Avertir le modérateur

« Le PS en mode web -2.0 | Page d'accueil | Les 3 clés pour un congrès réussi »

13/05/2008

«Nos fondamentaux de Gauche sont notre Avenir»

Par Frédéric Polan

Le congrès du parti socialiste nous offre 3 possibilités :
-le statut quo: théorie de la victoire née de la volonté d’alternance des Français.
-une convergence molle vers le centre: théorie du déclin de la France en raison de sa dette abyssale.
-une réaffirmation de nos fondamentaux de Gauche

Je fais partie de ceux qui pensent que nos défaites sont dues à un manque d’affirmation de nos fondamentaux, d’un manque de volonté à les défendre.

Il nous faut délivrer un message clair et offensif: nos fondamentaux de Gauche sont modernes et fondateurs du futur.


Nos fondamentaux peuvent se résumer en 2 phrases clés:

La Gauche, c’est:
-    la recherche de l’épanouissement individuel
-    le renforcement des garanties collectives

La recherche de l’épanouissement individuel:

L’individu n’est pas une machine économique, c’est l’économie qui est à son service.
Notre devoir est donner les moyens à chacun d’être un citoyen , un acteur de la société, de bénéficier de l’ascenseur social.
Tout passe par l’éducation et la culture, tout individu doit pouvoir y accéder indépendamment de son origine de naissance et de son lieu d’habitation.
En ce sens, la scolarité dès 3 ans est un progrès, la mise en place des frais d’entrée à l’université est un obstacle à la méritocratie.
La formation populaire est indispensable à la maîtrise des savoirs actuels.

Le renforcement des garanties collectives:

L’accès à la santé: être de Gauche, c’est permettre à chacun d’avoir accès à l’offre de soins la plus évoluée. Que se passera-t-il en cas de transfert aux assurances privées? La santé nécessite des milliers d’arbitrages individuels, les gestionnaires prendront des arbitrages en faveur de la marge opérationnelle.

Le système de retraite: Il faut garder la retraite par répartition. Que se passera-t-il en cas de transfert aux fonds de pension? Le montant de la retraite ne sera plus garanti mais dépendant des placements boursiers , voire spéculatifs sur la marché des matières  premières.

Pour ma part, le champ des garanties collectives s’étend aux « fluides primaires » :
La gestion de l’eau doit redevenir service public, l’électricité n’est pas un paquet de lessive,
L’énergie des déplacements (fin de l’essence)  doit devenir un droit opposable au même titre que le logement.

Non seulement, nos fondamentaux sont modernes mais ils sont fondateurs du futur.

La prolongation de la vie, la globalisation sociale, le développement durable passent par des dépenses collectives.
Je fais partis de ceux qui pensent que le gâteau de la croissance est suffisamment grand mais mal réparti.
Je suis loin d’être le seul, même le libéral Alan Greenspan, ancien manitou de la FED, fait ce constat :
«J’ai attendu et j’attends encore quelque normalisation dans le partage du profit et des salaires» car «la part des salaires dans la valeur ajoutée est historiquement basse, à l’inverse d’une productivité qui ne cesse de s’améliorer». Or «ce découplage entre faibles progressions salariales et profits historiques des entreprises fait craindre (...) une montée du ressentiment, aux Etats-Unis comme ailleurs, contre le capitalisme et le marché». Financial Times , le 17 septembre 2007

Le chemin est tracé , il nous faut redevenir offensif sur le partage de la croissance : cela passe par des augmentations de salaires, des taxes sur la rémunération des actionnaires, sur les surprofits.

Il est impératif que le congrès de Toulouse réaffirme notre ancrage à Gauche.
Sans signe fort, une partie croissante de nos électeurs ira vers un vote d’extrême gauche au 1er tour et un vote d’abstention au 2ème tour.


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

L’individu n’est pas une machine économique, c’est l’économie qui est à son service.


Tres theorique et ne se trouvant jamais dans la realité..
L'entreprise a du travail elle embauche, elle n'en n'a pas elle debauche..
Cest aussi simple que ca..
Et combien de nation sont tombés face a l'economie de marché ne pouvant impooser leurs idées face a cette force (celle des consommateurs, de la compétitivité technologique ou du cout).

Encore une utopie a enlever du langage (celle de l'economie au service de l'homme) .. Car bien peu de personne en profitent , beaucoup y perdent chaque jour , ou sont obligés de s'y apdapter pour l'affronter au mieux..
Nous ne vivons pas dans un monde clos.. ! !
Je vois que le PS n'a finalement pas beaucoup avancer.. les frontieres n'existent pratiquement plus . Seule une tres grande force européenne peut privilegier l'egalité sociale..

La tva sociale est me semble-t-il est la plus efficace , car il déporte nos couts salariaux (et nos retraites) sur le produit et ce quel que soit son pays d'origine, et remet donc une egalité entre les pays pratiquant du dumping social et les autres ..

Écrit par : rikki | 13/05/2008

Un article qui rappelle ce que sont les fondamentaux de gauche : ça fait du bien ! J'aime beaucoup l'argument du patron de la FED, comme quoi, nous sommes bien dans une période charnière : les grandes idées de gauche ont encore de beaux jours devant elles !

Écrit par : guillaume | 14/05/2008

"Il est impératif que le congrès de Toulouse réaffirme notre ancrage à Gauche.
Sans signe fort, une partie croissante de nos électeurs ira vers un vote d’extrême gauche au 1er tour et un vote d’abstention au 2ème tour"


Bingo, entièrement d'accord, c'est tellement limpide, des énarques vont-ils comprendre ?

Écrit par : Fran | 14/05/2008

trés agréable à lire !

sur le paragraphe:
Nos fondamentaux peuvent se résumer en 2 phrases clés:
La Gauche, c’est:
- la recherche de l’épanouissement individuel
- le renforcement des garanties collectives

on peut l'affiner, l'amender mais c'est un trés bon résumé à apprendre par coeur.

malheureusement pour Monsieur Polan, il est un militant de base; les grands élus vont se dépêcher de le faire taire, de le cacher dans la penderie.

Écrit par : Noemie | 14/05/2008

Je me demande comment on peut proner l'épanouissement individuel dans un système collectiviste. Par définition dans ce système utopique les décisions sont prises par d'autres, fonctionnaires principalement et on connait la perversité de ce système dont l'ex urss a été l'exemple parfait. Il ne faut pas réver ou alors donnez des mesures concrètes. Diminuerez vous les revenus de députés cumulards, genre Ségolène plus de 10000 euros par mois tous frais payés ? J'ai jamais entendu un militant socialiste en parler. En réalité tous ces gens se fichent bien de votre poire et vous êtes particulièrement naïfs. Exigez des mesures concrètes. Comment se fait-il que les syndicats sont les seuls à pouvoir n'avoir aucune comptabilité alors qu'ils percoivent d'importantes subventions, plus les cotisations ? La liste serait tellement longue. La droite a au moins le mérite de ne pas être hypocrite. C'est à l'individu de faire ses preuves,, avec ses moyens un peu édulcorés quand même par des lois un peu garde-fou. La gauche à part brailler ne propose rien sinon détruire, opposer deux parties de la population, surfer sur l'éternel mécontentement des incapables, des fainéants, des faux malades, des faux chomeurs professionnels. C'est pour ça quelle perd chaque fois les élections présidentielles parce que les français ne sont pas fous. Il se rappelle aussi du temps de la gauche au pouvoir et de son laxisme généralisé qui avantage tous les profiteurs.

Écrit par : jean pierre | 15/05/2008

sacré Jean Pierre !

il est vraiment le porte drapeau idéal du libéralisme triomphant !

Haro sur les faux malades et les faux chomeurs:
cout estimé par le gvt: 300 millions d'euros

pas un mot sur les fraudes fiscales des grandes entreprises et des +8000 euros mensuels:
cout estimé par le ministére des finances: 40 milliards d'euros par an !

a comparer au trou de la sécu : 25 milliards par an

voilà, une mesure concréte !

au plaisir d'instaurer un dialogue,
bonne journée Jean Pierre

Écrit par : Phil | 15/05/2008

le centre serait fondé sur la théorie du déclin dû à notre dette "abyssale" ?

entiétement vrai, Bayrou surfe sur la vague de la peur: les jeunes vont devoir payer les erreurs des vieux, au secours les conflits de générations arrivent !!!!

que faire pour réduire la dette ?

un coupable idéal: le fonctionnaire !!!!!

supprimons un emploi sur 2: adieu les instituteurs, les infirmiéres et les pompiers !!!

cela ne va les mener nulle part

la France profonde: ce sont les projets et non la peur stérile.

je prédis à Bayrou le même destin électoral que le pen !

Écrit par : Julie | 15/05/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu