Avertir le modérateur

« La semaine de tous les dangers | Page d'accueil | Réinventer le socialisme d’il y a trente ans? »

06/11/2008

Il est temps d'essayer la différence

Par Valerio Motta

Allez, on approche quand même de ce vote après un début de congrès au climat assez particulier.

Je ne peux pas imaginer qu'avec ce qui se passe autour de nous, la crise financière, économique et sociale, l'élection d'Obama, bref un contexte où  tout change, le monde change, l’Europe change, la France chang, ce congrès donne aux Français l'impression qu'il n'y a qu'au Parti socialiste que rien ne change.

Que l'on reconduise la ligne politique qui nous a mené à 3 défaites présidentielles. Que l'on reconduise, au prix de quelques changements de casting la direction sortante, aujourd'hui éparpillée dans trois motions.

Et puis, même s'il s'agit de quelque chose de plus modeste que ce qui s'est passé aux USA, ca ferait du bien d'avoir comme un premier secrétaire un socialiste qui dise : “Je ne suis pas Noir mais j’ai quand même trois défauts au parti socialiste: je suis issu d’un milieu modeste, je suis fils d’ouvrier et pas énarque et je suis de gauche et je l’assume”

Vous vous en doutez. Pour moi il n'y a pas photo, et les pronostics destinés à nourrir commentaires et intox ne m'intéressent pas. Ce soir, je voterai Un monde d'avance avec Benoît Hamon.


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

03:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

c'est quand même triste de devoir s'assumer avec une accroche pareille "je ne suis pas noir mais ..." ....

exact, il n'y a pas débat, quand on en est là on mesure l'absence de profondeur des arguments

bon vote camarade, n'oublie pas le plus important est celui qui se déroulera le 20 novembre !

Écrit par : corylus | 06/11/2008

Benoît Hamon est fils d'ouvrier ? A ce petit jeu, nombre de dirigeants de la motion E (comme Gérard Collomb ou Aurélie Filipetti) pourraient en remontrer au camarade Benoît. Dans l'Essonne, notre chef de file Désirs d'avenir est non seulement fils d'ouvrier mais ancien ouvrier maçon (à l'âge de 16 ans). Je suis pour ma part fils de (successivement) paysan, résistant communiste (décoré par Charles Tillon), engagé volontaire (médaillé), garde républicain, ouvrier à la chaîne chez Panhard et pompiste. De vraies lettres de noblesse de gauche ! Mais, plus que d'où l'on vient, c'est de savoir où l'on va qui compte. Et qui l'on est. Benoît lui-même n'a jamais fréquenté une entreprise, il a fait toute sa carrière comme apparatchik du PS - ce qui est parfaitement respectable en soi. Mais qu'il ne vienne pas nous donner des leçons d'ouvriérisme.
En toute fraternité - il arrive aussi à des frangins de s'engueuler, cela fait partie des joies de la famille 8-)

Écrit par : gulliver | 06/11/2008

Benoît Hamon a été salarié du privé pendant plusieurs années...

Avant de copier coller des argumentaires, gulliver, merci de se renseigner....

Écrit par : leo | 06/11/2008

Benoît Hamon a été salarié du privé pendant plusieurs années...

Avant de copier coller des argumentaires, gulliver, merci de se renseigner....

Écrit par : leo | 06/11/2008

Salarie du prive ? Oui d un institut de sondage particulierement de gauche.... :)

Écrit par : FP NICOLAS | 06/11/2008

Comme il n'y a pas vraiment de différence entre les candidats...

Ce n'est pas l'origine qui compte mais l'orientation.

Tous parlent de changement... mais au final, lequel se prononce pour la re-nationalisation des services publics ? Non, car c'est contraire aux traités Européens. Alors vogue la galère emportée par le courant.

Qui parle au peuple pour lui dire : oui, nous augmenterons les salaires, oui nous abrogerons les Lois Fillon et autres sur les retraites, oui la sécu et les retraites seront gérés indépendamment de l'État, oui nous abrogerons la CSG et la RDS, oui nous reprendrons les entreprises en faillite pour éviter les licenciements...

Sur un plan plus institutionnel aucun ne remet en cause l'existence du SÉNAT ou de la présidence en redonnant tout le pouvoir à un parlement élu à la proportionnelle intégrale...

Il y a beaucoup à faire pour revenir à un peu de démocratie et de République !

Écrit par : PONCE | 06/11/2008

@leo
"Avant de copier coller des argumentaires, gulliver, merci de se renseigner" écris-tu.
C'est drôle, un camarade de la motion C m'a fait une remarque analogue en réunion de section. J'ai dû lui expliquer que nous ne fonctionnons pas comme ça. Nous défendons des convictions, avec notre personnalité et nos limites (il y a peu de "professionnels" de la politique parmi nous). Notre dialectique n'est pas toujours parfaite mais nous avons au moins le mérite de la sincérité.
Ce que j'ai dit sur Benoit Hamon ne vient sûrement pas d'un argumentaire de la motion E. Nos argumentaires ne parlent que des raisons de voter pour nous et ne comportent pas d'attaques personnelles. Je me suis déjà fait réprimander par des copains de la motion E pour avoir enfreint cette règle, mais je n'y peux rien, je tuerais père et mère pour faire un bon mot....
Non, ce que j'ai écrit (de mémoire) est juste le reflet de la biographie de Benoît Hamon que j'avais trouvé sur Wikipedia. De toutes façons, le débat que nous menons mérite mieux que ce genre d'arguments.

Écrit par : gulliver | 06/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu