Avertir le modérateur

« La Rochelle: le mot du Dirloo | Page d'accueil | Parti Socialiste: rapides nouvelles du front »

02/09/2008

Parti Socialiste: quelle démocratie interne (partie 1)?

Par Marc Vasseur

article_photo_1208790004714-2-0.jpg


Voilà, j’ai commencé à décortiquer les contributions sous le seul angle de la démocratie interne. C’est, je l’avoue, un de mes dadas. Pourquoi ? Je ne crois pas à la notion de chef et j’y suis même profondément allergique. Partant de ce postulat, j’estime qu’il est donc d’organiser et de structurer le débat et de permettre ainsi de faire émerger des leaders.


Un autre élément, propre au PS, quoique, part du constat que ce dernier connaît une crise majeure qui va au-delà de la décennie écoulée. Le parti s’est coupé durablement des citoyens, des militants et des personnalités ou « courants » alimentant la réflexion socialiste, aussi sans pour espérer reconquérir et exercer pleinement le pouvoir nous devons renouer avec cet indispensable débat. A mon sens, si défaite idéologique il y a, c’est aussi du fait de notre propre assèchement théorique résultant de cette coupure avec cette République des idées.

Ce dernier constat est partagé par toute les contributions cependant le poser n’est en aucun cas en avoir terminé avec cette problématique. Il me paraissait donc intéressant de recenser les propositions de chacune des contributions.

Dernier préalable, toutes sont peu ou proue pour une discipline de parti… dont acte.

Hollande: La discipline de vote est la première condition de la crédibilité du PS. Conférence militante chaque année. 3 grandes conventions d’ici 2012.

Delanoë: Plein de bonnes intentions aucune proposition concrète.

Aubry: Rien si ce n’est se mettre au travail.

Dolez (debout la gauche): Un constat fort mais aucune piste si ce n’est un appel à un révolution militante.

Gorce: Début de réflexion sur les nouvelles formes d’adhésion. Création de sections thématiques. Vrai formation des cadres. Mise en place de mécanismes de vote individuel. Vote par thème au lieu des motions. Transformer l’université d’été en une conférence nationale avec vote. Election du premier secrétaire avant le congrès. Fin de la proportionnelle mais reconnaissance des sensibilités par les statuts. Lancement des assises de l’Alternative ouvert aux militants politiques, associatifs…

Utopia: La démarche d’Utopia traversant d’autres partis, la logique est davantage transpartisanne, elle propose un cycle de conférences, des partenariats avec des cinémas indépendants, retisser le lien avec les intellectuels et une plus grande internationalisation.

Reconstruire à Gauche (Fabius): Relancer le travail par des conventions nationales et représentation des sensibilités à la proportionnelle.

Combattre et proposer (Royal): Articulation autour de la démocratie participative englobant militants et sympathisants, d’une plus grande décentralisation du parti en donnant davantage de moyens aux fédérations.  Droit d’interpellation et d’amendements donné aux associations, syndicats pour les congrès et conventions du parti.

Unité et refondations(s) (Fiterman): Je partage son propos sur l’état du parti « Le PS se résume, dans son activité, à être un parti d’élus et d’aspirants à l’élection » mais pas de proposition.

Reconquêtes (Hamon, Emmanuelli): une réelle déception pas de propositions hormis la création d’un parti de la Gauche.

Ayrault: contribution « localiste » et comme Reconquêtes création d’un parti de toute la gauche.

(La seconde partie de ce document sera disponible demain).

PS: si j’ai oublié des éléments (concrets), n’oubliez pas de me le signaler.

PS2: Je vous invite à lire le blog de Cyrille qui a fait un travail de synthèse remarquable sur d’autres thématiques.


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

Tu ne peux pas en appeler à la discipline de vote si les décisions sont prises en comité Théodule. Exemple type, le RSA. Hollande s'engage au nom du PS, mais à quel titre, parce qu'il est encore 1er secrétaire. A quel moment a-t-il engagé une réflexion de fond avec l'appareil du PS d'une part, et avec les militants d'autre part ? Toi qui ne croit pas en la notion de chef, tu devrais poser une réflexion pratique sur les engagements ou les renoncements du parti.

Écrit par : corylus | 02/09/2008

Le YALTA des courants réalisé au congrès d'Epinay est mort avec Miterrand
Le parti n'existe plus que sur la forme sur le fond,c'est l'implosion
Aucun des prétendants n'est en mesure de refaire un autre YALTA

Écrit par : antimythe | 02/09/2008

vu hier à la tv dans l'emission c'est dans l'air
"Les grands du PS se foutent pas mal des militants"
les derniers evenements me font réaliser qu'ils ont peut etre raison...sic

Écrit par : brioche | 02/09/2008

bounpsi | 02.09.2008 - 15h38

@habitant de la terre: je sais pas ce qui se passe, et je veux pas le savoir, j'ai juste lu ton psot contre cobra je crois, bref.... c'est lamentable... t'es surment un anarchiste primiare toi! "bosse honore ton patron".... bin rien que la dedans çàa se vois que t'un petit et que tu restera petit.. pourquoi? parce que tu te concidérent uniquement comme un exploité! on peut rien pour toi! Les gens comme toi ça sert a rien qu'il parlent... tout le monde se rends compte de ton étrangeté. tu vie decidément dans un autre monde!

recommander (1) |

Écrit par : ECRIT par un umpiste | 02/09/2008

Je viens de lire ce post ci dessus. 20 minutes a un certain nombre de chiens de garde umpistes ! et il ne fait pas bon être à gauche et le faire savoir ! c'est de pire en pire !

Écrit par : Michel | 02/09/2008

ce parti ne fonctionne qu'avec des idées placébo, c'est un très bon "médoc" pour militants dogmatiques , mais sorti de leurs synthèses et boites à idées de reunions de cellules ils ne passent plus la rampe de la réalité. Les fractures sont enormes , gigantesques entre des dogmes qui s'affrontent violemment, mettez la dessus des égos démesurés qui naviguent à vue pour le pouvoir , fabius, royal,delanoe, etc, et vous aurez un résultat prévisible de délabrement pitoyable. ça va se terminer comme d'hab après avoir touché le fond , le plus populiste l'emportera avec des slogans de manifs comme programme.

Écrit par : snaredrum | 02/09/2008

C'est marrant ce que vous écrivez snaredrum car je peux écrire la meme chose sur l'ump en changeant les noms . Chiche ?

Écrit par : Gilbert | 02/09/2008

"la discipline de vote est la 1ere conditionde la crédibilit du Parti" me fait souvenir qu'il n'y a eu aucune sanction quand Fabius s'est prononcé pour le NON alors que les militants avaient majoritairement voté OUI au référendum européen...

Écrit par : robillard | 02/09/2008

Globalement c est triste à dire mais les commentaires rasent les paquerettes. La démocratie participative à ses limites... en effet chacun y va de sa petite phrase sans analyse préalable en parlant de lieux communs en ne se basant que sur ce qu ils entendent ou lisent dans les médias. C est un véritable danger pour la démocratie, je pense que les cerveaux se ramollissent comme nos portefeuilles en ce moment. Au lieu de ne critiquer que les partis politiques certains devraient relire leur texte pour s apercevoir que c est triste à mourir et pitoyable. Mais bon tout le monde veut "exister" mais à quel prix.

Écrit par : Michel | 02/09/2008

Nous vivons la fin de la période historique 1981-1995.

Le PS avait pu dominer la vie politique française par l'Union de la Gauche qui avait contribué à donner une autre image du PS que celle qu'il avait dans les années 1950 à 1975.

En 1981 il s'agissait de changer la vie, de changer la société( et non changer de société )

Hélas la gestion quotidienne du capitalisme s'est largement imposée aux dirigeants socialistes mais aussi communistes.

Si le PS ambitionne toujours de constituer l'alternance, ce qui est douteux compte-tenu du rapport politique et électoral gauche-droite, il n'a plus d'alternative politique à proposer.

Sur le fond il s'inscrit largement dans la politique défendue par Sarkozy et ne s'en distingue que mollement et encore à la marge.

De plus la surenchère du PS par rapport à certaines mesures ou attitudes du pouvoir sarkozyste ne fait que cautionner et légitimer ce pouvoir.

Écrit par : revizor | 03/09/2008

Un oubli, trois fois rien. Je le répare :

Moscovici (Besoin de Gauche) : contribution qui a pour base de réflexion le manifeste socialisme et démocratie (contributions libres, forum ouvert), la déclaration de principes du PS (texte officiel), un texte co-écrit par les responsables de S&D et RM puis largement amendé à partir des éléments de critique envoyé par ceux qui le voulait sur un forum ouvert.
Du point de vue de la réflexion et des textes qui servent de support aux mandatés, c'est de la démocratie élargie aux sympathisants, dans les faits et pas seulement comme objectif.

Écrit par : Bloggy Bag | 03/09/2008

@Bloggy
c'est dans la deuxième partie :)

Écrit par : marc vasseur | 03/09/2008

Euh.... comment vous dire ça ?
Peut être en affirmant que celui qui n'a jamais fait de faute sur son blog vous jette la première pierre... Ca ne sera pas "Restons Correct !"
Donc, quand faut y aller faut y aller :
Dans "peu ou prou" prou s'écrit prou et pas proue...
A part ça beau travail d'analyse...

Écrit par : restons correct | 04/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu