Avertir le modérateur

« Et de 100 | Page d'accueil | Socialisme et crise financière »

25/09/2008

Home sweet home

Par Jean-Yves Sécheresse

Même si ma retenue estompait un sentiment profond d'inquiétude, je dois vous confier que depuis vendredi dernier, je m'interrogeais sur le comportement de Pierre Moscovici. Tout le monde expliquait que notre homme était aux abonnés absents. Pour tout vous dire, je voyais les choses en noir et pour être sincère je craignais une fugue. Comme ces adolescents qui un beau matin remplissent leurs sacs à dos Eastpack en larguant les amarts, le MP3 sur les oreilles, je ne cessais d'avoir à l'esprit l'image d'un Mosco prenant à Montbeliard le premier autobus qui se présentait rompant ainsi les ponts avec tous. Sur la route, tel un nouveau Jack Kerouac, un traveller des temps modernes, fort heureusement, Pierre est revenu hier à la raison ou plus précisément à la maison. Aujourd'hui j'imagine que sa famille est rassurée, heureuse de voir que les mauveaises fréquentations envahissantes qui lui avaient tourné la tête étaient lointaines.

Tout est bien qui finit bien. Je sais maintenant que ces oncles Lionel et Michel vont lui faire réviser ses cours de rénovation car les échéances approches. Que son parrain François va l'entourer de son affection. Bref, tout va rentrer dans l'ordre car il faut bien que Pierre se mette cela dans la poche. Ce n'est quand même pas toutes les familles françaises qui comptent en leur sein un futur Président de la République.

Lyon, le 25 septembre 2008.


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

Merci de nous avoir épargné le jeu de mots sur sa tante, je vous en sais gré. Je ne me fais pas de souci pour Mosco, dans la mesure où on Collomb a confirmé ce qui se disait en off depuis 3 semaines, cad qu'il lui laisserait le fauteuil de 1er secrétaire, le louvoiement de Mosco ne s'explique que par les sondages, car il ne représente que lui-même et n'a pas de troupe. Il a pensé que Delanoë arriverait en tête et qu'il saurait trouver sa place, même étroite, autour des éléphants. Un type indigne sur lequel je n'avais pas misé un kopek. Je m'étonne du désarroi de Collomb. A croire que tous ces gens ne savent pas jauger un des leurs.

Écrit par : corylus | 25/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu