Avertir le modérateur

« Appel aux blogueurs socialistes | Page d'accueil | François Hollande et le Hollandisme... »

26/05/2008

Le PS doit-il être libéral?

En affirmant qu'il était «libéral», Bertrand Delanoë a provoqué un débat interne au PS. Ségolène Royal a par exemple estimé qu'être libéral et socialiste était impossible. De son côté, Laurent Fabius a jugé ce débat «tout à fait surréaliste». Nous vous avons demandé si le PS devait être libéral.

Pour Sebounet, c'est non. «Vouloir une politique libérale, c'est faire ce qu'à fais Jospin et se reprendre 10 ans de droite... car voilà où nous a mené la fabuleuse politique de Jospin (dont certain sont fiers), d'avoir voulu marier une politique sociale et libérale, qui a explosé la gauche, et qui à l'heure actuelle n'est toujours pas capable de s'en remettre.» Quant à Fran, il se dit «tiraillé entre le désir d'avoir un PS plus à gauche et la crainte de perdre les élections à chaque fois sur une crise sécuritaire, car il faut le dire, la sécurité c'est le tendon d'Achille des socialistes.»
 
540720365.jpgNila, de son côté s'exprime ainsi: «Le PS n'est pas réaliste et pragmatique face au libéralisme. Si Delanoë veut dire qu'enfin un socialiste va comprendre quelque chose au libéralisme et nous adapter à celui qui domine la planète, je suis d'accord. Le libéralisme économique domine le monde et si nous ne faisons que le rejeter au lieu de trouver des solutions, nous serons distancés, appauvris, fichus quoi. Cela ne veut pas dire qu'il faut tout accepter du libéralisme mais le regarder en face et tenter d'y vivre sans tout perdre de nos acquis. La plus grande partie de la population mondiale n'a que peu d'acquis sociaux, voire aucun. Or, pour le moment, les socialistes restent fuyants sur la question, sans doute conscients de ce qu'il faudrait faire mais anxieux de perdre les voix les plus à gauche.»

Et vous? Qu'en pensez-vous? Quelle doit être la ligne du Parti socialiste au XXIème siècle? Dites-le nous en commentaire ci-dessous…


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

Non bien sur!
vouloir une politique libérale, c'est faire ce qu'à fais jospin et se reprendre 10 ans de droite...
Car voila ou nous a mené la fabuleuse politique de jospin (dont certain sont fier), d'avoir voulu marier une politique sociale et libérale, qui a explosé la gauche, et qui à l'heure actuel n'est toujours pas capable de s'en remettre. Voila ou menera une politque "sociale et libérale" si le PS s'engouffre dans cette voie...

Écrit par : sebounet | 26/05/2008

Moi je suis tiraillé entre le désir d'avoir un PS plus à gauche et la crainte de perdre les élections à chaque fois sur une crise sécuritaire, car il faut le dire, la sécurité c'est le tendon d'achille des socialistes.
Les français sont prêts à bouffer des pâtes pour avoir de la sécurité ( ou du moins en avoir l'impression à la télé ) et ça, Sarkosy l'a parfaitement compris.
Alors être libéral, on s'en balance, les français je pense s'en balancent, tout le monde ne lit pas les echos ou la tribune.
Par contre que le PS s'exprime sur la sécurité des biens et des personnes.

Écrit par : Fran | 26/05/2008

Faux, en 2002 le nombre de voie à gauche à surclasser la droite (dans le nombre de voie). Le problème vient bien en 2002 de la désafection des gens envers le PS decu de la politique libérale de jospin qui a provoqué le glissement de plus de deux millions de voies vers l'extrème gauche.

Écrit par : sebounet | 26/05/2008

Et surtout non que le PS ne fasse pas le jeux sécuritaire de la droite, c'est un terrain ou il perdra tout le temps car même la plus dur des gauches sera toujours plus molle que la plus molle des droites en matières sécuritaires dans l'esprit des gens!

Écrit par : sebounet | 26/05/2008

Le PS n'est pas réaliste et pragmatique face au libéralisme. Si Delanoë veut dire qu'enfin un socialiste va comprendre quelque chose au libéralisme et nous adapter à celui qui domine la planète, je suis d'accord.

Écrit par : nila | 26/05/2008

Encore nila faudrait que tu nous expliques ton point de vue comme quoi le PS n'est pas réaliste et pragmatique face au libéralisme (métaphrase qui pour l'instant ne veut rien dire concraitement). Qu'entends tu par là. De même qu'entend tu par : nous adapter à celui qui domine la planète (idem).

Écrit par : sebounet | 26/05/2008

Sebounet, je crois qu'on a compris ton message, alors soit tu vas ressasser ailleurs soit tu avances des idées. Pour la sécurité je pense que tu as tort, la sécurité n'est pas un monopole de la droite.
Je pense qu'il faut effectivement voir ce que proposent les deux leaders qu'on nous oppose, un social-libéral et une socialiste pure souche.

Écrit par : Fran | 26/05/2008

Sebounet, Je parle de la mondialisation, pas de la sécurité. Le libéralisme économique domine le monde et si nous ne faisons que le rejeter au lieu de trouver des solutions, nous serons distancés, appauvris, fichus quoi. Cela ne veut pas dire qu'il faut tout accepter du libéralisme mais le regarder en face et tenter d'y vivre sans tout perdre de nos acquis. La plus grande partie de la population mondiale n'a que peu d'acquis sociaux, voire aucun. Or, pour le moment, les socialistes restent fuyants sur la question, sans doute conscients de ce qu'il faudrait faire mais anxieux de perdre les voix les plus à gauche.

Écrit par : nila | 26/05/2008

Pour la sécurité tu penses ce que tu veux. Pour la politique de jospin, il a perdu a cause de sa politique libérale c'est un fait. Les voies a gauche etaient supérieur à la droite en 2002 au premier tour c'est un fait aussi. La politique libérale du ps de l'époque lui a fais perdre 2 millions de voies c'est un fait. Dire qu'on ne retient jamais les leçons de l'histoire... ... cela dépendra de la voie que prendra le PS.
Enfin j'espère que le match ne se cantonne pas a royal vs delanoe qui sont tout deux des sociaux libéraux (ou sociaux démocrate c'est la même chose....).

Écrit par : sebounet | 26/05/2008

Moi comme delanoë je ne pense rien sur rien, je ferme ma gueule et j'attends les sondages.

Écrit par : Sam | 26/05/2008

tient c'est marrant mais je pensais que delanoe parlait de libéralisme philosophique (m'a t on dit et que c'était différend du libéralisme économique m'a t'on dit aussi...), en fait il parlait bien de libéralisme économique d'apres ce que vous dites nila!

Écrit par : sebounet | 26/05/2008

Non ! Le libéralisme économique marche bien pour des projet sociaux ... à Paris, j'en profite bien avec Vélib' c'est fabuleux, on n'a l'impression que ça n'a rien coûté à personne. Mais comment le libéralisme fera pour apporter du haut débit dans des villages distants d'à peine 100 Km de Paris ? On continue à se masser dans des grands complexes urbains, où on fait de l'interventionnisme ?

Écrit par : Gilles | 26/05/2008

on vous demande si le ps est libérale bien sur que oui ! mais pas capitaliste !
le monde est dominer par le capital et non le libéraliste !
si il y a confusion avec le libéralisme et le capitaliste il faut recommencer notre
histoire et cloner jean jaures !
Non tout ceci est jesticulation en vers la droite en ce moment les salariers d air bus
sont en train de prouver que le libéralisme fait mal et en plus la motivation européen
en prend un coup il y aura 3000 a 4000 licenciements a toulouse et aiyeur mais...
pas en allemagne puisque selon les libéraux allemand c est de la faute des francais
et leur 35 heures quelle racourcie de l histoire !

Écrit par : le mr | 26/05/2008

vous n'avez pas mal à la tête les socialistes!!! parceque moi je commence à avoir des migraines avec vos interrogations à 2 balles dont tout le monde se fout de vos élucubrations pseudos intellos. De toute façon le socialisme n'a jamais réglé le problème collectif mais les problèmes des gens organisés en lobby ou sympatisants gogos alors le libéralisme n'y pensez pas c'est au dessus de votre horizon de pensée

Écrit par : subires | 26/05/2008

finalement a force de ceder du terrain la gauche gagnera quand elle serra de droite

Écrit par : mambo | 26/05/2008

allons mrs les banquiers ne vous en faites pas malgres la débacle en 40
les riches étaient toujours riches et ............ au u s a ! et non a vichy !

Écrit par : le mr | 26/05/2008

Ok Sebounet, moquez-vous... allez ! :-)

Écrit par : nila | 26/05/2008

Si la gauche veut un jour retrouver le pouvoir, ou du moins reprendre des couleurs, elle doit prendre des options de gauche. Aujourd'hui nous sommes à un moment où se fait sentir le besoin d'un choix de société, et, j'oserais dire qu'il nous faut une gauche décomplexée! visiblement le PS n'a pas du tout tiré les leçons de tous ses échecs. Il a fait une politique de droite si bien que les électeurs ont fini par voter carrément à droite. Enfin , il faut pour l'instant laisser s'éteindre cette guerre des chefs, peut-être par l'auto-éliminations de ces combatants, visiblement motivé par leur seule ambition.

Écrit par : robindesbois | 26/05/2008

Absolument pas, une gauche "libérale" n'est pas une gauche et d'ailleurs on en voit les résultats avec ces "pseudos" gauche dy type Blair ou Zapatéro qui n'ont de gauche que le nom qu'ils ont usurpés .
Quant à la politique "libérale" de Jospin on voit ou ça a mené !!!!!!!!!!!

Écrit par : jeakou | 26/05/2008

ça dépend ce qu'on entend par libéral.Libéral ça ne veut pas mettre du capitalisme sauvage dans le socialisme mais simplement repenser la gauche comme ayant pour projet de base de laisser le choix maximum à l'individu dans sa vie.

Ainsi une éducation de qualité est libérale car elle permet aux enfants les plus modestes d'avoir une plus grande possibilité de destin.

Nous ne devons pas nous laisser enfermer dans la définition du libéralisme que donne la droite.Une philosophe intéressante qui a compris ça c'est Monique Canto-Sperbert (notamment son anthologie le socialisme libéral) il y quelques années.

La chose avait d'ailleurs rendu fou les tenants d'un libéralisme conservateur et créateur d'inégalités et de pauvreté comme Liberté Chérie...

Écrit par : romain blachier | 26/05/2008

Faudrait que les tenants de ce blog nous donne la définition du libéralisme auquels ils voudraient qu'on donne notre avis.

Écrit par : sebounet | 26/05/2008

Car il y en a plusieurs!

Écrit par : sebounet | 26/05/2008

ce sont des phrases creuses et fourre-tout où chacun peut trouver ce qu'il veut , le problème de delanoé c'est qu'il brasse beaucoup de vent et est si ambigu dans tout ce qu'il dit qu'on ne comprend rien de ce dont il parle ou alors c'est si consensuel , politiquement correct médiatiquement joli qu'il ne prend aucun risque , ainsi ils dit tout et son contraire avec force conviction , voix et gestuel bien étudiés pour en somme manipuler avec classe et une grande dose d' humilité feinte les gogos que nous sommes ! allez parler au smicard ou au chômeur du libéralisme sociétal , il en a rien à foutre , c'est bon pour ceux qui n'ont pas de problèmes de pouvoir d'achat ou de retraite de palabrer des heures sur des évidences en prenant le thé à st germain ! les sondages sont trompeurs , mme royal en sait quelque chose , il n'est pas bon de tromper et manipuler trop longtemps les braves gens car ils sont rancuniers !!!

Écrit par : ariane | 26/05/2008

LE POUVOIR AU PEUPLE PAS AU PARTI LES GUERRES DE PARTI ONT AMENE AU POUVOIR ADOLF HITLER EN 1933 CELA RESSEMBLE NOTRE EPOQUE A 1933 ! LEXTREME DROITE GAGNE PARTOUT DANLARK POLOGNE SUISSE ITALIE..... LA FRANCE EST RUINE LES GREVES COME 1936... LES GENS BOUFFENT DS LES POUBELLES LE PETROLE AUGMENTE CEST LA GUERRE QUI ARRIVE !

Écrit par : realisme | 26/05/2008

Plus j'y pense, et plus je trouve que Delanoë est dans le vrai. Le PS est libéral, de son aile gauche inconsciemment jusqu'à son aile droite consciemment.

Je cite wikipédia :
1. Au sens large, le libéralisme prône une société fondée sur la liberté d'expression des individus, le respect du droit et le libre échange des idées.
2. Elle doit joindre d'une part économiquement l'initiative privée et son corollaire l'économie de marché,
3. d'autre part politiquement un pouvoir limité, par la loi et les contre-pouvoirs, idéalement à ses fonctions régaliennes au maximum,
4. élu par le peuple et responsable devant lui,
5. transparent et soumis à une constitution garantissant les droits des minorités.

Dans le fond, qu'y a t-il de choquant dans cette définition ?
Déjà, qui pourrait contester la valeur des points 1, 4, et 5 ? Ce sont des revendications permanentes exprimées parmi nous.
Ensuite, le point 3, que j'aborde séparément juste pour souligner qu'il ne choque en rien à partir du moment où l'on sait ce que l'on veut inclure dans les fonctions régaliennes. Il y a le libéralisme d'une part, qui veut limiter le pouvoir à ses fonctions régaliennes, et il peut y avoir le socialisme d'autre part, qui dit ce qu'il entend inclure dans ces fonctions.
Et enfin, le point 2, le plus sujet à polémique. L'initiative privée et l'économie de marché sur lesquelles beaucoup se braquent, mais pourquoi ? J'essaye de m'imaginer un monde sans l'un ni l'autre, et tout ce que je vois c'est un super état qui crée tous les emplois, qui organise toute l'économie à lui seul, fixant tous les prix et les salaires. En fait, ces deux idées n'engagent à rien, ce ne sont que deux particularité d'une société qui ne soit pas un pays-état.

En étudiant plus en profondeur le libéralisme dans sa globalité, j'ai plutôt l'impression que ce que nous avons pour habitude de contester a un caractère très anti-libéral en soi, dans le sens originel du terme, que Bertrand Delanoë essaye de restaurer. D'une certaine manière, nombre des idées que nous revendiquons sont exprimées dans le libéralisme originel, à notre insu ..........

Écrit par : Stef | 26/05/2008

Bof !... Sarko-socialisme ou Delano-libéralisme, c'est un peu la même purée ! J'espère qu'ils ne vont quand même pas coter en bourse la solidarité, l'amitié et l'indulgence qui nous relie les uns aux autres ?

Écrit par : Leyte | 26/05/2008

le libéralisme de mittérand c'était surtout ses libertés à lui ! si delanoé parle du mariage des homosexuels en parlant de liberalisme et bien qu'il le dise clairement , sinon s'il parle du libéralisme économique façon blair ou zapatero on voit où ça a conduit ces pays ! libéralisme et capitalisme ont toujours fait route ensemble à moins que delanoé pense comme danièle mittérend que fidel castro est libéral ?!!
à jouer sur les concepts il va s'en mêler les pinceaux ! le droit de vote des femmes , l'ivg, la sécurité sociale , la majorité à 18 ans etc. sont des avancées que la droite a apporté aux libertés ! ce n'est pas l'apanage de la gauche ! c'est un faux débat creux et fumeux voir fumiste loin des réalités d'aujourd'hui mais en retard de 20 ans ! quel toupet de nous faire gober que le ps découvre le liberalisme ! delanoé fait son sarkozy car il a vu que ça marche , il court derrière sarkozy ! rendez-vous en 2017 !

Écrit par : ariane | 26/05/2008

le libéralisme de mittérand c'était surtout ses libertés à lui ! si delanoé parle du mariage des homosexuels en parlant de liberalisme et bien qu'il le dise clairement , sinon s'il parle du libéralisme économique façon blair ou zapatero on voit où ça a conduit ces pays ! libéralisme et capitalisme ont toujours fait route ensemble à moins que delanoé pense comme danièle mittérend que fidel castro est libéral ?!!
à jouer sur les concepts il va s'en mêler les pinceaux ! le droit de vote des femmes , l'ivg, la sécurité sociale , la majorité à 18 ans etc. sont des avancées que la droite a apporté aux libertés ! ce n'est pas l'apanage de la gauche ! c'est un faux débat creux et fumeux voir fumiste loin des réalités d'aujourd'hui mais en retard de 20 ans ! quel toupet de nous faire gober que le ps découvre le liberalisme ! delanoé fait son sarkozy car il a vu que ça marche , il court derrière sarkozy ! rendez-vous en 2017 !

Écrit par : ariane | 26/05/2008

Militante socialiste, je ne me suis pas encore positionnée par rapport au leader idéal pour le PS : j'ai soutenu Ségolène pendant la campagne des présidentielles et ne le regrette pas, et d'autre part, je trouve le texte "courage, clarté et créativité" de Bertrand Delanoë très intéressant.
C'est en toute impartialité que je vais donc exprimer le regret que j'ai par rapport à notre parti : A quand une cohésion interne ???
Comment paraître crédibles et construits quand tous se tirent dans les pattes les uns les autres ?
Une bataille pour le leadership ne doit pas induire la destruction individuelle totale des candidats, au risque de faire perdre toute force au collectif qui sera représenté par la suite.
Nous avons la chance d'avoir un parti diversifié, ouvert, où chacun peut s'exprimer, mais il ne faut pas que cela se retourne contre nous !

Pitié ! Soyons raisonnables et constructifs !!!

Écrit par : 7e nain | 27/05/2008

Bien evidemment que le ps a ete de tout temps liberal, et depuis epinay c'est indecent de nier ce fait, tant les visees mitterandistes etaient evidentes . Quel culot et quel mepris envers le peuple que de faire croire qu'il y a un debat chez les bobos de solferino, quant a savoir s'ils sont liberaux ou non. Tous des gros cochons de politicards!

Écrit par : qu'ils degagent tous | 27/05/2008

@stef : oui mais le point 2 doit être soumis à la charte des droits de l'homme. De plus c'est une définition plus vieille que le communisme,, né d'une époque ou il y avait encore un roi en france, et dont les idéaux de libertés etait fort exacerbé. cette définition ne peut plus avoir cours aujourd'hui en france et le libéralisme doit être repense. Ne pas le faire serait être conservateur ce qui serait en contradiction du point 1 de la définition du libéralisme. La définition du libéralisme appel à être refait en accord avec le point 1 qu'il le permet!

Écrit par : sebounet | 27/05/2008

reconstruction de la gauche j'en appelle de mes veoux

Écrit par : benmamar | 27/05/2008

Déprimant de constater que le français moyen, surtout de gauche, est inculte sur la définition de ce qu'est le libéralisme, incapable de subtilité pour distinguer ce qui est de l'ordre des moeurs, des idées, de l'économie ou d'autres aspects. C'est bien mal connaître l'Histoire que de penser qu'un seul pays au monde ait gagné en libertés et en prospérité autrement qu'en étant libéral. Qu'en revanche on s'oppose par culture et par conviction à l'ULTRAlibéralisme ECONOMIQUE, n'empêche pas qu'on soit libéral.

De toute façon, le débat sémantique entre Delanoe et Royal est tactique, puisqu'il s'agit pour elle de rallier la gauche de l'opinion PS, qui la jugeait droitière, tandis que Delanoe cherche à éviter la fuite des gens tentés par le modem ou le clan Besson/Bockel/Kouchner, puisqu'il dispose d'une sorte de légitimité partisane que Ségolène n'a pas.

Sur la politique économique, ça me fait mal au c... de le dire (parce que j'ai 26 ans de PS et que j'ai commencé à coté des JCR pour gueuler contre Barre puis à l'UNEF contre Chirac-Pasqua-Devaquet), mais plus j'apprends, plus je constate qu'il n'a y a pas et qu'il n'y a jamais eu d'autre système viable qu'un système libéral. Et qu'il est illusoire de dire le contraire, d'essayer de culpabiliser les gens réalistes avec une doctrine marxiste simplifiée, qui tient plus de l'Inquisition que de la Foi! J'ai en mémoire les mots, les crachats et parfois les coups que mes petits camarades LCR, PCF ou de la minorité TDU de l'UNEF savent donner à de simples militants explicitement sociaux-démocrates. Ras le bol des donneurs de leçons qui drappe leurs petits complexes familiaux, leur rancoeur sociale, leur tactiques de haute politique de comptoir et leur pseudo-collectivisme dans d'éternelles fatwas, des injures, et des crises d'auto-satisfaction. Masturbation intellectuelle que ce discours auquel Fabius a cédé et que certains n'ont jamais abandonné . Ce que je vois sur le terrain professionnel et social, moi, c'est que pauvres petits salariés des classes moyennes, du milieu associatif ou de la fonction publique, pas concernés par les heures sup et l'intéressement, moins bien payés que 50% des ouvriers, pas défendus et même souvent culpabilisés, nous risquons d'être condamnés par l'extrême-gauche et ses apôtres en soutane rose à rester des opposants-victimes de Sarkozy et des lobbys économiques ad vitam eternam. Tout ça parce que les petits Che en keffieh des amphis de psycho et les vieux chefs clandestins du Grand Soir devenus bobos ont peur de ne plus pouvoir aller au PS pour y avoir un petit siège de sénateur ou à la CFDCGTFOSUD pour y être permanent syndical à vie.

Écrit par : adetournemire | 27/05/2008

adetournemire,Je ne peux que dire oui et mille fois oui a tout ce que vous dites J'ai suivit a peu prés le même cheminement politique et syndical,et je suis arrivé aux mêmes conclusions et sans aucune illusion sur une évolution du PS et de la gauche en générale

Écrit par : antimythe | 27/05/2008

Vous confondez évolution politique et économique, dire qu'il est illusoire que le libéralisme est le seul système viable est complètement faux, il y en a plusieurs, mais pour cela faudrait sortir du système binaire que si on est pas libérale on est coco, c'est complètement faux. De pluson voit bien que vous n'avez pas d'argument pour descendre la gauche si ce n'est passer deux paragraphes à insulter des syndicats sur des idées reçues ou raconter de ssois disantes expèriences que vous avez vecues. Je pourrai faire comme vous inventer une vie de droite raconter la même chose et dire que je suis apsser à gauche en racontant que le libéralisme c'est la merde,etc,etc.... mais beaucoup ici sommes entier et disnos ouvertement de quel bord on est. On ne se cache pas derrière une histoire + ou - fausse en tout cas pas vérifiable pour cracher son venin contre la gauche

Écrit par : sebounet | 27/05/2008

sebounet @ Chiche vous nous ,donner un système alternatif au libéralisme,puisque selon vous il y en a plusieurs vous n'aurez que l'embarras du choix

Écrit par : antimythe | 27/05/2008

sebounet |@ Chiche sebounet donnez nous vos systèmes alternatifs au libéralisme
Selon vous ,il y en a plusieurs ,et donc vous n'avez que l'embarras du choix ???

Écrit par : antimythe | 27/05/2008

enfin mrs ne vous en faites pas la politque depuis 30 ans et malheureusement
fixé par les médias! et je pense que nos delanoé et ségo s en sont bien tiré
l un en disant que le libéralisme existe a gauche et se n est pas une honte
d ailleurs une internaute a bien dit que le libéralisme du peuple n était pas
un défaut si c est pour donner un choix suplémentaire a sa vie ! travailler
dans le privé ou il ya beaucoup de libéraux n est pas une tare ! la gauche
et t elle toujours constituée de fonctionnaires ! je ne le pense pas les professions
liberales votent t elle tous a droite ?surment pas si non la gauche n arrivera pas
a former un gouvernement de cohalision apres la débacle de sarko
non il faut faire attention au libéralisme économique point barre ! nos deux conquérants
s en sont bien sortis ce week end !

Écrit par : le mr | 27/05/2008

C'est trés dur de suivre Sebounet lol
Le libéralisme n'est pas seulement un système économique, c'est avant tout une doctrine basée sur la liberté individuelle.

Écrit par : Fran | 28/05/2008

@fran oui une doctrine basée sur l'individualisme qui dans un pays ou tout le monde vit avec cette doctrine forme un système économique!
@antimythe : C'est le seul argument que vous avez trouvé pour contrer le fait qu'il y ait plusieur système alternatif????? (argument récurent à droite des que tu contestes leur point de vue!)
Il y a toujours plusieurs solution à un problème surtout économique, les seuls questions est comment on s'organise, ou vont les richesse,etc, etc,....
Plusieurs donne on peut voir comment font les pays nordiques cela est une piste, enfin des idées tel que la taxe tobin et autre existe.
Actuellement tous les apys qui ont appliques les doctrine libérales (au niveaux économiques, libéralisation/privatisation des service publiques, désengagement de l'état...) ont toutes de sérieux soucis au niveau sociale (Les pays anglo saxons en tête qui arrivent même pas à soigner corrèctement leur population, ni d'aileur à bien les logers.)

Écrit par : sebounet | 28/05/2008

@antimythe : et puis si vous avez pas d'imagination....

Écrit par : sebounet | 28/05/2008

pour l'instant les dirigeants du ps ne cherchent pas de systèmes alternatifs du liberalisme
économique pourquoi? parceque ça leur convient bien !!! il gagne plein de fric , en 1 an hollande , royal , dsk, fabius and co gagnent plus que nous en toute une vie ! hollande avec tous ces mandats et ses privilèges (sncf 1ère classe , voiture avec chauffeur etc .) prétend ne pas aimer les riches !! ségolène et lui ont même grugé le fisc sur leur ISF , et tous les voyages gratos de mme royal au 4 coins du monde qui les paye : monsieur bergé ? alors le libéralisme ça la gauche connait bien surtout pour sa pomme ! et le montebourg et le bruno julliard , et le delanoé etc tous des profiteurs à fond les caisse d'un système qui sert bien leur porte feuille , alors bien sûr qu'ils ne vont pas chercher d'alternative , ils gagnent des millions en ponctionnant les contribuables mais ça a bonne conscience parceque ça se dit de gauche, parceque ça brandit le nom de jaurès et du che , mais ça ne met les pied dans une banlieue que pour la photo quand il y a éléctions ! mais ils s'en foutent car ils seront quand même élus parceque les beaux discours ils connaissent bien ! quelle différence avec la droite ?

Écrit par : ariane | 28/05/2008

sebounet@ les pays nordique que vous citez en exemple ont une économie libérale et le revendique La preuve que le libéralisme fonctionne en préservant le social,c 'est justement ces pays nordique et bien d'autres et qui nous montrent,l'exemple Arrêter d'associer libéralisme et politiques des pays anglo saxons ,nous ne sommes pas obligés de faire comme eux A force de psalmodier le crédo antiliberale vous avez perdu toute notion de bon sens

Écrit par : antimythe | 28/05/2008

Ben voyons sauf que les personne que vous citer (chirac pasqua et autre) ont eu tendance à avoir une politique qui se rapprochent des pays anglosaxons que des pays nordique qui ont un fort état providence (avec des taxes supérieurs au notres), donc un peu de cohérence serait pas mal de votre part avant d'accuser les autres de perdre toutes notion de bon sens, merci!

Écrit par : sebounet | 28/05/2008

Sebounet@ Prenez un jeune canard enfermez le dans un enclos pendant plusieurs années Si vous agrandissez cet enclos le canard s'arrêtera sur l'ancienne limite pendant très longtemps et si vous lui rétrécissez son espace il se jettera quelques fois jusqu'à la mort contre le grillage Ceci pour vous dire,camarade qu'il faut chercher des solutions hors de son champ propre de connaissance ou celui du parti,pour ne pas finir comme le canard,perdu dans un monde inconnu anti tout ou mort en se heurtant aux murs de la réalité libérale

Écrit par : antimythe | 28/05/2008

Alors camarade (comme tu dis) tu gardes ca pour toi je ne suis pas coco. Maintenant ton histoire de cabard pour justifier "les murs de la réalités liberales".... comment dire... depuis le début vous avez pas beaucoup d'argument pour jusitifier le liberalisme, une histoire censer être la votre crachant sur les syndicats, puis une histoire de canard... Arreter de lire picsou mag et essayer des lecture un peu plus adultes.

Écrit par : sebounet | 28/05/2008

Pour sebounet au PS aussi on s'appelle (pas toujours, ) camarade
Pour rire un peu;Un extrait de LIbé sur SEgo Delanoé
Un positionnement vivement dénoncé par Ségolène Royal qui déclarait, le 24 mai : “Ma conviction, c’est qu’au XXIème siècle, être libéral et socialiste, c’est totalement incompatible.”
Or, le blog "Bozarblog" a retrouvé une interview de la présidente de la région Poitou-Charentes, publiée le 27 mars par Le Point et dans laquelle le journaliste lui posait ouvertement la question : "Le grand débat n’est-il pas aujourd’hui entre le socialisme et le libéralisme ?"
Ségolène Royal répondait alors "De quel libéralisme parlez-vous ? Si c’est du libéralisme politique, il est depuis l’origine indissociable du socialisme démocratique".

Écrit par : antimythe | 28/05/2008

Si tu savais ce que je me balançais de ce que disais segolène royal, une nana qui croit pas en ses promesses. Tu cherches à démontrer quoi à travers tes pseudos références de blogs ou du libe (journal "pro sociaux libérale" d'ailleur...). Que ce qu'elle a dit c'est :" Si c’est du libéralisme politique, il est depuis l’origine indissociable du socialisme démocratique". C'est son point de vue pas le mien. De plus de la part d'une politiquarde qui ne pense qu'à son parcours... Enfin des phrases comme ca t'inquiète on en trouve à droite : Qui a dit je serai le président des droits de l'homme... alors plusieur réponse aux choix : Kadhafi, poutine, Hu Jintao

Écrit par : sebounet | 28/05/2008

C'est ça le problème on confond doctrine libérale, qui s'applique à tous les domaines, et libéralisme économique.
Alors être libéral et socialiste, c'est évidemment possible.

Écrit par : Fran | 29/05/2008

Surement sauf que on a quand même l'impression que delanoe parle aussi de libéralisme économique. La fameuse doctrine de libéralisme politique, on y croit à peine au vu de la manière dont le PS écarte certain sujet pour faire plaisir au marché financier (l'UMP n'est pas mieux...). Ce ser aeffectivement possible le jour ou le PS se positionnera à gauche avec des dirigeants ne venant pas de l'ENA ou autre école qui formate les gens qui y vont.

Écrit par : sebounet | 29/05/2008

Sinon hortefeux a sonné le début de la bataille des régions avec un livre noir sur la gestion des régions par la gauche...... ahahahahaha mais ils sont incroyable, ils refilent aux régions des tonnes de fonctionnaire en plus sans les moyens de les payers, explosent quand même le budget de la france et accusent le ps de tous les mots.... a ce rythme c'est pas un livre nois de la gestion par la droite du pays, mais plus un recueil des meilleurs blagues de l'UMP.

Écrit par : sebounet | 29/05/2008

le ps cest pas le parti pour les noirs et les arabes et la delinquance ? ha oui ok ! allez ciao !

Écrit par : je me marre | 29/05/2008

J'aime la distinction de l'électeur type UMP.
La délinquance est-elle éradiquée depuis que sarko est ministre de l'intérieur puis président de la république ?

Sebounet, c'est pas Karouchi plutôt le livre sur les régions ? L'UMP a 2 régions sur 22, la pilule passe mal lol

Écrit par : Fran | 29/05/2008

je me souviens d'une image qui m'a fortement déplu : de dire "vive la france metissee" alors que la France s'enfoncai sur la delinquance comme jamais , et d'aller bouffer des merguez a clichy sous bois avec ac le feu et la racaille ! et ces indigents d'ac le fu se permttait en plus d'invectiver le president et de faire la morale !! Rien que cela m'a definitivement persuadé de ne JAMAIS VOTER POUR UN PARTI COMME LE PS qui se fout des francais de souche mais ne pense qu'aux immigres desormais francais car seuls eux peuvent encore voter pour le ps !cest pas nouveau depuis mitterrand ce parti est un parti de collabo pro immigrationniste !

Écrit par : realisme | 29/05/2008

@realisem oulalalalala vous vous regardez trop TF1 et le journal de pernot. Les évènements des balieurs ont comme conséquences une seule et même personne notre cher président qui comme je te le ferais remarquer n'a reglé aucun problème pendant qu'il était au pouvoir en tant que ministre de l'intérieur. Et puis la droite, accuser le PS de "parti de collabo pro immigrationniste" c'est un peu fort, quand on sais que les restaurants dans laquel vont manger les neuillens sont remplis de travailleur clandestin qui leur prépare la bouffe et les servent.... Ah oui ils les voient pas c'est ca...

Écrit par : sebounet | 29/05/2008

sebounet : stp un conseil ! retournes 0 l'ecole? reviser ta grammaire et ton français? tu viendras nous exposer ensuite ta morale 0 deux balles après ! MERCI !tu seras PLUS CREDIBLE ET AUDIBLE !

Écrit par : urgence!!!!!! | 29/05/2008

Neuf Algériens convertis au christianisme sont actuellement sous le coup d’une condamnation dans leur pays. Ils sont accusés de prosélytisme, sur fond de climat tendu entre les dirigeants politiques algériens et les évangélistes chrétiens. Benjamin Stora, spécialiste de l’Algérie, revient sur cette vague de procès.

L’Algérie abrite des confessions religieuses différentes. Pourquoi cette vague de procès?

Il y a un processus d’aggravation des conditions de pratique du culte chrétien en Algérie, depuis environ un an. Les procès se sont en effet multipliés et la Ligue algérienne des Droits de l’homme a relevé plusieurs atteintes à la liberté du culte. Le problème, c’est que nous ignorons pourquoi. Est-ce une façon de faire diversion pour le gouvernement, fragilisé par des luttes internes et par les dégradations des conditions de vie an Algérie? Existe-t-il une volonté d’imposer un islam plus rigoriste? Ce n’est pas clair.

La loi de 2006, invoquée pour poursuivre les chrétiens convertis, est-elle restrictive comme l’affirme le chef de l'Eglise protestante d'Algérie, Mustapha Krim?

Il ne faut pas oublier que cette loi, qui conditionne l'exercice d'un culte à l’obtention d’un agrément fixant le lieu du culte et d'un autre pour le prédicateur, concerne également le culte musulman. Elle a d’ailleurs été adoptée pour réglementer l’ouverture des mosquées et surveiller les imams qui y prêchent.

La société civile algérienne a-t-elle évolué vers moins de tolérance religieuse?

Non, les journaux indépendants, la ligue algérienne des droits de l’homme et des associations ont d’ailleurs pris position en faveurs des convertis. Je pense sincèrement que la chasse aux chrétiens convertis ne vient pas du bas mais du haut, donc du pouvoir. Le phénomène de la conversion est nouveau, tout comme celui de l’athéisme, notamment en Iran, dont on parle peu. De plus, ces conversions ne sont pas tournées vers l’Eglise catholique, bien implantée en Algérie, mais par le biais des évangélistes protestants que les autorités connaissent moins. L’émergence d’une nouvelle catégorie de population effraie le pouvoir car celui-ci ne sait pas gérer le pluralisme. Or, le pluralisme religieux pose aussi le problème de la pluralité politique. Je crois que le régime a simplement du mal à gérer une ouverture à la mondialisation culturelle, vécue comme un basculement dans une société repliée sur elle-même.
NEW PRESS / SIPA ¦ Une message de mariage chrétien à Tizi Ouzou, en Kabylie


bah ,comme ça ,ils nous donnent la marche a suivre en FRANCE ...!!!!!!!!!!!

Écrit par : dehors urgence | 29/05/2008

A Lille, un mariage annulé car l'épouse n'était pas vierge



«Erreur sur les qualités essentielles du conjoint». C'est la raison pour laquelle le tribunal de grande instance de Lille a annulé en avril un mariage: l'épouse avait menti sur sa virginité. Alors que sa fiancée lui avait affirmé qu'elle était chaste, une valeur essentielle pour lui, l'homme, musulman comme elle, avait découvert le soir de leurs noces, le 8 juillet 2006, qu'elle ne l'était pas. Un jugement dont la philosophe Elisabeth Badinter a dit avoir «honte».

«Je suis ulcérée par la décision du tribunal d'accepter de juger ça parce que la sexualité des femmes est une affaire privée et libre en France, absolument libre», a-t-elle déclaré sur France Inter.

«Ca a du être épouvantable»

Elle estime que «ça aboutit tout simplement à faire courir nombre de jeunes filles musulmanes dans les hôpitaux pour se faire refaire l'hymen. Et par conséquent au lieu pour un tribunal de défendre les femmes, de défendre ces jeunes femmes, au contraire il accentue la pression sur elles».

«Et je vous dis franchement, je pense à cette malheureuse jeune fille, humiliée, publiquement humiliée, revenant dans sa famille, ce qu'elle a dû vivre a dû être épouvantable. J'ai honte que la justice française n'ait pas pris à coeur de défendre toutes ces jeunes filles», a-t-elle conclu.

Interrogée sur le caractère exceptionnel de la décision, la Chancellerie «n'a pas le souvenir» d'une annulation antérieure de mariage pour tromperie sur virginité.

Le tribunal a annulé l'union car il a estimé que l'époux l'avait conclu «sous l'empire d'une erreur objective» et qu'«une telle erreur était déterminante dans son consentement», selon le jugement publié dans la revue juridique le «Recueil Dalloz». Une décision «parfaitement logique», selon l'avocat, car «l'épouse a reconnu qu'elle avait menti».

Pour Me Labbée, la question de la religion n'est «pas essentielle». A ses yeux, «la solution aurait été la même pour quelqu'un ayant (...) caché quatre pages de casier judiciaire, le fait d'avoir déjà été plusieurs fois marié ou de s'être prostitué», a-t-il noté.

«L'exemple traditionnel qu'on donne aux étudiants, c'est celui d'une femme qui a épousé un homme sans savoir qu'il était un ancien bagnard. C'est le fameux arrêt Berthon, qui date de 1868».

Écrit par : REVOLUTION NATIONALE | 29/05/2008

en tant que chretien on ne peut se marier ds un pays musulman de ce fait il faut promulguer un décret POUR INTERDIRE AUX MUSULMANS DE SE MARIER EN FRANCE !!!! OEIL POUR OEIL ........../.....! OU EST SOS RACISME LE MRAP ET LA HALDE SUR CE COUP LA ?

ce soir NOTRE LOI EST TOMBE AU POROFIT DE MUSULMAN QUISE SONT SERVI DE NOS LOIS POU BAFFOUER LA FEMME !
CEST UNE HONTE !

La secrétaire d'Etat au droit des femmes Valérie Létard s'est dite "consternée" que certaines interprétations du code civil puissent conduire "à une régression du statut de la femme", après l'annulation d'un mariage entre musulmans, parce que l'épouse avait menti sur sa virginité. "Une telle décision est une atteinte à l'intégrité des femmes et une violation aux droits fondamentaux de tout individu", est-il ajouté dans le communiqué, soulignant que "cette réalité est d'autant plus choquante que le gouvernement multiplie les mesures en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes".

"Une "régression" pour Ni putes ni soumises : sa présidente a qualifié de "régression" l'annulation de ce mariage. "Nous qui nous sommes battues pour notre émancipation, nous pensions qu'après le procès de Bobigny (où la justice avait donné raison à une femme qui voulait avorter, ndlr), la Justice avançait vers le progrès et vers la défense du droit des femmes!", a fait valoir Silehm Habchi. "Toutes les filles et femmes que je côtoie depuis ce matin sont ulcérées par cette régression et surtout amères de savoir qu'en France la virginité peut être considérée comme une 'qualité essentielle'! Nous sommes aujourd'hui trahies par notre propre justice, qui instaure une véritable fatwa contre la liberté des femmes!", a-t-elle ajouté.

Elisabeth Badinter a "honte" de la justice : "Je suis ulcérée par la décision du tribunal d'accepter de juger ça parce que la sexualité des femmes est une affaire privée et libre en France, absolument libre", a déclaré la philosophe et écrivain sur France Inter. "Très inquiète" de ce jugement, elle estime que "ça aboutit tout simplement à faire courir nombre de jeunes filles musulmanes dans les hôpitaux pour se faire refaire l'hymen. Et par conséquent au lieu pour un tribunal de défendre les femmes, de défendre ces jeunes femmes, au contraire il accentue la pression sur elles". "Et je vous dis franchement, je pense à cette malheureuse jeune fille, humiliée, publiquement humiliée, revenant dans sa famille, ce qu'elle a dû vivre a dû être épouvantable. (AFP)

Le député UMP Jacques Myard a exprimé son "indignation" face à une décision "choquante (qui) avalise un intégrisme archaïque".

Le PS a dénoncé un jugement "atterrant" qui "bafoue le droit des femmes à disposer de leur corps et à vivre, librement, comme les hommes, leur sexualité" et le PCF l'a qualifiée de "scandaleuse".

Écrit par : UNE HONTE | 29/05/2008

@urgence,: oulalala c'es qu'on est agressif et en plus ta pas d'argumentation, ton seule angle d'attaque reste les fautes de frappe c'est pas mal ca! Allez urgence retourne aussi à l'école mais toi ce serait pour apprendre à réfléchir (eteint la télé stp... ce te fera du bien). Au début muni toi d'aspirine, tu risques d'avoir mal au crane, ca risque de te faire bizarre d'avoir un cerveau qui ne sera plus disponible pour coca!

Écrit par : sebounet | 30/05/2008

@ ariane
Vous pouvez exprimer votre avis sans faire des mauvais procès qui confinent à l'attaque ad hominem. "Si pour lui libéral veut dire le mariage des homosexuels, qu'il le dise!" Libéral veut dire entre autres le mariage des homosexuels, et je ne vois pas en quoi il devrait le préciser plus qu'autre chose. Si pour vous être vraiment de gauche consiste à dénigrer les valeurs des gens en les réduisant à des propos ad hominem, dites-le aussi, qu'on se marre - ou plutôt, qu'on pleure un bon coup.
C'est quand même pathétique à quel point ces gens qui croient avoir le monopole de la vertu "vraiment de gauche" peuvent être bassement agressifs dans leur argumentation.

Écrit par : le gai savoir | 01/06/2008

Ce jeudi 12 Mai:

Emission de Radio sur diasfm (www.diasfm.com), en direct de Londres.
La thématique: la Rénovation du ps.
Je serai accompagnée d'Axelle Lemaire, secrétaire de la Section du PS au Royaume-Uni.

L'émission se déroulera de 19h à 20h, heure anglaise (20h/21h heure Française).

N'hésitez à participer à l'émission et faire entendre votre voix:
contactez la radio au (+ 00 33) 0203 004 9645
ou bien contactez moi directement au 07 52 78 10 877.
Profitez de l'occasion pour faire partager votre opinion sur ce large sujet.
Merci de votre coopération.

Lucie D
Rédactrice et journaliste radio pour diasfm.

Écrit par : Lucie D | 12/06/2008

On ne peut rien rénover avec des vieux.

Écrit par : Fran | 13/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu