Avertir le modérateur

« Prendre de l'avance. | Page d'accueil | Secte, Vacuité et Postures »

09/10/2008

Vive le socialisme 3G!

Par Philippe Gailhardis

Eh bien ça y est: nous y sommes! Tout ce remue-méninges des derniers mois a fini par se cristalliser en six petites motions et j’entends déjà les éternels sceptiques me murmurer à l’oreille: «Tout ça pour ça!».

Pour le célébrissime «militant lambda», qu’il serait orthographiquement plus juste de désigner par la lettre mu (comme le continent disparu), l’heure du choix a sonné. Plus question de se tenir en retrait. Il se retrouve dans la situation du client de super-marché, perplexe devant les six marques de ratatouille qui lui sont proposées.

débat participatif.jpgAfin d’exercer ce droit au nom de quoi l’on justifie toutes nos aliénations, cette fameuse «liberté du consommateur», il va devoir s’esquinter la vue à lire le prix au kilo inscrit en tous petits caractères et trouver en retournant les boîtes en tous sens la vraie composition du produit. C’est l’acte essentiel en société capitaliste, celui qui permet à la concurrence de s’exercer sainement. Le paresseux, le distrait qui prend une boîte au hasard se rend coupable d’un vrai sabotage économique. Pour un congrès socialiste, c’est à peu près la même chose.

Aussi, que de mal on se donne ! Dans chaque section, des élus ou de simples militants mués en conférenciers viennent exposer en dix minutes chrono les motions qu’ils défendent sans les savoir toujours à fond. Chacun parle à son tour, et souvent la discussion est esquivée par crainte de la polémique, tant le psychodrame du traité européen et les invectives de la campagne interne des présidentielles ont disqualifié les affrontements musclés entre camarades ! Comble de paradoxe, on préfère faire cela à la manière d’un débat télévisé des présidentielles américaines. Alors oui, que choisir? Avec toute ma subjectivité de consommateur, mais en tâchant d’éviter la mauvaise foi, puis-je me permettre de vous livrer mes impressions sur les produits?

Franchement, la marque « pôle écologique» me déçoit. Je n’y trouve guère qu’un résumé des idées abondamment ressassées dans les pages « environnement » des médias et, plus grave, l’urgence écologique numéro un de notre temps, à savoir l’extinction massive des espèces provoquée par l’homme, y est escamotée. Il me semble qu’un exercice scolaire aussi sage pourrait être signé par la quasi totalité des socialistes, hormis les pro-nucléaires enragés, signé même, au-delà du parti socialiste, par la secrétaire-générale adjointe de l’UMP!

Le produit Utopia me parait beaucoup plus intéressant. C’est en fait un résumé des deux livres les plus célèbres de Dominique Méda : « Le travail, une valeur en voie de disparition » et « Qu’est-ce que la richesse ? ». Proche conseillère de Ségolène Royal, cette sociologue a tiré la quintessence de l’esprit de 68, celui qui, loin des léninismes poussiéreux, faisait écrire sur les murs: «A bas la société de consommation», «On ne tombe pas amoureux d’un taux de croissance» ou encore «Sous les pavés, la plage». Mais que fait aujourd’hui, me direz-vous, Dominique Méda auprès de celle qui a fait de la «valeur travail» un thème de campagne (thème plus conforme au marxisme de l’élément «drayiste» de son entourage)? L’incompatibilité n’est qu’apparente. Là où Utopia revendique la nécessité de penser les lendemains qui chantent, la motion soutenue par Méda, tout en proposant les outils pour réorienter la croissance, prétend fournir des objectifs applicables immédiatement. Ce sont deux échelles de temps qui se complètent.


La motion Hamon est le produit à la mode. Pour elle, la crise financière est presque une divine surprise. On peut à nouveau parler ouvertement de protectionnisme, d’économie dirigée, d’anti-américanisme, de remise en cause du traité de Rome, sans donner l’impression de vouloir reconstruire le PC de Georges Marchais. Comme dans tous les courants et sous-courants du PS, les personnes de talent y fourmillent et, comme ce sont souvent des jeunes, cette motion peut donner l’illusion d’un renouveau. Mais, sous l’étiquette avenante, la mixture hétéroclite du chili con carne mélanchonien, du confit emmanuelliste et de la nouvelle cuisine larrouturienne a pour moi une étrange odeur de renfermé.
Choisir entre les trois recettes qui restent paraît difficile, tant la composition semble se ressembler.

Je note cependant chez le maire de Paris une plus forte propension technocratique, un primat plus marqué donné à l’économie, qui paraissent difficilement compatibles avec le substrat des valeurs socialistes et expliquent certainement son succès auprès de l’électorat… de droite. Enfin, sans vouloir entrer dans des querelles de personne, j’observe que nombre de mes camarades ont de la peine à imaginer que le renouveau du parti socialiste doive passer par celui qui en a assumé la direction depuis des lustres et par les proches d’un ex-premier ministre dont le nom reste associé à un certain 21 avril.

La motion Aubry semble sérieuse et fouillée, soucieuse de social, à l’image de sa première signataire. Mais elle n’échappe pas aux contradictions inhérentes au mode de fonctionnement du parti socialiste. Parfois, la posture de congrès s’y substitue à la réflexion. Pourquoi refuser par principe, et quelles que soient les circonstances, toute alliance avec le Modem ? On rejette cette alliance au nom des «valeurs socialistes» mais, sitôt qu’on énonce ces fameuses valeurs, on s’aperçoit qu’il n’y en a pratiquement aucune que le Modem ne prône pas de son côté. Ce qui nous distingue radicalement du Modem est affaire de politique économique, non de valeurs. Après tout, le «personnalisme» des chrétiens-sociaux n’est pas si éloigné du socialisme de Jaurès, axé sur l’épanouissement de la personne. Une autre bizarrerie est la prétention affichée par Martine Aubry de ne pas viser la présidentielle, réponse tardive et obligée à l’auto-mise en retrait de Ségolène Royal…

Avec cette mise en retrait, la motion E est devenue la motion «Gérard Collomb» et, du coup, fait passer à la trappe, comme d’ailleurs les trois autres «grandes» motions (Delanoe, Aubry, Hamon), le principe de non cumul des mandats, pourtant essentiel à la démocratisation et au renouveau du personnel politique. Sans négliger l’action internationale ni le rôle de l’Etat pour réguler le système capitaliste ou rendre enfin justes la fiscalité, la sécurité sociale et les retraites, cette motion fait une part encore plus belle au socialisme des collectivités territoriales, celui qui gagne et agit sur le terrain. A l’âge où l’oncle Sam nationalise les banques la tentation est grande pour les Français de revenir aux vieilles recettes colbertistes. A l’opposé, la motion picto-lyonnaise mise sur l’initiative des villes, des départements, des régions, des associations, sur «l’intelligence collective» face aux Monsieur Je-sais-tout, sur les coopératives ouvrières et le micro-crédit, sur le renforcement des syndicats plutôt que les diktats gouvernementaux pour rééquilibrer les rapports de force dans la société. Et sur un parti socialiste revivifié par sa base, à l’écoute de sa base, à l’inverse de cette chambre d’enregistrement des cogitations des « think tanks » qu’il est souvent devenu.

Volontiers taxée de fan club, accusée de complot, l’association Désirs d’avenir est une tentative d’appliquer à la politique l’esprit participatif de la communauté des logiciels libres et de l’Internet 3G. Le vieux PS, lui, continue à fonctionner selon le modèle client – serveur. Mais le militant «mu» ne veut plus être ce client qui paie sa cotisation juste pour pouvoir applaudir, distribuer et coller des affiches. Il veut plus d’interactivité. Et si Désirs d’avenir était l’avenir du parti socialiste?


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

Vouloir c'est bien, pouvoir c'est mieux. Quel a été le fruit des réunions participatives de madame Royal lors de la campagne présidentielle de 2007 ?
La motion Hamon est un produit à la mode ? Quel marque de dédain envers des socialistes qui veulent s'ancrer à gauche...
Désirs d'Avenir, donc Ségolène Royal l'avenir du PS ? Vous êtes sérieux ?
De toutes façons, quel que soit le choix des militants, les français non militants mais de gauche, sauront signifier quel est le leur.
Quel est l'objectif du PS actuellement ? Préparer 2012 pour gagner j'espère...

Écrit par : Fran | 09/10/2008

Hum ... je ne crois pas, justement, Désirs d'Avenir selon mon expérience personnelle, c'est tout un retour vers le passé avec ses pulsions idôlatriques sans aucun argument national. Et si justement, vouloir tout ramener au petit défaut de la lorgnette était le péché originel de Désirs d'Avenir et des provinciaux ? .... A propos d'Aubry, un bémol à apporter à votre argumentaire, elle ne dit ni oui ni non au Modem, elle demande à voir si le leader veut se mettre au diapason de ses troupes en local, grande nuance. En ce qui concerne Hamon, j'ai déjà donné mon point de vue il est le même que le vôtre, tout son discours respire la naphtaline emmanuellienne à la sauce mélenchoniste, là pour le coup on est en plein dans le crédo du PC des années 70 ! Quant à Delanoë, il n'est pas ma tasse de thé, il l'est même de moins en moins considérant le peu d'idées personnelles qu'il met en chantier à Paris. Je partais sur le Pôle Ecologique et comme vous, j'ai eu une grosse déception. Je pense que la motion la plus équilibrée est celle de Aubry.

Écrit par : corylus | 09/10/2008

Grosso modo, je partage votre analyse des motions. Nénamoins, pourquoi taxer Delanoë de "primat plus marqué donné à l’économie, qui paraissent difficilement compatibles avec le substrat des valeurs socialistes"... Je vis à Paris, et mon sentiment est qu'il ne met pas spécialement la valeur "argent" en premier, mais la valeur "efficience", qui consiste à trouver la meilleure personne pour faire un travail donné... Attention à ne pas confondre recherche d'efficacité et rationnalisation aveugle des budgets!!!
Dans tous les cas, je partage votre analyse que s'afficher avec Hollande l'a fait passer en une seconde d'une image de réformateur à celle de "vieil éléphant du PS"...

Écrit par : Liam | 09/10/2008

Toute cette diatribe pour ça...
Pour assimiler des choix de société que nous (je suis militant socialiste aussi) devons tous faire en ce moment au dilemne d'un consommateur dans son supermarché...
Quelle pitié.
Autant que ce "démontage" des autres motions que celle que vous défendez. Pour chacune, un peu de cirage hypocrite, puis un coup de latte.
Social, le Modem, quand il prône d'augmenter encore la part du PIB allant vers l'actionnariat plutôt que le salariat ? Autant crédible que Sarko jouant les Besancenot !
Juste deux petites choses pour finir.
Si vous regardez derrière les Mélenchon ou Emmanuelli, vous verrez que les porte-paroles d' "Un monde d'avance" (Hamon) ont 36 ans de moyenne d'âge. Oui, 36.
Et si vous lisez attentivement le chapitre européen de la motion C, vous verrez qu'elle porte en réalité la volonté d'un retour aux idéaux du Traité de Rome. On ne disait pas "développement durable" à l'époque, mais c'était déjà ça.

Écrit par : Nino | 09/10/2008

Eh oui et c'est bien la le drame,la supérette vend des produits similaires,dont la seule vraie différence tient à la sémantique de l'étiquetage,ou au coup de pub,ou à l'agitation du fan club du fabriquant
Allez,faire avec cela,un achat coup de cœur
Vous savez souvenez vous,l'intérêt,l'enthousiasme,pour un produit que percevez comme un achat évident et plein d'avenir
Non! je vois bien que l'heure est à la résignation,et au moins mauvais compromis

Écrit par : antimythe | 09/10/2008

C'est sympa ce règlement de compte !!! comme l'a dit Fran... quelle marque de dédain pour quelqu'un qui fait partie de la mouvance d'une socialiste qui ne veut pas de ces petites phrases mesquines !...

bref, Philippe tu me diras que ce n'est que "juste" retour des choses ! et donc je te pardonne en tendant la joue gauche !

Quand je lis une diatribe de ce genre je me demande toujours si les chantres de la discipline du parti seront toujours aussi disciplinés si le choix de l'ensemble des militants ne se porte pas sur leur préférence à eux...

Désirs d'avenir l'avenir du PS ??? ou le PS avenir de Désirs d'avenir ??? That's the question !

Écrit par : Isabelle | 09/10/2008

@ antimythe : la superette est hyper plus chère, vous avez remarqué ?

Écrit par : corylus | 09/10/2008

@ liam : vous rêvez mon petit, moi Delanoë je le connais SURTOUT au travers des marchés publics signés avec les plus grosses entreprises du CAC40 c'est dire comme le socialisme s'accorde bien du libéralisme surtout quand il permet d'externaliser les services et de répercuter la petite note aux parisiens au travers de leurs impôts, par contre pas question pour le primat de Paris de réduire sa cour de béniouiouis, allons la fraîcheur est sympathique mais le réalisme impose certaines règles, ouvrir les yeux par exemple !

Écrit par : corylus | 09/10/2008

Désir D'Avenir Avenir de Désir Désir de Droite Avenir de Droite

10 ans de droite dure devant nous.
L'électeur de gauche (pas plus communiste qu'avant) pourra toujours aller pleurer chez Besancenot, sans grand espoir.

Vous l'aurez votre parti, mais l'électeur de gauche en 2012 c'est beaucoup moins sûr.

Écrit par : martin | 09/10/2008

@ Nino : ne vous énervez pas, s'il suffit du nom d'une sociologue sur la motion Royal pour que Ph. Gailhardis s'enthousiasme c'est que les arguments pour adhérer aux autres motions lui manquent, laissons lui le temps de les relire et d'écouter tous les leaders de courant, d'ailleurs l'essentiel n'est pas dans les motions, ce stade est dépassé

Écrit par : corylus | 09/10/2008

Mon cher Philippe, ne retombons pas dans les travers de l'investiture et dans ceux de la campagne présidentielle ou (et comme tu le sais j'en étais) les "Désirs d'avenir" sont rentrés comme une "machine à broyer" dans les sections qui n'a eu pour but final que de rejeter par les caciques la dite association. Car oui on l'a souvent répété (en interne aussi) DA est une association créé par et pour Ségolène... Donc ceci étant dit je ne partage pas tout à fait ton point de vu, dans les sens ou le contenu des motions actuelles sera certainement le futur programme socialiste d'après congrès... La seule et unique réflexion qu'il faut avoir (et ce n'est pas de mon point de vu le contenu des motions qui parfois se ressemble étrangement) c'est qu'est ce qui va changer au sein du PS après le congrès, car oui le choix doit se faire ici, je m'explique si l'on vote pour la motion A ou D on prend les mêmes dans un ordre différent et on recommence (ne pas oublier que depuis 20 ans maintenant, et oui déjà le PS est une machine à perdre et ce sont généralement les hommes, ceux qui sont à la tête de notre Parti qui en ont la responsabilité) Par contre si nous votons pour la C ou la E nous aurons certainement beaucoup de sang neuf et un bureau national qui avec ses 54 membres aura enfin une figure nouvelle

Écrit par : Patrick Profit | 09/10/2008

Chacun met se qu'il veut dans son caddy,mais gare au produit de contrefaçon estampillé Norme PS,et qui ne serait qu'un ersatz ,nommé désir, pour faire plus popu

Écrit par : antimythe | 09/10/2008

@ Patrick Profit : c'est facile de dire "si on choisit la motion C ou E" on aura du neuf, mais avoir du neuf n'est pas une fin en soi et c'est avec ce genre de théorie qu'on a perdu l'élection présidentielle et qu'on a perdu les élections législatives, 2 d'un coup en 2 mois ! le but ce n'est pas pas le jeunisme porté par Hamon et Royal, le but c'est de renouveler le parti avec des gens compétents, comprenez-vous le sens du mot compétent ? c'est pareil pour la motion A, elle transpire la poussière et le conservatisme, tout comme la motion C, quant à la motion E elle n'est que la redite du programme présidentiel, essayez au moins de faire preuve d'intégrité, dites clairement qui vous supportez et que vous n'acceptez pas d'en discuter ce sera plus franc et on pourra clairement dire après que le problème du PS n'est pas son programme ni ses idées mais bien les personnes, ainsi on gagnera du temps.

Écrit par : corylus | 09/10/2008

En déduirions nous que vous seriez pour la D corylus ??? La seule que vous n'ayez pas cité (mettant à part les B et F, intéressante mais sans guère de chances)... je plaisante, on sait bien que votre coeur et votre esprit penchent pour Martine, vous l'avez dit plus haut et avez d'ailleurs argumenter un choix non de personne mais d'"équilibre" dans les propositions ! non ?

Bien sûr que le problème du PS est "aussi" un problème de personne, mais c'est aussi un problème d'orientation politique portée par ces personnes...

Je ne pense pas que la question soit une question spécialement d'âge... mais plutôt d'expérience au sein des instances... nous souffrons beaucoup d'une forme de notabilité interne qui vérouille tout, y compris au niveau de militants qui se laissent parfois prendre en otage de querelles de chapelles...

Quant à immédiatement mettre la compétence des gens en rapport avec leur nombre de cheveux blancs... c'est moyen comme argument... parmi les jeunes gens (qui frôlent quand même la quarantaine pour beaucoup) dans les deux motions évoquées par Patrick, il y a des compétences... encore faut-il qu'on attendent pas qu'elles dépérissent pour les laisser s'exprimer pleinement au plus haut de la hierarchie interne !

Écrit par : Isabelle | 09/10/2008

Trop curieuse Isabelle mais pas encore assez clairvoyante. J'aurais volontiers voté la motion B du Pôle Ecologique mais elle ne m'a pas semblé à la hauteur de l'engagement qu'elle s'est fixée. J'imagine qu'elle fusionnera quoiqu'il en soit, à terme. C'est pourquoi il est illusoire de se focaliser sur les motions. Ces gens s'arrangeront sans nous dans les couloirs du palais pour des rapprochements opportuns, sans nous demander si leurs alliances nous plaisent ou pas.

J'ai lu toutes les motions si c'est ce que vous voulez savoir, et contrairement à ce qui s'en dit celle de Martine Aubry est réellement équilibrée. Il manque certainement quelques points que je m'étonne de ne pas voir traiter en profondeur, comme la réforme des institutions.

En ce qui concerne le pourcentage de cheveux blancs qu'il faut avoir ou non pour porter une motion, au risque de me répéter, je dis bien que le problème n'est pas là. Encore que, il faille considérer le renouvellement comme une exigence et que ce renouvellement s'obtient aussi par le critère d'âge. Mais ceci n'est pas à mon avis le plus important. C'est ce qu'apporte chacun qui l'est. Celui ou celle qui revient avec son programme de l'année dernière sans en modifier une ligne ou alors en soustrayant, qu'apportent-ils concrètement en terme de dépoussiérage et de progrès ? C'est ce qu'il faut chercher avant de chercher à changer les têtes.

Pas le tout d'avoir un profil de médaille, il faut avoir un projet et les ruisseaux de projets feront un programme de campagne, c'est certain. Mais si tout le monde ressasse les mêmes idées et les mêmes arguments, ça veut dire que déjà beaucoup d'entre eux ont arrêté de travailler pour s'arrêter aux questions de personnes.

Écrit par : corylus | 09/10/2008

Rien a rajouter mon cher corylus,sur la forme comme sur le fond d'accord avec vous

Écrit par : antimythe | 09/10/2008

@ Philippe G.

Bien vu ! Sauf que sur la motion Royal, vous avez zappé sur "la dérive spéculative des marchés financiers", la seule à avoir prévu la crise. Elle a approfondi la question dans un remarquable discours à Athènes le 2 octobre (à lire sur son site... mais quand vous aurez fini de digérer les motions !)

Écrit par : Max | 09/10/2008

@corylus et antimythe, soyons déjà fier d'être socialiste et d'avancer à visage découvert, ce sera un grand pas pour nos électeurs (même si par le passé j'ai utilisé, très peu de temps je dois dire, un pseudo) Je suis effectivement d'accord avec vous sur un point, nous avons effectivement perdu les deux dernières élections majeures (et les deux d'avant également... sans commentaires pour ceux que l'on retrouve majoritairement dans la motion A et D) que chacun assume ses responsabilités. Je ne fais pas l'apanage du jeunisme mais du renouveau... Car toutes les motions sont composés, sauf les plus petites (et je dois vous avouer pour avoir entendu un camarade défendre ce soir la B avoir eu un faible...) donc toutes les motions sont composé de gens qui ont siégé au bureau national (11 pour la A, 10 pour la C, 16 pour la D et 12 pour la E) la seule perspective de mon point de vue, c'est de changer la donne, pas en changeant le Parti Socialiste, la mutation viendra en son temps, mais en changeant ses cadres et pour moi seules deux motions offrent cette perspective. Je n'ai pas envie de revoir le premier secrétaire du PS commenter sur M6 un match de foot perdu le jour où il y avait une forte journée de revendications sociales que nos cadres n'avaient pas supporter, je n'ai plus envie non plus que l'on puisse essayer de nous faire admettre que le cumul des mandats est dans la normalité des choses, je n'ai plus envie que nos députés ne sièges pas à l'assemblée le jour d'un vote majeur, je n'ai plus envie que les militants ne soient que de la chair à tractages ou à collages pour des baronnies locales, je n'ai plus envie de voir des parachutages organisé par le bureau national allant à l'encontre des militants et donc faisant fis des statuts... J'ai vraiment envie que nos cadres redeviennent de vrais socialistes, ou tout du moins qu'ils le montrent réellement... Voilà mes amis et camarades et pour finir et répondre à Philippe G. je trouve que Ségolène voyage beaucoup, j'espère que nous ne recevrons pas du site DA un nouvel appel à fond... Bien à vous

Écrit par : Patrick Profit | 10/10/2008

C'est parce que les voyages forment la jeunesse... ;o)

Écrit par : Isabelle | 10/10/2008

@ Corylus: Que vous ne soyez pas d'accord avec mon expérience ou ce que j'en dit, c'est un fait et c'est ce qu'on appelle un dialogue, néanmoins:
1/ Je vous prie de ne pas m'appeler "mon petit", ça fait un peu trop paternaliste et "vieille France" à mon goût.
2/ Si votre conception du socialisme, c'est de ne plus rien signer/acheter avec les entreprises du CAC40 (cf citation sur Delanoë), commencez par vous laisser mourrir de faim, car ce sont elles qui vendent votre nourriture et les produits que vous consommez (au cas où vous voudriez vous en sortir par une pirouette, c'est aussi le cas pour votre connexion internet).
3/ J'ai la vague impression que beaucoup sur ce site site confondent "Jeunisme" et "Renouveau", car on peut avoir "36 ans" d'âge moyen et avoir des idées datant de plus de 60 ans, cf liste de B. Hamon. C'est pas le renouveau, c'est le recyclage, mais ce qui est bien pour l'environnement ne l'est que rarement pour la politique.

Bonne rénov'

Écrit par : Liam | 10/10/2008

@ Liam : calmez-vous mon petit, à ce train d'excitation vous risquez de ne pas arriver à la retraite, ce serait dommage pour vous ....

cf. 3/ exactement ce que je dis, en passant apprenez à lire ou prenez une tisane avant de répondre

cf. 2/ quand on ne connait rien à la politique municipale, rien des affaires qui y sont traitées, et rien du monde de l'entreprise, on se tait et on écoute les vieux sages qui en savent plus long que soi parce qu'eux travaillent dans ces entreprises du CAC40 et savent comment lesdites affaires sont traitées avec l'Etat et les collectivités locales d'une part, mais aussi savent comment en sont écartées les petites entreprises qui n'ont pas leur notoriété ; référez-vous en ce sens à un point de campagne de Bayrou qu'il avait fort intelligemment évoqué mais que depuis les leaders politiques ont occulté

cf. 1/ si la vieille France vous emmerde, changez de décor

Écrit par : corylus | 10/10/2008

Qu'on le veuille ou non, il y a un sujet cumul des mandats/longévité politique.
La France a du mal à renouveler ses élites politiques et donc en réalité ses comportements et sa vision du monde puisque tout est lié.
Bien sûr il y a des octogénaires qui blogguent... mais enfin c'est loin d'être la majorité.
Bien sûr il y a des octogénaires qui font le tri sélectif etc...
Je me rappelle l'expérience pathétique du blog de Jospin qui a duré un mois...

Bref tout ça pour dire qu'il y a des motions qui respirent à fond la naphtaline politique. Et que ce soit pas fidélité ou par nostalgie, je comprends qu'on adhère au discours de Laurent, Martine, Lionel, Henri, Benoit et les autres.

En fait toute la génération des dirigeants politiques du PS de 1981 à 2002 (après l"échec du 21 avril !) continue de s'accrocher.
Pourquoi croyez-vous que Ségolène Royal a été largement investie en 2006 ? Pour tourner la page. Sauf qu'il a fallu qu'elle affronte à la fois Sarkozy, toute la droite et en plus un PS récalcitrant... Quel gâchis !

Écrit par : alexis bachelay | 10/10/2008

@alexis bachelay, certes il a fallu qu'elle affronte.... et en plus un PS récalcitrant, tu as oublié également une chose il a fallu qu'elle affronte aussi Ségolène. Qu'a-t-elle fait pour réunir les "militants récalcitrants" aurait ce été un fourvoie que de les contacter après l'investiture de novembre 2006, ou a-t-elle préférer entrer dans un 282 à deux pas de Solférino pour mieux s'isoler. Je crois qu'il faut faire fi du passé, en tirer des enseignement pour éviter les mêmes erreurs des deux présidentielles passées, et surtout accepter ses responsabilités, si nous avons perdu admettons enfin que la faute soit collective. Et puis changeons de mentalité, il n'y a pas de sujet cumul des mandats/longévité politique. Ce n'est pas la France qui a du mal à renouveler ses élites politiques, mais bien les Partis (et de tous bords) qui encouragent leurs cadres par des dysfonctionnements orientés à cumuler. Pour ce qui est des motions qui sentent la naphtaline, je suis d'accord avec toi, mais je trouve que pour Benoit tu y vas un peu fort, au contraire (rassure toi ce n'est pas celle que je signerai) mais je trouve qu'elle est innovante en réadaptant des vrais valeurs de gauche.

Écrit par : Patrick Profit | 10/10/2008

Hamon l'arbre qui cache les tyran-nosaures : Emmanueli ,Mélenchon,et cerise sur le gâteau Filoche
Franchement ,les valeurs de gauche de ce trio ,c'est comment dire.... logorrhée et éructation....,vacheries et coups bas....ouais!......pas très engageant pour résumer,même si Hamon sort du lot

Écrit par : antimythe | 10/10/2008

Je comprends que la naphtaline de la motion C vous fasse peur mon cher antimythe... mais rassurez vous ça n'a rien de personnel tout ça !

Dans chacune des motions il y a des tyranosaures mon cher antimythe... et même chez certains des tyranosaurus expatriatus qui pensent qu'on ne le voit pas venir avec ses nouvelles santiags...

Mais tous ces tyranosaures, toutes ces jeunes pousses sont socialistes et devront bien s'entendre un moment... sinon on ferme la boutique tout de suite et on laisse, comme ce qu'il se passe actuellement, les français à choisir entre un roquet clinquant et un chien rouge hurlant...


C'est assez animalier comme discours ???

Écrit par : Isabelle | 10/10/2008

@ corylus: mon "très cher vieux gâteux", je ne pensais plus qu'on pouvait fantasmer autant à votre âge... Comme quoi... Absolument non-cordialement

Écrit par : Liam | 10/10/2008

C'est chaud bouillant,un peu comme si les militants se comportaient comme les éléphants
A moins que ce soit l'inverse ? qui de la poule ou de l'œuf .......

Écrit par : antimythe | 11/10/2008

l avenir passe par le modem ou par la fin du p s !
il ny a que ces deux choix si il ny avait pas ce probleme d éléction présidentielle!
il y a logtemps que le modem aurait mangé le p s! tout ceci est le la science fiction
quand on pense que la fiction n est pas la tasse de thé ,des économistes comment
voulez vous avancer dans les nouvelles idées ! pour l instant tout est pour un stand by !
non! ségo est bayrou lequel des deux ex présidentiables va manger l autre ! ?
alors enfin vous voyer bien que tout ceci ne tient pas la route! de la faute de ses
deux personnages qui ne jouent pas le jeux. mais au faits quel est le rapport avec
le socialisme démocratique§ aucun alors arrétons, de faire de la science fiction
et de lire Marianne ! ( modem );;;.§!

Écrit par : le mr | 11/10/2008

Chers amis
Chers camarades

Le 6 novembre, nous apporterons notre voix à la Motion E, à Ségolène Royal et à ses colistiers, à des idées auxquelles nous croyons, à un projet que nous voulons porter, à des valeurs incontournables...

Mais au-delà de tout cela, au-delà de nos convictions profondes, au-delà de la confiance en Ségolène, confiance réfléchie et non sectaire dans laquelle personne ne parviendra à nous enfermer, au-delà de tout cela, c'est pour un Parti Socialiste fondé sur d'autres bases que nous allons voter...

En un mot, nous allons voter pour NOUS! Nous allons voter pour les MILITANTS, cette base aussi incontournable que les valeurs qu'elle défend! Chacun votant pour tous, fraternellement!

Lorsque le 6 novembre je glisserai mon enveloppe dans l'urne, j'aurai forcément une pensée pour celle qui m' a donné envie de reprendre le chemin long et difficile de la politique, mais je penserai aussi à mon camarade militant, à toi de Nantes, à toi de Brest, à toi de St Etienne, à toi de Corse, de Provence, d'Aquitaine, du Nord, à vous toutes et tous qui donnez sans compter et auxquels on n'a pas toujours rendus, même si nous ne militons pas pour une quelconque reconnaissance... Je penserai à toi Benoit, parti sous d'autres cieux mais que j'aime comme un frère, fraternellement camarade! Je penserai à toi le sympathisant qui ne pourra pas voter pour que l'avenir de ce parti que j'ai au coeur et au corps puisse t'apporter l'espoir d'avoir envie... Je penserai à toi l'étranger apeuré, traqué... Je penserai à mes jeunes élèves que je regardais ce matin en me demandant: "Toi Céline, toi Pierre, toi Rachel, Gael, Yasmine, Bertrand... Que sera demain pour vous?"... Je penserai à ceux qui ne nous suivent pas, mais dont je partage les inquiétudes, quel que soit leur camp... Fraternellement... Sereinement...

Nous ne votons pas pour nous... Mais pour vous toutes et tous, qui passez par-là et nous lisez...

Sans haine... Sans autre désir que de donner envie d'avoir envie, de dire à celui qui a peur, non pas de l'avenir, mais de ne pas en avoir du tout, que tout est possible...

Tout est possible...

Le 6 novembre, je ne penserai qu'à vous et, "un peu", à elle...

Fraternellement votre...

Amitiés

Chris
www.profencampagne.com

____________________________________

http://www.desirsdavenir.org/le-forum/nouveau-forum-de-soutien/toi-celine-toi-pierre-toi-rachel-gael-yasmine-bertrand

Écrit par : Cécile | 11/10/2008

Nous ???

Chris, célèbre contributeur de DA, utiliserait-il la troisième personne de majesté ??? Je n'ose y croire !

Écrit par : Isabelle | 11/10/2008

Le débat va également se passer sur le net ! Le site internet du PS (www.parti-socialiste.fr) organise 6 chats avec des représentants des 6 motions.

Organisés les deux prochaines semaines, ces débats vont permettre aux militants et sympathisants de poser leurs questions directement aux représentants de chaque motion.

14 octobre 19h-21h : motion A (Bertrand Delanoë)
15 octobre 19h-21h: motion B (Pôle écologique)
16 octobre 19h-21h: motion C (Benoit Hamon)
21 octobre 19h-21h: motion D (Martine Aubry)
22 octobre 19h-21h: motion E (Gérard Collomb/Ségolène Royal)
23 octobre 19h-21h: motion F (Franck Pupunat)

Écrit par : Damien | 11/10/2008

Il fut un temps où je suivais régulièrement les débats dans le PS notamment avec des amis militants.
Ces amis, parfois élus ont peu à peu abandonné ce milieu. C'est vrai qu'ils ne gardaient pas un centile de leurs indemnités ces agriculteurs, ouvriers, petits commerçants, contremaîtres...
Je trouve d'ailleurs le niveau du débat très inférieur à celui que je connaissais.
Où sont passèes les valeurs républicaines fondementales ? Qu'est devenu l'enseignement de JAURES ?
Quand j'entends à l'Assemblée les ténors du PS, défendre le traité de MAASTRICHT qui conduit le peuple à la pauvreté et à la misère, je me dis "ils osnt fous" ! Quand je les voie voter le traité de LISBONNE, défendre les privatisations de "gauche" (comme si cela pouvait exister !), refuser d'exiger le départ des troupes d'AFGHANISTAN, je comprend pourquoi le PS ne remet pas en cause la Loi FILLON sur les retraites (ce qui à fait perdre S ROYAL), la CSG, la RDS, j'essaie de revenir, de vous écouter mais je vous sent tous encore plus loin des besoins du peuple.
Quelle tristesse de vous écouter dans cette tourmente financière !
Rien de concret, du vent, rien qui corresponde aux besoins d'en bas.
Dommage.

Écrit par : PUERTA Y LUZ | 12/10/2008

Hamon sort du lot c'est indéniable, il a de vraies idées de gauche, mais malheureusement ne peut exister seul, et doit se coltiner qui vous savez...
J'ai lu une analyse trés fine de sa part à propos de la crise financière actuelle.

Écrit par : Fran | 13/10/2008

Petit rappel : le PS n'a pas gagné d'élection présidentielle depuis 20 ans !
Et sur les 15 dernières élections en Europe où étaient engagés des sociaux-démocrates, 13 ont été perdues...
Donc finalement peu importe quelle motion arrivera en tête, si le projet résultant n'est ni novateur ni crédible, le PS échouera une nouvelle fois aux prochaines élections nationales !
L'un des principaux manques commun aux projets Royal/Aubry/Delanoë, est qu'aucun n'a de solution pour s'attaquer de front au fléau n°1 qui ronge notre société depuis 25 ans : le chômage et la précarité de masse, dont découlent bon nombre d'autres problèmes : explosion des déficits sociaux, stagnation des salaires, baisse des retraites, consommation et croissance en berne, détérioration des rapports familiaux et humains en général, augmentation de la violence et délinquance (même si ce n'est pas la seule cause), etc...
Tous misent sur le retour de la croissance, alors que depuis 30 ans (de mesures en sa faveur) elle n'a jamais dépassé les 3%/an, qu'il faut au minimum 3.6% pour créer de nombreux "vrais" emplois et que la France est en train d'entrer en récession !
Le seul projet réaliste sur ce plan est celui de B. Hamon, en particulier grâce au ralliement de Pierre Larrouturou qui va permettre de lancer un vrai débat sur la RTT.
Son concept de semaine de 4 jours à la carte qui est expérimentée depuis 14 ans dans 400 PME et sa généralisation créerait au minimum 1.6 million d'emplois en CDI, sans 1 ct d'augmentation des impôts des contribuables ni des charges des entreprises (étude Ministère du Travail/Caisse des dépôts)...
Le cercle vertueux attendu est : 1,6 million d'emplois stables créés => 1.6 million de familles retrouvant un réel pouvoir d'achat => + de consommation et de cotisations sociales=> + de croissance et - de déficits => encore moins de chômage et de précarité => rééquilibrage du rapport de force entre salariés/employeurs => augmentation globale des salaires et donc du pouvoir d'achat pour tous.
Ce type de mesures radicales doit absolument figurer dans le projet final du PS, sans quoi la défaite nous guettera, encore et toujours.
Nous ne sommes pas en concurrence les uns contre les autres mais tous ensemble contre une droite qui malgré la démonstration cuisante de l'échec de ses valeurs, reste toujours présente et dangereuse, usant et abusant d'une démagogie sans limite.
Pour un Parti Socialiste de gouvernance !
http://nouvellegauche.fr

Écrit par : MKL | 15/10/2008

Assez d'accord avec votre vision des choses ! bonne continuation et vive le socialisme !

Écrit par : Citation | 24/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu