Avertir le modérateur

« Parti Socialiste: rapides nouvelles du front | Page d'accueil | Parti Socialiste : Quelle Démocratie interne? (2ème partie et fin) »

02/09/2008

Géopolitique du restaurant, épisode 4: la grandeur du pardon

Par Emile Josselin (20minutes.fr)

article_am.jpg

Photo Sipa

Où l'on apprend que samedi 30 septembre à midi, pour le déjeuner, un des participants présents sur cette photo aurait été «instrumentalisé»... et donc pardonné.


Pierre Moscovici revient sur son moment d'isolement de samedi-midi lorsqu'il a vu un déjeuner où certains de ses soutiens allaient manger un morceau avec Martine Aubry et Laurent Fabius. «Je n’ai pas été invité à ces agapes auxquelles au demeurant, comptable d’une autre logique, la nôtre, je ne me serais pas rendu», explique-t-il sur son blog.

Pourtant, Pierre Moscovici pardonne un des siens, Arnaud Montebourg, qui avait pourtant pris part au fameux déjeuner, mais s'est fendu d'un communiqué pour recoller les morceaux. Un brin paternaliste, il estime que Montebourg «a vu sa bonne foi trompée», et qu'il a été «un peu instrumentalisé» par ses camarades de tablée.

Jean-Christophe Cambadélis, l'autre membre du duo strauss-kahnien, a une lecture différente. Il dédramatise le fameux déjeuner, qui ne visait qu'à « d’expliquer aux amis de Laurent Fabius qu’ils ne seraient pas dans notre fusion avec Martine Aubry mais qu’ils n’étaient pas ostracisés». Selon lui, l'isolement de Moscovici à la terrasse du café n'était qu' «un malheureux concours de circonstances», qui a provoqué «une lecture dommageable» de ce déjeuner.

Mais Cambadélis reste ferme sur un point: «nul n'ignorait» l'existence du rendez-vous, ce que Moscovici conteste. Une autre partie de l'histoire apporte quelques nuances. En fait, ses informations étaient incomplètes: dans le train pour La Rochelle, Laurent Fabius lui aurait demandé s'il était «au courant pour le déjeuner de samedi».  Mais manque de chance, «comme par hasard, il ne savait ni le lieu, ni l’heure», explique Moscovici, qui n'a pas reçu de précisions supplémentaires ensuite.

«Des gestes ont blessé? Parlons-en!». A l'invite au dialogue faite par Jean-Christophe Cambadélis, il y en a un qui risque d'avoir des choses à dire.


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

assez énorme tout ça!

Écrit par : romain blachier | 03/09/2008

pauvre moscovici victime de méchants socialistes qui ne l'auraient pas invité à leur fiesta ! un looser à la tête du parti pendant 11 longues , inter-minables années ont suffi , on regarde par 2 fois avant d'en introniser un autre encore plus mou , magouilleur, pleurnichard, de mauvaise foi etc. hollande avait au moins un peu d'humour , le moscovici n'a jamais du manger des carambares quand il était petit ! en quoi représente-il la gauche ? on n'oubliera jamais son petit sourire déplacé quand il interrogeait en grand juge les infirmières bulgares sur leurs malheurs et qu'elles lui répondaient les larmes aux yeux , depuis cet interrogatoire grotesque et déplacé , il en a perdu de sa crédibilité !
n'importe qui ne peut pas être un chef , un leader , un constructeur , quelqu'un qui a une vision claire de son époque et une capacité à envisager l'avenir !

Écrit par : ariane | 03/09/2008

ils bouffent pour trouver des idées , le sens du ridicule ne tue pas car ils seraient morts depuis longtemps: pitoyable

Écrit par : snaredrum | 03/09/2008

J'ai pour la première fois à votre blog et j'ai vraiment aimé. Maintenant, je vais aller ici plus souvent!

Écrit par : marijuana cleansing pill | 18/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu