Avertir le modérateur

« Comme un trop plein, comme une lassitude | Page d'accueil | Delanoë est libéral »

21/05/2008

Un congrès socialiste très première gauche.

Par Marc Vasseur

 

889211270.jpg

Pourvu d’une modeste expérience du Parti Socialiste, deux choses me frappent dans ce congrès, outre l’absence encore patente d’un vrai débat de fond, c’est la victoire totale de la ligne sociale-démocrate. Et ce au moment même où celle-ci est moribonde (papier toujours en cours de rédaction).

 

 

La seconde réflexion, plus interne à la France c’est de voir un congrès dominé par la 1er Gauche alors qu’après 35 ans, la 2eme gauche a enfin gagné la bataille idéologique.

 

Alors vous me direz c’est loin tout ça… et bien non… car il est difficile d’oublier que celles-ci étaient respectivement incarnées par François Mitterrand et Michel Rocard.

 

 

Au fond Rocard avait raison dès le congrès de Metz (1979) et pourtant… si on fait une filiation de cette fracture à notre congrès de Reims… la deuxième gauche est sortie du jeu... définitivement ? 

 

De Fabius à Delanoë, de Royal à Moscovici, tous son héritier à leur façon de l’héritage mitterrandien… Ultime victoire posthume de notre machiavel de gauche.

 

 

N’oublions pas que les deux fils naturels de l’unique Président de gauche de la Vème sont Jospin et Fabius et ces deux là s’étaient affrontés à Rennes… avec cependant un ennemi commun Michel Rocard.

 

Or DSK et Delanoë ne sont que deux branches de la jospinie. La trajectoire de Ségolène Royal est certes un peu moins nette et certains seraient tentés de penser qu’avec les clubs deloristes, on pourrait la rattacher à cette deuxième gauche sauf que Jacques Delors s’est toujours bien gardé de se revendiquer ouvertement de cette proximité.

 

 

Quelle importance me direz vous ?

Pour moi elle est essentielle, les figures de cette 2eme gauche (Mendes, Rocard, Maire…) n’ont eu de cesse d’explorer les champs des possibles, dans le sens où la prise en compte de la réalité n’empêche pas la créativité et l’innovation. Un autre élément me parait tout aussi important,la curiosité,  l’écoute, le dialogue avec les acteurs de la société. Il n’est d’ailleurs pas anodin que Michel Rocard ait porté avec talent et conviction  la question des logiciels libres au niveau européen… pourtant ce n’est pas à priori son domaine de prédilection…  

 

 

Caricaturale… je vous invite à un petit retour en arrière sur la mise en place de la seconde loi sur les 35h… mais aussi au cours des deux premiers septennats, je ne suis pas certain que les partenaires sociaux aient un souvenir impérissable du dialogue social de l’époque… Je ne parle pas non plus la lente dégradation des rapports entre le parti socialiste et les intellectuels mais d’éminents universitaires l’attestent.

 

Alors oui, je reste persuadé qu’aujourd’hui, si la 2eme gauche a gagné le débat  économique ; pour la première gauche, la question de la pratique politique reste un sujet… j’ose le mot… tabou. Au fond une conception très pyramidale, très jacobine de la politique.


Alors aujourd’hui, oui j’aime l’agilité intellectuelle et la capacité à sortir des idées d’un DSK (en même temps, j’ai l’impression qu’il s’est un peu émoussé), comme je donne crédit à Ségolène Royal son intuition sur la démocratie participative même si, à mon sens, elle est encore en gestation.

 

 

Cependant, nous avons perdu 30 ans et aujourd’hui nous avons devant nous une social-démocratie à bout de souffle, dans une sorte d’incapacité à penser un monde global et local, replié et ouvert… mais c’est le sujet d’un autre article.

 

Ce mercredi, François-Mitterrand répond à vos questions sur 20minutes.fr

Pour tout comprendre et tout lui demander, cliquez ici

La Rédac 


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

arreter 2 dire delanoe est le favoris je ne crois au sodange . VS ETES FAIS AVOIRE PAR LE MEDAS . J4 AIME BEAUCOUP LE PS MAIS c' est ke je vois à la tele. IL FAUT VOUS METTEZ ENSEMBLE LA MEME AIDE , il tire les un cotre les autre . VEC L ' ump pendant 10 c' la mort . MERCI ET BON COURRAGE

Écrit par : daroussi | 21/05/2008

mais comment peut on écrire si mal !

votre analyse est moyenne et parfaitement insupportable !

Écrit par : patrick | 21/05/2008

Réponse à patrick: tu as déjà essayé d'écrire les yeux bandés, avec des gants de boxe sur les mains???:):):):) Mdr

Écrit par : Laurent | 21/05/2008

Le PS offre actuellement un spectacle lamentable!
La course aux présidentiables cache un manque de projet patent!

Écrit par : loul | 21/05/2008

@Patrick
pourquoi insupportable ?

(sur l'écriture... ben oui, je ne pense pas m'inscrire à un prix littéraire)

Écrit par : marc vasseur | 21/05/2008

Première ou deuxième, une chose est sure, c'est qu'en 2002 c'était le moment de dissoudre le PS et d'essayer de refonder quelque chose. Cela n'a pas été fait. Cela se paie et se paiera encore. Et ce ne sont sont pas les querelles minables des prétendants au trône qui y changeront quelque chose.
La seule et la dernière chance, ce serait de lancer un grand débat d'idée, en éliminant -à priori- toute désignation de personnes, je n'y crois pas, les français n'y croient pas et effectivement on ne voit pas comment cela pourrait arriver à présent.
En conclusion et quels que puissent être tels ou tels résultats électoraux importants mais paradoxalement anecdotiques, le déclin du PS, tout comme celui du PC dans le passé et pour les mêmes raisons (renfermement nombrilliste sur son appareil et autosatisfaction sur la gestion locale) parait ineluctable. Et ce n'est pas Besancenot ou les verts qui sauveront la gauche !!!
Cela nous amene(ra) à une démocratie médiocre à l'américaine, avec le même pourcentage de citoyens intéressés, la même approche carriériste, voire clientèliste de la politique, et au final au sacrifice des attentes des citoyens au bénéfice de quelques uns, à une situation où il sera difficile de différencier la droite de la gauche. Mais ce n'est déja presque plus de la politique fiction!

Presque cinquante ans de luttes et de militantisme, pour en arriver à ce constat! Il est beau le parti de Jaures!

Écrit par : brazz | 21/05/2008

débat de fond !!, s'exprimer !!! motion !!! synthèse !!! bla bla citoyen ou pas !!! bref de la fumée type reunion d'association d'adolescent voulant faire genre en voulant inventer des principes démocratiques ayant fait long feu , pendant ce temps la le monde bouge change mais eux indécrotables jusqu'à la caricature débattent sur du vent

Écrit par : subires | 21/05/2008

Ton article résume bien le PS d'aujourd'hui .La dualité un côté jaurès en étant du côté classe populaire ,un autre côté "j'ai des idées de gauches ,ça suffit pour le reste faut être pragmatiques et faire du libéralisme avec des couleurs chatoyantes" ou pour résumer la deuxième position "salauds de pauvres avec tout ce que je pourrait potentiellement faire pour eux".C'est pour çà que le PS perdra en 2012.2017,etc...s'il existe encore.

Écrit par : jacques | 22/05/2008

Tu nous plonges dans les entrailles du PS et on se rend compte que c'est un beau bordel, comment va-t-il en sortir queque-chose de fédérateur ?

PS : A titre indicatif, Segolène Royale n'a pas encore été nommée premier secrétaire du PS. Si on pouvait parler des autres candidats...

Écrit par : Fran | 22/05/2008

Les socialos n'ont pas à faire "figurer" le portrait de F. Mitterrand pour leur congrès-infernal ... c'est une honte et ça ne ressemble plus à rien, l'ancien président valait bien mieux que tous ces guignols feignants, ineptes et imbus, qu'ils le laisse dormir en paix, certains lui ont fait beaucoup de mal et maintenant ils le prenne en effigie pour montrer leur incapacité à gérer et à gouverner quoique se soit ! ... AFFLIGEANT.

Écrit par : aubeline | 22/05/2008

Pour mieux saisir la mutation qu’est en train de vivre le Parti Socialiste français, il est impératif de remonter aux origines du socialisme sans conteste marquées par Karl Marx et Jean Jaurès. De ce fait, les auteurs, Jacques Laudet et Gaspard-Hubert Lonsi Koko, livrent au lecteur un parcours historique très riche en repères ayant balisé la voie de la gauche à travers l’Europe occidentale ainsi que l’ancienne URSS et ses satellites.
Ce premier tome concerne la naissance et les réalités du socialisme : à savoir la période allant de la fin du XVIIIe siècle à janvier 1947 – plus précisément, en France, de Gracchus Babeuf au gouvernement de Léon Blum. De la Révolution française de 1789 au guesdisme, on prend connaissance des grandes époques du socialisme : de la crise à l’Est à celle à l’Ouest ; on s’attarde sur l’archéo-socialisme, avant de s’intéresser au socialisme historique pour mieux appréhender le socialisme moderne devant préparer l’avènement du socialisme contemporain.
Seule l’analyse des faits passés permettra d’accoucher d’un projet ambitieux et de renforcer autour d’un programme commun, après la défaite à la présidentielle et aux législatives de 2007, de "probables et occasionnelles" alliances ayant permis la victoire aux élections municipales et cantonales de 2008.

Titre : Socialisme : Un combat permanent - Vol. 1 : Naissance et réalités du socialisme
Parution : 12 mai 2008
Editeur : Les Editions de l'Egrégore
ISBN : 978-2-916335-04-9
GENCOD : 9782916335049
Pagination : 320 pages
Prix : 21,50 euros

Les auteurs :
Après avoir été gaulliste, Jacques Laudet a vibré à partir de 1958 pour Pierre Mendès France et François Mitterrand. Il s’est toujours interrogé sur les causes profondes de l’évolution politique. Ancien membre de la SFIO, il a adhéré au Parti Socialiste dès sa création en 1969 et y a milité activement jusqu’à son décès en février 2008.

Gaspard-Hubert Lonsi Koko est l’auteur de plusieurs ouvrages – dont "Un nouvel élan socialiste", "Le demandeur d’asile", "Mitterrand l’Africain ?"... Il préside le club de réflexion Enjeux Socialistes et Républicains.
Site personnel : http://www.lonsi-koko.net

Écrit par : Gandon | 26/05/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu