je ne suis pas mendiant des finances publiques, jamais je n'ai eu un emploi subventionné je peux garder la tête haute en me disant que tout ce que j'ai, je ne le dois qu'à moi et à personne d'autre

et puis, si vous touchez la prime emploi c'est que vous êtes à mi-temps ou une partie de l'année au chômage, alors oser parler de rêve de RTT dans ces conditions, bonjour le parasite

mdr c'est à cause de gens comme vous que sarkozy a été élu, quand les travailleurs lisent ça ils se disent : purée voilà ce qu'on engraisse à nos dépens, mais je tiens à dire que pour moi vous êtes tout sauf représentative des socialistes, vous êtes une assistée qui cherche une branche où s'assoir, c'est tout

Écrit par : révolution | 21/04/2008

Et bien vous êtes bien en dehors des réalités M. révolution, parceque je suis à plein temps..;

Imaginez le salaire de mysère que je touche par rapport à vous... Imaginiez vous qu'il existe des gens qui travaillent 35h (voir plus certains mois) en CDI et qui touchent la prime pour l'emploi ?

Non, je ne profite pas monsieur, je travaille autant que vous !

Mon emploi a été subventionné au début, mais vos heures sup défiscalisées, qui les paie ?

Et je vais vous dire mieux monsieur, je pourrais si je le voulais, profiter des avantages qu'offrent la maternité avec un congé qui m'éviterait les frais de garde, le stress des horaires à respecter, qui me permettrais de toucher l'APL, qui me permettrait de gagner autant...

Vous êtes tellement méprisant, vous en rendez vous compte ?

Écrit par : la_vladana | 21/04/2008

Moi je verrais plutôt : "Demain avec nous au pays de Mickey venez vous verrez la Vierge"

Écrit par : HUBERT | 21/04/2008

"A propos où est le programme du P.S ? Quand on a un slogan on n'a pas besoin de programme ! Le programme, c'est la contestation permanente dans le national et la dépense dans le régional (+50% pour les impôts locaux en 5 ans)

Ecrit par : Francis_68 | 21.04.2008"

--> Décentralisation du pouvoir...faut donner les moyens, sinon il faut les chercher ailleurs...

N'oubliez pas aussi que les régions les plus riches doivent aidez financièrement les région les plus pauvres. Certaines personnes se plaignent mais je suis sure qu'elles sont aidés indirectement....par d'autres régions donc d'autres travailleurs qui transpires...

PS: Certaines personnes sont vraiment méprisantes. Si des aident existent c'est qu'il y des salaires minables qui existent aussi. Donc changez les salaires.

Pour les personnes qui se plaigne de la Baguette à 1€. Changer de boulanger, ça c'est pas la faute à l'Etat. C'est votre boulanger qui s'en met plein les poches.
Sinon il y a des machines à pain qui existe aujourd'hui ;) Tres bon et pret au reveil!! Meme plus besoins de sortir dans un froid glacial!!

Bonne journée Tous!!!

Écrit par : Frei Alsace!! | 21/04/2008

Beau programme. Qu'ils nous fassent signent une fois qu'ils ont compris le réel ont leur indiquera comment nous nous passerons d'eux pour aller vers l'ideal.

Écrit par : Che | 21/04/2008

Trop intellectuel de gauche névrosé...comme d'hab..

Écrit par : UGOLIN | 21/04/2008

@ la_vladana :

Mais je n'en doute pas, certains s'arrangent très bien des multiples offres d'assistanat tant de gauche que de droite. J'imagine que si vous percevez la prime pour l'emploi tout en étant en CDI à plein temps et au SMIC c'est le minimum, vous devez avoir 3 enfants, et vous bénéficiez d'un abattement pour les frais de garde, c'est ce qui vous permet de percevoir la prime emploi.
Du coup vous percevez obligatoirement l'APL. Si vous ne percevez pas l'APL c'est que votre situation n'est pas celle que vous décrivez. Car avec un SMIC et 1 enfant, on ne perçoit pas la prime emploi je vous en parle en connaissance de cause, par contre on perçoit l'APL qui n'a rien à voir avec la prime emploi d'ailleurs puisqu'elle est affectée au logement et à sa superficie.

Pour moi, désolé de vous décevoir, mais je suis à 35 heures et mon patron ne paye pas les heures supps.

Écrit par : révolution | 21/04/2008

Le titre est parfaitement lisse. L'UMP, le PCMLF (existe t'il encore) ou le FN pourrait le choisir ! Néanmoins quelques observations : on oublie la fraternité et donc les comportements sains d'entraide sains mais aussi avec la capacité de remontrances... Pavé de bonnes intentions ce texte est creux et par certains côtés porte à rire. "un secteur privé dynamique, des services publics de qualité, un tiers secteur d’économie sociale" oui mais comment ? J'espérais qu'au lieu d'une médiocre déclaration de bonnes intention, ce parti aurait parlé en termes d'actions... Mais en est il capable ? Ses dirigeants le veulent ils ?

Écrit par : Delubac | 21/04/2008

Aller vers l'idéal et comprendre le réel...

Ça reste au niveau de l'intellect tout ça
Idéal, le mot le dit : c'est de l'idée, c'est du virtuel, c'est une image
(je sens que ça va en prendre encore du temps et de la salive pour la définir cette image-la cible ! Exaspérant)

et comprendre, c'est encore un mécanisme intellectuel...
Très français tout ça, on ne sort pas du sujet de dissertation...
(un peu comme le slogan Adidas "l'impossible n'est rien" (on dirait un sujet de bac philo) comparé au "Just do it" de Nike (un chef-d'oeuvre de simplicité))

Est-ce que le réel n'est à vivre, à inventer, plutôt qu'à être sans fin réexploré pour être compris ?

Parce que la situation actuelle n'est que le résultat des décisions d'hier.
Ce qui importe ici et maintenant, ce sont les résolutions et les décisions qui seront prises aujourd'hui.

Écrit par : Savannah | 21/04/2008

La phrase reflète effectivement le problème du PS vis à vis de sa base: elle tente de faire le lien entre la gauche radicale anti libérale et l'obligation d'aller vers une option plutot sociale démocrate, si le PS ne veut pas être seulement un parti de négation et d'opposition... Difficile challenge, qui commence par le renoncement à l'idéal.... En tirer une leçon de pragmatisme, ¨pour moi, c'est un message à la base anti libérale de l'électorat PS.... SI c'est essayer de s'exonérer d'une idéologie sclérosée, et c'est bien, ce n'est pas encore nous proposer quelque chose de novateur.... Il va encore falloir attendre pour cela sans doute... De voir ce que la "compréhension du réel" leur permet d'imaginer....

Écrit par : festival | 21/04/2008

Je crois Révolution que vous vous trompez toujours, il n'y a pas 2 cas de figures, vous savez.

Il y a une mutitude de cas, et je ne fais partie de ceux que vous décrivez.

ça ne vous dérange pas toucher l'APL ? Moi je ne la touche pas, et je considère que vous êtes un assisté qui profite honteusement.

Franchement, je ne comprends pas ce mal français qui consiste à toujours regarder ce que le voisin touche et pourquoi.

Chacun pensant évidement que ce qu'il touche est légitime, par contre son voisin profite, alors vite on va voter Sarko qui va prendre à notre voisin pour redistribuer aux pauvres français qui paient l'ISF !

Écrit par : vladana | 21/04/2008

Je ne comprends toujours pas pourquoi il y a des gens, pourtant intelligents, qui votent encore pour le parti Socialiste....

Les imbéciles, ce sont eux... :-)


Gauche/droite, c'est pareil. Ils sont là pour le pouvoir avant tout.

Écrit par : sebtou | 22/04/2008

Les philosophes des lumières étaient en majorité libéraux. Cette déclaration de principes distille des notions pro-libérales à tout va. Quel usurpation d'identité de la part du PS encore une fois, avec sa position ambigue, où ils volent des principes de la philosophie libéral, se les appropriant tout en frappant de manière permanente sur le libéralisme, lui attribuant tous les maux de la terre, en cultivant l'ignorance populaire de ce qu'est le VRAI libéralisme dans ses fondements.

Écrit par : Stairway to heaven | 22/04/2008

Faut pas non plus pousser mémé dans les orties, le socialiste est moins libéral que ce qu'on a actuellement au pouvoir, et beaucoup moins mondialiste, quoiqu'européiste...

Écrit par : Fran | 22/04/2008

Ce qu'on a actuellement au pouvoir est extrêmement conservateur, et très peu libéral.
Quasiment aucune des réformes menées depuis 11 mois ne peut se revendiquer libérale.

Quelques exemples symptomatiques :

- La réforme des régimes spéciaux aurait du se contenter d'être une rationnalisation du déséquilibre de la pyramide des ages branche par branche. C'est à dire bêtement, fixer la contribution de l'état à chaque régime en proportion du ratio actifs/retraités des entreprises concernés, rapporté à celui de la population dans son ensemble. Par exemple, si dans la population on a 3 actifs pour 1 retraité, et dans une entreprise à régime spécial 2 actifs pour 1 retraité, alors l'état doit se contenter de subventionner la part de l'actif déficitaire, et laisser toutes les autres modalités des retraites à la libre appréciation des partenaires sociaux. De même, pour la justice sociale, une autre entreprise à régime spécial avec disont 5 actifs pour 1 retraités (en excédent donc) devrait alors contribuer au régime général à hauteur des cotisations de 2 actifs sur 5.
=> Si l'on décide de réformer pour résoudre un problème, il est cruciale de s'interresser en priorité aux causes pour une solution perrenne plutôt que de se contenter de se battre en vain contre les conséquences.

- Les crédits d'emprunt pour les prêts immobilier sont une abération qui ne font qu'entretenir la bulle. Il n'y a pas assez de logements pour tout le monde, voila pourquoi les prix augmente. Ce n'est pas en entrenant la demande par un rabais que la solution va apparaite. Ce budget aurait du être attribuer pour inciter la construction, combiné à une pénalisation des logements de la spéculation immobilière, laissés inoccupés (ce qui aurait contribuer au financement de la première mesure), tout ceci afin d'augmenter l'offre.
=> Il est cruciale de s'interresser à l'effet REEL de toute mesure avant de la promulguer.

- Pour le pouvoir d'achat, ça fait une éternité qu'on en parle, il est cruciale de restaurer la concurrence dans les circuits de grande distribution, d'abroger les lois aux effets pervers qui offrent des quasi-monopoles locaux aux grandes surfaces ou encore qui les empêche de baisser leur prix librement (sans les empêcher de les réhausser pour autant). Il y avait urgence à réformer l'économie Française sur ce point, et juste en adaptant très légèrement la legislation, pourquoi le gouvernement reste t-il immobile ?
=> Lorsqu'un simple ajustement permet de redynamiser considérablement l'économie, il devient une urgence absolue de le mettre en place.

Aussi, je ne vois personne en France de mondialiste. La mondialisation est quelque chose de subit par tout le monde, cela s'impose à nous, et que ce soit de gauche ou de droite, en France, personne ne la souhaitait réellement, mais se voit contraint de l'accepter ou de s'y soumettre, sous peine d'être évincer du reste du monde (le seul pays du monde à réellement réussir à se soustraire à la mondialisation, c'est la corée du nord).

Écrit par : Stairway to heaven | 22/04/2008

En matière de contrôle des hausses de prix, tu n'empêcheras jamais les " accords de place " ( cf condamnations ) càd les différents, et soi-disants, concurrents se réunissent et s'entendent sur des prix pour se partager le fromage au lieu de se tirer la bourre et d'y perdre des plumes. On peut s'entendre sur des prix mais égelemnt sur des taux de prêt, enfin bref sur tout.
Je pense que dans ce domaine, il faut un fort interventionnisme de l'Etat pour quasiment définir les prix et les taux, en tous cas sérieusement les contrôler.

C'est une reflexion sur la base du système mondialisé comme actuellement.

La mondialisation n'est une fatalité, d'ailleurs il suffit de se poser la question à qui elle profite.

Écrit par : Fran | 22/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu