Avertir le modérateur

« Des blogueurs officiels... | Page d'accueil | Statuts du PS… quelle audace! »

02/05/2008

La machine à perdre est sur les rails

Par Marc Vasseur
 
Voilà, le congrès semble déjà s’être déjà déroulé, notre projet adopté et nos candidats putatifs alignés sur la ligne de départ pour les présidentielles de 2012.
 
Stop! Assez!
 
Messieurs et mesdames les ténors, pouvez-vous une fois dans votre vie mettre vos egos en sourdine pour qu’enfin les militants en leur âme et conscience puissent exprimer leur vision du parti pour les prochaines années.


Est-ce trop vous demander également de nous faire part de vos propositions dans ce domaine qui dépassent les banalités d’usage que toute personne normalement pourvue d’un cerveau peut faire entre la poire et le café.
 
Car pour l’heure force est de constater un vide abyssal puisque que nos déjà déclarés candidats ont à peine dépassé le stade de la déclaration de principes théoriquement en débat dans les sections.
 
J’ose à peine évoquer la promptitude de certains à revenir sur leur propre déclaration en la matière évoquant la désignation du candidat pour 2010-2011… Un peu de décence c’est trop vous demander?
 
Permettez-moi également de vous dire ceci : je me contrefous que vous sentiez prêt ou que vous vous reposiez sur un socle électoral solide, cela ne constitue en rien un projet de société or c’est bien de cela dont nous avons besoin.
 
Et si la bête sarkozienne est gisante, il est illusoire de croire à une victoire par défaut. D’une part l’histoire nous enseigne que celle-ci prépare les déconvenues de demain et que d’autre part dans ce contexte la bataille est loin d’être jouée.
 
Le militant, le socialiste, déjà excédé par l’incapacité chronique du PS à se transformer depuis deux décennies, atteint les limites du supportable en regardant ce bal des prétendants. Nous sommes à un mois et demi d’une convention sur les statuts… et pourtant à cette heure, je n’ai encore eu le loisir de lire quelques lignes que se soient de votre part sur ce point essentiel pour la construction d’un parti démocratique en phase avec son époque.

Alors de grâce, remballez votre queue de paon et bossez vos sujets!
 
Très honnêtement, vous croyez un instant que les militants vous attendent encore comme le messie, l’homme ou la femme providentiels… NON! Je sais c’est chiant mais désormais on peut réfléchir, lire  et même voter sans attendre l’onction dirigeante.
 
Alors maintenant si vous voulez bien l’espace d’un ou deux ans mettre aux placards vos querelles de bac à sable… pour vous mettre au travail sérieusement… je vous en serais gré et je ne crois pas être le seul dans ce cas là… et après nous on vote, non sur des châteaux en Espagne mais sur un projet solide et cohérent.
 
Sinon, vous pouvez continuer de la sorte mais j’ai bien peur que vos rêves élyséens se transforment en mirages.
 
Vous avez mis la machine à perdre en route, à vous de l’arrêter.
 
PS : vous m’énervez tellement en ce moment que j’ai décidé de reprendre Congrès Socialiste. Après, rassurez vous… j’ai beau être un « z’influent », je n’ai pas pris le melon et suis parfaitement conscient de mon influence lilliputienne mais je pense comme beaucoup de mes camarades que nous avons besoin de nous exprimer.

 


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

suicide collectif! la plateforme du congres ,obligée du calendrier fixé par SOLFERINO n'est qu'une trahison de plus... ce "projet émanant de l'ENARCHIE" en vigeur s'adresse à une classe moyenne indéfinie??? en se coupant de toute racines ouvriéres....
en résumé , en l'absence de réelle démocratie dans le parti,devenu endogame par la course aux postes éligibles ne peut produire de leaders naturels et espere cà et là en quelques MICKEY de courants ( faible intensité par ailleurs)

Écrit par : ruben | 02/05/2008

ouf et merci ça fait du bien de lire ça !!! 1000% d'accord !

Écrit par : ariane | 02/05/2008

Vous z'énervez pas, ils me font le même effet qu'à vous mais j'ai réussi à prendre du recul. Je crois qu'ils s'amusent en fait pour semer le trouble dans le camp adverse. Plus l'UMP a de soldats à combattre moins elle sait sur qui tirer.

Donc laissez les candidats PS affluer, tout au contraire. De toute façon, vous choisirez une motion qui ne sera pas la motion finale et le candidat ne sera pas choisi à ce congrès mais au suivant.

Laissez les s'ébattre. Vous n'êtes pas obligé de bondir à chaque annonce, non ? Ou alors c'est que vous faites le jeu de l'adversaire de façon inconsciente.

Écrit par : révolution | 02/05/2008

"nous faire part de vos propositions dans ce domaine qui dépassent les banalités d’usage que toute personne normalement pourvue d’un cerveau peut faire entre la poire et le café."
On en est même pour l'instant au niveau entre le café et le canard dans la poire...

"Nous sommes à un mois et demi d’une convention sur les statuts… et pourtant à cette heure, je n’ai encore eu le loisir de lire quelques lignes que se soient de votre part sur ce point essentiel pour la construction d’un parti démocratique en phase avec son époque."
Voila qui est bien vrai, et pourtant ce texte est à la fois une rupture profonde et profondément incomplet. Il va falloir chatouiller la réflexion et la contradiction, dès ce week-end si j'en ai le temps pour ma part.

Cependant, je ne serai pas aussi pessimiste que le ton de ce post. Oh que oui, toutes ces candidatures "à la candidature" voire "quoi qu'il arrive" sont agaçantes, inutiles, lourdingues, parfois pathétiques. Mais le mouvement de réflexion, de questionnement, de proposition est puissant. Le vide laissé par la débâcle à la présidentielle a commencé à être comblé, le passé a commencé à être enterré. On voit à l'œuvre des forces de construction, là où nous avons vu trop longtemps des forces d'immobilisme.

Écrit par : Bloggy Bag | 02/05/2008

le PS ne tire pas de leçons des claques prises à répétition , par contre, il est là pour en donner, pour faire la morale, pour toujours se positionner en Don quichotte...faire croire qu'il est le garant de valeurs à jamais perdues etc...bref, le discours toujours aussi vague, les idées toujours aussi théoriques!!!et au bout, la perte de l'essence même de ce qui devrait faire un socialiste....la défense du travailleur

Écrit par : lena | 02/05/2008

on vous avait promis du "participatif"? on vous avait fait croire que l'on vous écouterait? que l'on s'inspirerait de la base pour nourri un projet socialiste? je crois qu'en réalité, vous n'avez pas saisi toute la mesure de l'incommensurable perversité avec laquelle nos chers amis socialistes exercent leur profession de politiques! il est grand temps que vous remettiez les pieds sur terre...Ce "participatif", concept avec lequel on vous a abreuvé jusqu'à vous noyer dans l'incompréhensible, l'utopie, le rêve, il s'arrête à la porte du temple du parti! dans cet antre, pas question d'y inviter le peuple! la politique, c'est une affaire d'initiés! pas de militants! Voyez vous, au PS, comme dans d'autres partis de gauche d'ailleurs, tout l'exercice consiste à faire croire à la base qu'elle est actrice, tout en manoeuvrant pour conduire sa petite carrière politique personnelle sans que cette même base ne trouve à redire..Le congrès, c'est la matrice, et les militants sont noyés dans l'utopie, le virtuel, l'illusion. Un monde meilleur, plus de justice, des retraites, un "ordre juste" (lol), ce n'est qu'un chapelet de bons principes, des promesses qui n'engagent que celles et ceux qui les reçoivent; mais rien, absolument rien aucune idée, aucune action, aucun programme pour y arriver, juste un flot de militants qui tiennent la clé du pouvoir et à qui il va bien falloir négocier les voix! sans pour autant leur donner les clés de "la maison"! pas de populos aux affaires s'il vous plait! que du BOBO politicien! du beau parleur, de la belle gueule bien médiatique , du bagou digne des meilleurs arracheurs de dents! mais par pitié! du participatif, oui, pour la discutte et pour les "beaux rassemblements"! mais de l'individuel pour le business politique! c'est ainsi chez celles et ceux de gauche! d'un coté le peuple, de l'autre leurs dirrigeants! ne mélangeons pas les serviettes et les daps ,de soie! Un parti, un peuple, , des millions de citoyens, oui, mais une caste qui fait ses petites affaires de politique clientéliste !
Non seulement le PS ne tire pas les leçons, mais il n'en a absolument pas l'intention! Le PS, c'est comme un apsirine effervescent; on crée des tourbillons de bulles, et on laisse bien reposer avant de consommer...les bulles, c'est vous bien sûr; et un aspirine de trop, ça n'a jamais rendu malade!
à bon entendeur...

Écrit par : Enzo | 02/05/2008

Les députés ont adopté par 295 voix contre 23 le projet de loi réformant le marché du travail ... Les groupes UMP et Nouveau centre (NC) ont voté pour. Le groupe socialiste, radical et citoyen (SRC) s’est abstenu.

La tête ailleurs ?

Comment expliquer à ceux qui vont prendre de plein fouet une "réforme" en grande partie injuste que le PS s'oppose à une politique qui détruit un à un les derniers remparts préalables à la précarité généralisée ?

Les exemples Italiens et britanniques montrent bien qu'en faisant une politique de droite avec des apparences de gauche aboutit à un naufrage.

Alors, entre les béquilles à un capitalisme moribond ou les coup d'oeil à un parti dont les effectifs tiendraient dans une cabine téléphonique, n'est-il pas plus simple de se rappeler où on habite ?

Écrit par : Slovar | 02/05/2008

BATTEZ VOUS BIEN ENTRE VOUS = TANT QUE VOUS AUREZ VIS A VIS DE VOS ADVERSAIRES DES PROPOS AUSSI DEGRADANTS, HUMILIANTS QUE "LA BETE SARKOZIENNE GISANTE" VOUS N'AUREZ AUCUNE CONSIDERATION DE LA PART
DES ELECTEURS QUI, PARTISANS OU NON DE SARKOZY, RECONNAISSENT AU MOINS
SA CAPACITE DE FAIRE DES REFORMES DANS UNE FRANCE ENGLUEE PAR L'AUTO
SATISFACTION ET LA DEFENSE DES AVANTAGES ACQUIS

Écrit par : BREUIL | 02/05/2008

aucune leçon à recevoir... des cloportes au "les socialistes aux cotés des assassins"... sur les avantages acquis vous pensez certainement aux allocations famillilales, le RSA qui sera financé par la PPE... on continue au niveau de ces fameuses réformes... ou alors un peu plus avec les franchises médicales fort appréciées par les malades chroniques (cancer, dialyse...).
Sur l'autosatisfaction... concernant cet article... on ne doit pas avoir la même notion...

Écrit par : marc vasseur | 02/05/2008

"SA CAPACITE DE FAIRE DES REFORMES DANS UNE FRANCE ENGLUEE PAR L'AUTO
SATISFACTION ET LA DEFENSE DES AVANTAGES ACQUIS"

Il fait des réformettes dans un pays où il participe au gouvernement depuis des années...Moi je dis ça comme ça hein...Votre sarko c'est du pipi de chat...De chaton même...

Écrit par : Fran | 02/05/2008

Merde alors !

Des gens comme vous, Marc vasseur, me feraient presque réconcilier avec le Parti Socialiste !

C'est un juste combat. Tous mes voeux vous accompagnent, modestement et de l'extérieur...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/05/2008

BREUIL devrait apprendre qu'il est très mal élevé d'écrire en majuscules ! C'est, de plus, très fatigant pour les yeux. Le P.S. c'est actuellement Waterloo morne plaine. Les "zéléfans" discutent et adoptent des textes entre eux. Nous, le vulgum pecus des militants de base ne recevons aucun document, hormis l'Hebdo. Heureusement, il existe des blogs. Sinon, comment aurais-je eu connaissance des 10 propositions de Ségolène Royal ? C'est bien joli de prétendre supprimer toute référence à la "lutte de classes" ! s'il en est qui doivent bien se marrer, c'est au Medef ! Ils la pratiquent de plus en plus férocement... Nous ne sommes pas loin d'un retour au milieu du XIXè siècle ! Il ne s'agit pas d'avoir le "couteau entre les dents" mais de revenir aux "fondamentaux" : on n'obtient jamais rien s'il n'y a pas un rapport de forces suffisant. C'est sans doute pour l'avoir oublié trop souvent que les "socialistes de gouvernement" ont pris de si belles baffes électorales depuis 1986.

Écrit par : Kamizole | 03/05/2008

Il ne faut jamais perdre de vue que le parti socialiste a toujours pratiqué la culture des courants ; d'où l'étalage au grand jour de sérieux tiraillements entre les leaders desdits courants : cela vaut bien mieux qu'un certain centralisme bureaucratique qui sévit, des années durant, dans un autre parti de la Gauche aujourd'hui à l'agonie... A intervalles réguliers, chacun y va de son couplet pour s'alarmer des "querelles intestines". Mais au bout du compte, ce sont les militants qui tranchent lors de la synthèse. Quelques organes de presse veulent faire l'Histoire : cela ne marche pas ainsi! Après tout, le PS ne se porte pas si mal et François Hollande peut s'énorgueillir d'un palmarès élogieux avec, à son tableau, la majorité des Régions, des Conseils généraux et bon nombre de grandes villes. Les dernières élections législatives, que les pythonisses médiatiques annonçaient catastrophiques pour le PS, ne l'ont pas été. Bien sûr, il reste du travail sur la planche. La dernière et cuisante dégelée infligée par les citoyens britanniques au Labour prouve que, si l'on n'apporte pas une réponse rationnelle aux cruciales préoccupations du peuple (pouvoir d'achat essentiellement, environnement, etc.), la sanction tombe! Le PS doit s'atteler à l'élaboration d'un défi programmatique de gouvernement et, surtout, s'y tenir! Son prochain Congrès devra être celui de la Révélation!

Écrit par : Georges | 03/05/2008

et accessoirement deux législatives et deus présidentielles perdues...

Écrit par : marc vasseur | 03/05/2008

Puis-je, sans me montrer prétentieux, signaler gentîment à M. Vasseur que l'on n'écrit pas "je vous serais gré"...mais "je vous saurais gré" (erreur souvent trouvée dans les blogs).
Plus utile : Quelqu'un peut nous dire quelles propositions autres que réactionnelles aux gesticulations sarkozyennes le PS nous offre ?
Bon courage !

Écrit par : mountes | 03/05/2008

Puis-je, sans me montrer prétentieux, signaler gentiment à mountes que l'on n'écrit pas "gentîment "...mais "gentiment " (sans ^ sur le i) ;-)
Pas taper, c'est juste un clin d'œil farceur en ce samedi matin ensoleillé.
Bel article, Marc. Mais ne l'ai-je pas déjà lu quelque part ?

Écrit par : Ant. | 03/05/2008

@mountes
Il n'y a pas de mal... je ne suis qu'un très modeste scribouillard et informaticien de surcroit et faché avec l'orthographe :-)

@Toine
pourquoi devrais je me passer de cette tribune qui m'est offerte :-)

Écrit par : marc vasseur | 03/05/2008

Parce que ça existe toujours ce "sigle" le poing et la rose ? ... Un peu ringard mais bon ! ... le renouvellement coûterait trop cher, il faut bien faire payer aux "adhérents" les nombreux voyages hors de France des "élites" et particulièrement celui de l'égérie parti en "voyage-d'étude" en Chine ! ... pourvu qu'elle n'aille pas nous faire là-bas une "crise-saine" ce n'est pas le moment !

Écrit par : aubeline | 03/05/2008

Le plus triste c'est que la gauche cherche tellement l'exellence pour ne pas avoir l'air d'un parti aussi "nominable" que l'UMP, où tout le monde est choisi en fonction de ses connaissances que voilà la gauche va encore se diviser. Mais c'est toujours comme ça, la démocratie est toujours divisatrice et la dictature (bien que ce ne soit pas vraiment le cas quandd même^^) nominatrice.
Si seulement le congrès pouvait comme le disent certains, désigner réellement le candidat pour 2012 et calmer ces divisions (de préférence un(e) énarque car au moins on n'aurait pas un président avec une vie sociale égale à celle de Britney Spears...).
On critique la gauche mais regardez ce que vous critiquez! La France et ses valeurs c'est peut être insulter des gens dans des foires?

Écrit par : Romain. | 03/05/2008

Sincèrement si les militants nous redésignent Ségo, le PS se passera de mon vote.

Écrit par : Fran | 04/05/2008

@ Iena: la défense spécifique des travailleurs, c'est le boulot des syndicats, PAR DEFINITION. Le PS doit avoir une vision et une action sur la globalité de la société française, européenne et internationale. Je rappelle que statutairement, un militant socialiste se devait d'être au moins adhérent d'un syndicat au sein de son entreprise et d'une association au sein de sa commune. Puis va falloir se décider à choisir: soit on recompose avec un parti soc-dem et éventuellement un parti "plus à gauche" et dans ce cas, que les donneurs de leçons de morale aient le courage de quitter le PS. Soit on fait du PS un gros parti avec des sensibilités larges, mais qu'on arrête de dire "si c'est Royal je vote pas" , "Valls il est à droite" ou "Hollande il est trop mou". Nous sommes devenus tellement individualistes qu'on voudrait tous notre petit PS perso, avec morale et efficacité garantis et pas de compromis. On ferait mieux de faire notre travail de citoyen de gauche: surveiller et suivre nos dirigeants quand ils sont élus. Puis veiller à les remplacer fréquemment...

Écrit par : adetournemire | 05/05/2008

Ce qu'il faut comprendre au PS c'est que c'est nous qui votons ( la masse des sympathisants ), alors on ne dit pas comment voter mais on nous écoute pour faire en sorte d'emporter notre vote.
Ce qu' a fait Sarko à droite pour l'emporter.
La question à se poser au PS : Veut-on gagner en 2012 ?

Écrit par : Fran | 05/05/2008

@ fran

Vu que la majorité du peuple de gauche ne partage pas ton avis et qu'elle a une vraie ligne politique, je me permets de te dire: "On s'en fouts de ton avis". ;)

Écrit par : FP NICOLAS | 08/05/2008

Avec une telle ligne politique et des cons tels que toi, on n'est pas rendus...

PS : On s'en fout ( sans S ) par souci d'économie...

Écrit par : Fran | 09/05/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu