Avertir le modérateur

« Ma réaction à la déclaration de principes | Page d'accueil | Toulouse: Maastricht des socialistes? »

23/04/2008

Le PS a trouvé sa boussole

Par Philippe Gailhardis

Moins palpitant que les amours de notre président, l’aggiornamento du parti socialiste n’aura guère retenu l’attention des médias, spécialement de ces médias de droite qui reprochaient depuis si longtemps au PS son archaïsme supposé et ne se lassaient pas de lui citer en exemple le SPD allemand et son fameux congrès de Bad Godesberg!

c2dc36a71181a0d016d08ce2934d169c.jpg

 

Pourtant, tout est là: le réformisme (à la trappe «révolution» et «lutte des classes»), l’économie sociale de marché chère à nos amis d’Outre-Rhin depuis Bismarck, et même la défense d’un «secteur privé dynamique», le tout saupoudré d’une bonne dose de préoccupation environnementale. Qu’on n’aille plus, après cela, nous confondre avec des marxistes!

Hormis le très prévisible Mélenchon, qui a saisi le prétexte de l’Europe pour se distinguer une fois de plus (mais se récrierait si on osait le qualifier de souverainiste), tout ce que le PS compte de caciques, de courants et de baronnies a approuvé le texte qui va être soumis à débat dans les sections.


On peut toujours faire la fine bouche et trouver que la juxtaposition de certains termes évoque davantage la synthèse de congrès (nécessité de donner «du grain à moudre» à chaque courant) que la vraie synthèse dialectique – si j’ose employer cette expression hégélienne désormais plutôt suspecte…

Ainsi, émailler de «développement durable» et autres «principe de précaution» un texte qui reste d’inspiration forcément «socialiste», donc ancré dans le XIXème siècle, ne suffit pas à aborder le défi écologique avec une pensée vraiment globale et planétaire, remettant l’homme à sa vraie place : celle d’une espèce un peu plus sans-gêne que les autres à l’intérieur du système «Gaia». Abdiquer le marxisme devrait nous conduire à reconnaître que, désormais, la science économique elle-même doit se subordonner à la science écologique balbutiante. C’est d’ailleurs certainement ce que Marx aurait pensé s’il avait vécu de nos jours, et il aurait plus sûrement étudié Wilson, Margulis ou Lovelock qu’Adam Smith, Keynes ou Milton Friedman.

Mais, même perfectible, ce texte a le mérite de fournir à la gauche réformiste une boussole, à laquelle il sera possible de se référer dans l’action si, revenue au pouvoir, elle venait à avoir la tentation de confondre pragmatisme et absence de principes. C’est un petit pas pour un groupe de réflexion mais un grand bond pour le PS.

Bien que les travaux aient été dirigés par d’illustres représentants des «écuries» fabiusienne et strauss-kahnienne, les ségolénistes y trouvent aussi leur compte, non seulement avec l’hymne aux «territoires» et la mention obligée de la «démocratie participative», mais surtout avec la volonté sous-jacente de faire évoluer le PS vers un parti de masse, fortement lié aux «forces et mouvements de la société civile», et ayant vocation à «rassembler toutes les cultures de la gauche».

De ce point de vue, l’article 20, le moins commenté jusqu’ici, me paraît le plus audacieux. Pensez donc: il affirme que le PS est « un parti démocratique»! Organiser «un débat politique transparent et ouvert» dans le respect de «chacun des adhérents». Veiller «à la diversification des responsabilités partisanes et électives» et à ce que «les décisions (…) soient respectées», voilà qui va sans dire mais beaucoup mieux en le disant ! Tout l’enjeu de la réforme des statuts, prochaine étape de la rénovation, sera de transmuter ce principe en règles de fonctionnement pratiques. Pour le coup, on pourra parler de révolution au sein du parti socialiste…


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

ça, si ça ne s'appelle pas de l'autosatisfaction.... C'est quasi comme dans les contes de fées dites moi...

Écrit par : festival | 23/04/2008

qui a dit que le PS était inutile?!

Écrit par : evrard23 | 23/04/2008

La boussole n'indique pas les pièges et comment les éviter.
Ce don le PS a besoin, c'est un leader, un vrai, qui fasse l'unanimité, qui surclasse ou rallie à lui les pseudo-leaders.
Je ne pense pas que ce soit Sego.

Écrit par : Fran | 23/04/2008

Je pense que vous êtes en retard d'une guerre (un an) pour dire que la presse est encore tout à droite. Mais si la presse ne fait pas les éloges du PS, elle ne peut-être que de droite. Cela n'a pas changé par contre.

Écrit par : GUY | 23/04/2008

Avec une boussole on fait "le Point" et c'est ce qu'il faut pour le PS, le bout du tunnel
s'annonce, la route peut être tracée , de surcroît avec le bon vent , la droite elle a le vent contre.

Écrit par : BERNARD | 23/04/2008

le ps devrait s'auto suicider il est mort et il ne le sait pas ou refuse de l'admetre le ps est un parti sans avenir pro immigre pro sans papiers pro delinquance et contre les francais ! D E H O R S !en plus moi j'aurai honte de mitterrand avec son passé de vichiste !!! allez oust de l'air !

Écrit par : dehors le ps | 23/04/2008

Ça fait 20 ans que le PS nous explique que l'économie de marché est contraire au sociale...
Et voilà qu'ils nous sortent "l'économie sociale de marché"... un machin qui ne veut rien dire ! Ou plutôt veut dire tout et son contraire. Quelle bonne tranche de rigolade.
Ça promet !

Écrit par : jean | 23/04/2008

Festival, c'est celui qui exprime l'autosatisafaction du gouvernement dans les commentaires de 20Minutes ?

Écrit par : Gilles | 23/04/2008

En tout cas, moi je suis tranquille car je viens de prendre la bonne décision, car je viens de ré-adhérer pour soutenir Ségolène Royal.

Il y a aussi un site qui à ouvert, c'est celui-ci:http://congresutileetserein.com/
et vous pouvez y mettre vos contributions. Et bien entendu adhérer ou ré-adhérer au PS pour soutenir Ségolène Royal, car c'est bientôt le congrès.

Pour moi, c'est la meilleure dans le paysage politique actuel, et c'est la seule qui mérite d'être soutenu.

Écrit par : Julien | 23/04/2008

l'ambiance en ce moment est sereine mais les couteaux ressortiront dès que les élections vont se rapprocher

Écrit par : roland | 23/04/2008

gggg

Écrit par : MAGLOTT | 24/04/2008

Affolés comme des tarés, les extrémistes Sarkiffiés, font asseaux de gueulardises
haineuses et dégorgent leurs fiels maigrichons foireux, et pisseux!
Et nous? Merci, ça va !"Dans le vent de France, qu'il fait bon marcher, sous le soleil"
Voltaire, nous le dit dans "Candide":" Tout est pour le mieux, dans le meilleur des mondes possible", et quoi? " Nous cherchons notre passage, dans le ciel ou rein ne luit"!
Mais les gardes Suisses , ne le savaient-ils pas, avant 1789? En voyage ou pas , l'hiver et la nuit portent conseils, et ,malgré les giboulées de mars et d'avril, nous aurons du blé à moudre!!

Écrit par : MAGLOTT | 24/04/2008

Marrant ces fachos qui traitent MITTERANT de vichyste ! ceux qui revaient de la mort du PS et des années de gloire ininterrompus pour ce bling bling president des tres riches,en tout cas le PS est la ,dans les regions les villes,les departements .et en plus il définit un avenir plus juste et plus humain. il faudra s'y faire les hystéro UMP !

Écrit par : josan | 24/04/2008

Je me disais aussi qu'il paraissait ne pas savoir où aller...enfin s'il a trouvé sa boussole...c'est sécurisant!!!et puis, au moins, nos chers représentants de cette si jolie gauche très représentative de notre pays vont enfin pourvoir se diriger avec ce bel objet!!!
Franchement, la gauche n'apportera rien de neuf à la France. En 20 années, Mitterand n'a fait qu'enfoncer un peu plus les classes moyennes et les travailleurs. S'il avait fait son boulot correctement, les ouvriers logiquement auraient du bénéficier de réelles avancées sociales...résultat, 2008..;et oui car ne vous leurrez pas, notre situation économique n'est pas le résultat d'une année de sarkosisme mais bien des 20 années de dictature déguisée que nous ont fait subir Mitterand et sa clique...avec comme cerise sur le gâteau, le bébé de martine , les 35 heures et la grande manipulation qui a fait croire aux français qu'à travailler moins on gaganerait plus!!!ce jour là, le glas a sonné pour nous...seconde cerise, l'Europe et l'orgueil mal placé de notre tonton qui voulant passer à la postérité à bacler ce qui aurait pu être une belle réussite...résultat...nous sommes les esclaves de Bruxelles, nous nous sommes liés mains et pieds et outre un Euro qui nous vampirise..nous voyons notre beau pays livré à toutes les ethnies du monde...quel constat!!!quel éches!!!et malgré tout, la supercherie se vend...le laxisme gaucho a envahi les mentalités...et à l'arrivée, nous voila avec une soicété à deux vitesses, tout pour ceux qui ne foutent rien et la flagellation pour ceux qui ont encore le courage de se lever le matin....pour engraisser les autres!!!car c'est cela la société socialiste...solidarité, partage et à l'arrivée...en....

Écrit par : lena | 24/04/2008

vive jean luc mélanchon !!!! c'est le seul au ps à avoir garder une crédibilité d'homme de gauche ! marre des bourgeois moscovici , hollande , royal , fabius , redonnons le parti aux vrais gens de gauche avec de vraies convictions de gauche qui n'ont pas besoin de charabia intello pour se définir !!

Écrit par : kombutcha | 24/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu