Avertir le modérateur

« Le pire scénario | Page d'accueil | L’affolement des éléphants »

25/11/2008

Ni Dieu, Ni Premier Secrétaire…

Par Marc Vasseur

article_aubry-royal.jpgC’est mon dernier billet sur la pétaudière socialiste, vous connaissez mon point de vue: Ségolène Royal et Martine Aubry nomme chacune une personne pour une commission qui travaille pendant six mois pour obtenir les conditions d’un vote propre.

Et en attendant et probablement durant quelques années, je n’ai pas de premier secrétaire… en même temps, ce n’est pas vraiment nouveau, juste une certaine continuité de l’ère Hollande.

Et ne pensez surtout pas que je considère Ségolène Royal, le vote est entaché d’irrégularité, ça vaut dans les deux sens. Et ce n’est certainement pas le Conseil National de ce soir qui donnera une quelconque légitimité à « l’erreuse » élue même si je n’ai aucun doute sur l’issue donnée par cette aréopage.

Sinon, ce matin, j’ai fait une découverte, le représentant de Martine Aubry dans la commission de recollement, c’est un certain Christophe Borgel. Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, il fut président de l’UNEF-ID (syndicat étudiant dans les années 80-90). Pour la petite histoire, au moment des congrès, on parlait des adhérents «poissons rouges»… C’est vous dire si avec lui, on est vraiment dans le «/socialisme, c’est la démocratie jusqu’au bout/».

Pour revenir au PS, surtout qu’on ne me demande pas de la discipline pour deux et du rassemblement pour trois. Je reste adhérent au PS car je suis social-démocrate et syndiqué… Et par conséquent, je me dois d’être dans une organisation aussi malade soit-elle et c’est de l’intérieur qu’on combat le repli sur soi, les arrangements entre ennemis… et pour ne croyez pas que je sois dupe des rassemblements de circonstances.


A en croire les sondages, Ségolène Royal et ses amis en font trop… Comme si en fin de compte, ce n’était pas si grave que la sincérité d’un scrutin soit mise en doute. Il est vrai qu’à la différence de certains pays, nous avons une certaine mansuétude pour tout ce qui touche à la vie politique, désolé je ne m’y résous toujours pas.

Et encore plus aujourd’hui qu’hier, je reste persuadé qu’il revient à la gauche d’être irréprochable dans ce domaine, c’est à ce prix qu’on pourra reconquérir les citoyens… qui… je ne sais pas si certains l’ont bien remarqué… désertent de plus en plus le chemin des urnes et encore davantage tout ce qui se ressemble de près ou de loin à une organisation politique.

Dernière chose, l’autisme socialiste n’a jamais tiré les leçons des scrutins de 1997, de 2001, de 2002, de 2007… et hélas, ce n’est certainement pas aujourd’hui que ça va commencer… C’est bien dommage car c’est à partir de là qu’on pourrait bâtir un parti ouvert et démocratique, capable de reconquérir le pouvoir national pour transformer la société… Mais nos barons ont-ils cette volonté, j’en doute.


Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo 

Commentaires

Au sujet de la désertion sur le chemin des urnes, quel est le taux d'abstention lors du vote des militants ? J'espère que ceux qui ont choisi de ne pas voter ferment leur caquet.
Merci

Écrit par : Fran | 25/11/2008

"A en croire les sondages, Ségolène Royal et ses amis en font trop… Comme si en fin de compte, ce n’était pas si grave que la sincérité d’un scrutin soit mise en doute."

Pft! Quand un secrétaire d'état UMP magouille a une élection municipale et gagne de 32 voix sur 8000, d'une tout le monde s'en fou, et de deux la justice ne fait pas son travail...

Alors pour une élection interne d'un parti...

Écrit par : Ségo est une truffe | 25/11/2008

D'une simple analyse sur les dernières années (les 10 dernières), il me semble nettement que les partis de gauche (notamment le PS) se sont comportés comme les rentiers d'un mouvement, et non comme les héritiers (en passage d'héritage, de génération en génération) de celui-ci.

L'aveu d'un total gaspillage jusque dans l'histoire de ce mouvement, son énergie, sa force, son intégrité et son intimité d'idéal.

Tout ce qui arrive ne m'étonne pas.
L'égoïsme de l'appareil a finalement tout emporté.

C'est froidement consternant.

Écrit par : katia jaeger | 25/11/2008

C'est la commission de récolement... Rien à voir avec une éventuelle commission de recollement !

Écrit par : Internationaliste | 25/11/2008

je ne suis pas adhérente mais j'ai souvent voté PS. Malheureusement je crois que maintenant mon vote sera blanc. Je ne supporte pas ces querelles. Si le PS est le parti de l'opposition il devrait au moins y avoir une cohérence pour sortir plus fort. C'est le contraire qui se passe et j'en ai un peu marre de voir SR à la télé et de l'entendre à la radio. Elle fait le même parcours que NS avec les médias.

Écrit par : mj | 25/11/2008

Avant tout, ça me désole que la course au pouvoir de certains ai commencé par vous disqualifier (je ne sais pas trop où ça en est) du poste de 1er secrétaire du nord. Vos idées, pour socialistes qu'elles sont, me semblent un peu au delà des guerres partisanes internes et "anti-droite primaires" du PS, et plus proche d'un certain volontarisme pour le pays et non seulement pour le parti. Etant plutôt a-partite, cet état d'esprit me touche. Donc "1er Sniff".

Sur cette élection, je partage votre constat: ce n'est pas le résultat qui y est important, mais les conditions... Je dois avouer mon étonnement de voir que la commission de récolement constate de tels écarts sur les sections de vote, comme si certains n'avaient pas appris à compter sur leurs dix doigts... Et il faut avouer que pour un parti dont justement les statuts doivent permettre de se départager "démocratiquement", cette parodie d'élection discrédite aussi bien la sincérité des hautes sphères du PS, que leur capacité à diriger "démocratiquement" un pays dans l'avenir. Donc "2ème Sniff".

Écrit par : Liam | 25/11/2008

On ne comprend pas ce que vous cherchez vous memes posteurs à part vous saisir de cette crise pour foutre la merde et apaiser vos petites angoisses ! ça ne durera pas vous devrez trouver un autre os à ronger ! Foutez la paix aux socialistes !

Écrit par : Gilles | 25/11/2008

Il y a eu des erreurs de comptages, tout le monde est d'accord sur çà !

Alors votons à nouveau pour que les comptages soient en phase avec la réalité.
Qui a peur de cela ?

Écrit par : FOKSAPETE | 25/11/2008

Très bonne analyse. Si ce soir Mme Aubry est désignée pour être 1ère secretaire il s'agira d'une nomination par les éléphants et non pas un vote des militant.

Écrit par : joséphine | 25/11/2008

je suis désolé de vous le dire, c'est parceque le PS glise dans la social démocratie qu'il perd toute sa crédibilité auprés des couches populaires et que c'est dernier ne font pas la difféerence entre la vrai gauche et le centre gauche qui en europe gère la crise avec la droite comme en allemegne et en europe du nord, en france cette social démocratie a amené certains a gérer avec Sarkozy, Kouchner and Co, pour la clarifiquation du PS il est souhaitable a une sicion, d'un coté ceux qui veulent s'allier avec la droite et de l'autre ceux qui sont respectueux a la pensée de Jean Jaurés, je fais parti de ceux qui ont voté Royal aux 2ième tour, mais ce n'étais qu'un vote par défaut, juste pour voter contre Sarkozy, mais c'est fini....je suis de gauche et je réfute le centre gauche il ne suffit de voir ce que cela a donné en Italie avec un retour en force de Berlusconi, si c'est cela que l'on veut et bien Mme Royale est dans le droit fil...
que les sociaux démocrates rejoignent Beyrou, et laisse le PS redevenir un vrai parti de Gauche, en ce qui me concerne j'ai rejoint JL Mélenchon un des seuls socialistes a être a gauche sans ambiguïté...dans la vie il faut être honnête et dire franchement qui ont ai et ne jamais faire le concraire dans les actes c'est pour cela que les francais ne votent plus majoritairement pour vous car a cause de vos actions partout en entend dire "la gauche ou la droite c'est pareil" a méditer !!!!!!!!

Écrit par : michel | 25/11/2008

"bâtir un parti ouvert et démocratique, capable de reconquérir le pouvoir national pour transformer la société"

Après la critique des chefs en place, c'est une bien petite phrase sur ce qu'il faudrait faire.
Mais, les bons sentiments ne sont pas des idées politiques.

Les militants doivent savoir à quels problèmes énormes un parti de gauche est affronté.
Dessiner une ligne politique après l'horreur du communisme et les succès mais aussi les échecs de la socdem
Proposer une organisation du PS à des militants devenus individualistes comme le reste de la population
Construire un projet européen dans un contexte où les alliés font défaut.
Préparer un pacte de paix avec le Sud, sans mentir, ni trahir.
Etc..
les bons sentiments n'ont pas leur place dans ce genre de problème.

Écrit par : Baillergeau | 25/11/2008

Bon écoute Marc tu es gentil mais tu contribues aussi à jeter de l'huile sur les braises et je crois que ça te plait parce qu'au travers de ton blog, tu finis par croire que tu es une référence. Tu vois je ne prends pas de gants pour te le dire.

Alors manipulations douteuses ou pas, puisque tu sembles dire qu'il y eut, laisse moi aussi te dire que dans les Yvelines le 1er fédéral est reconduit avec une hausse vertigineuse de son score du 1er tour de près de 150 voix alors que curieusement Martine Aubry est en-tête. Tu vois, j'en ai la conviction, l'incohérence de ces 2 scores. Or logiquement, car nous en avions plus ou moins convenu, les 380 voix obtenues sur la motion devaient profiter à l'alliance A+D qui était de plus de 500 voix. Je pense que tu me suis toujours.

Et moi, je pense que les royalistes avaient finalement intérêt en cas de perte sur le national à maintenir un 1er fédéral à leur dévotion. Nous avons du reste noté une augmentation plus que sensible des votants en faveur de Royal au 2è tour.

Tout ça pour dire in fine comme toi, il y a peut-être eu magouilles ici et là, je n'en sais rien, je préfère parler d'erreurs et pour certains départements nous n'étions pas dupes des résultats. Mais je constate que Royal s'en tire vraiment bien, très très bien, parfois trop bien. Car tu auras du mal à me faire croire qu'on puisse voter Royal pour un simple 1er fédéral, ce qui touche peu les militants mais beaucoup plus les élus, et Aubry pour le national.

Mais curieusement aussi, Royal se garde bien de la ramener sur des cas comme celui-ci. Allez j'ai fait le tour du personnage de la "dame du chabichou".

A tchao bonsoir, vous regardez trop la télé ....

Écrit par : corylus | 25/11/2008

"Or logiquement, car nous en avions plus ou moins convenu, les 380 voix obtenues sur la motion C devaient profiter à l'alliance A+D : je pense que tu as compris qu'il manque le C de la motion Hamon. Salut.

Écrit par : corylus | 25/11/2008

Le taux d'abstention contient les militants qui ont payé adhéré pour la présidentielle et ne sont jamais revenus au parti, car on ne raye pas immédiatement les militants, ne fusse que pour les relancer au moins une ou deux fois.

Ce taux contient aussi ceux qui n'ont pas pu ce déplacer au jour J, il n'y a pas de vote par procuration possible ... on ne tiens pas à compliquer les travaux de la commission de recolement. lol.

C'est deux causes écartées taux de participation sur adhérent resté (qui sont à jour de cotisation, et qui colleront les affiches au printemps ) est beaucoup plus élevé.

Pour les démissions d'après présidentiel, c'est toujours trop élevé, mais il reste plus de militant qu'aux congrès du Man, et sur ce point le PS n'a rien à envier à l'UMP qui n'arrive plus à faire adhérer, même à 20€, et parle même de faire une adhésion gratuite ...

Écrit par : zip | 25/11/2008

@corylus : J'habite dans les Yvelines, j'ai voté Aubry au national, et Malivet pour le 78, si on raisonne en terme de A+D-E-B+C+F (les spécialistes du PS comprendrons)... c'est presque incoherent, enfin pas plus que C+A ...

Mais si l'on raisonne en terme qui pour tenir la maison ? Qui est raisonnable ? Qui respectera le militant que e suis

Tout devient limpide...

Question de dimension de certains égos ....

Pour le 78, on ne cache pas un jet-setter derrière trois lettres de l'alphabet ni derrière une petite fille qui ose à peine lever les yeux toute seule ....
N'est pas Aubry qui veut ...

Écrit par : zip | 25/11/2008

http://cgi.ebay.fr/Partie-Socialiste-a-VENDRE_W0QQitemZ270308269999QQcmdZViewItemQQptZFR_YO_Art_Reproductions?hash=item270308269999&_trksid=p3286.c0.m14&_trkparms=72%3A1526|66%3A2|65%3A12|39%3A1|240%3A1318

Écrit par : spip94875 | 25/11/2008

@ spip94875

Et si je t'en crois tu aurais voté pour un 1er fédéral yvelinois qui laisse un bilan NULLISSIME et tu aurais voté Aubry au national dont la politique social est à l'opposé de celle de Royal ?

ha ha ha ha ha je me marre, laisse moi te dire que pour le grand écart je te conseille l'opéra de paris, il en cherche des comme toi

Écrit par : corylus | 25/11/2008

@ zip

Le PS aurait dû purger fin 2007 son fichier ROSAM. Hollande s'est montré d'une légéreté inexcusable en ne le faisant pas.

Car, dès lors que ces gens dont on sait que majoritairement ils avaient voté Royal aux primaires, n'avaient jamais mis les pieds dans une section pour y assister aux réunions, il devenait certain qu'ils se réactiveraient à la moindre occasion.

Or, Hollande justement en été 2007 avait dit qu'il fallait avoir assisté à au moins une réunion de section avant le 31 mars 2008 pour les adhérents 2007 et avoir acquitté sa cotisation de l'année en cours.

C'est la raison pour laquelle les adhérents à 20 euros ne sont pas revenus. Car ils auraient dû payer 80 euros et non plus 20 pour l'adhésion à la 2è année. Sans doute que 60 euros devaient les dissuader de revenir, c'est ce s'est passé pour la majorité d'entre eux. Toutefois, comprenant qu'elle perdait la partie Royal a lancé un appel proposant le remboursement de cette cotisation de la 2è année. Eh oui, le piège se refermait car ils sont revenus pensant la faire gagner s'attendant à être remboursés un jour ou l'autre. C'est donc là qu'était l'erreur de ne pas avoir purgé le fichier Rosam. En gardant des fantômes sur ses rôles, le PS a concourru à sa propre faillite.

Et l'UMP en rigole, mais pas trop ouvertement. Car d'où viennent ces gens, nul n'a pris la peine de se le demander. Presque 100.000 adhérents, posons nous les bonnes questions.

Écrit par : corylus | 25/11/2008

Ou voir la politique autrement
« Il faut savoir ce que l’on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire. »

Georges Clemenceau

Au moment ou notre pays traverse une crise économique, sociale et politique profonde, nos compatriotes sont dans l’attente d’un sursaut national. Fidèle à une « certaine idée de la France » chère au général de Gaulle, le mouvement Debout la République entend incarner le Courage Républicain et le mettre en œuvre pour rendre concrètement vie à notre devise nationale : Liberté – Egalité – Fraternité.

LE COURAGE DE LA LIBERTÉ

Depuis des années, les choix des Français sont bafoués. La ratification parlementaire, en février 2008, du traité de Lisbonne, copie conforme de la Constitution européenne rejetée par référendum (par 55% des Français) en mai 2005, a constitué à cet égard le point culminant de ce déni démocratique.

Les Français doivent redevenir maîtres de leur propre destin. Cela oblige à changer d’Europe en respectant les peuples, en s’appuyant sur les nations et en organisant des coopérations à la carte autour de projets concrets. Cela oblige aussi à réaffirmer l’indépendance de notre politique étrangère et de défense pour offrir au monde une autre voie soucieuse du développement, de la protection de la planète et de la diversité culturelle.

LE COURAGE DE L’ÉGALITÉ

Notre pays, en laissant progresser les communautarismes, les corporatismes et le chacun pour soi, a propagé le poison de l’inégalité et de la dispersion de la Nation.

Pour rendre aux Français le goût du vivre-ensemble, privilégions enfin ce qui unit sur ce qui différencie. Rééquilibrons les droits et les devoirs. C’est avec un Etat régalien et laïc renforcé, une école du mérite et de l’effort et un vrai aménagement du territoire que nous rassemblerons à nouveau les Français autour de l’essentiel, pour réussir ensemble.

LE COURAGE DE LA FRATERNITÉ

Dans la guerre économique mondiale, beaucoup de Français voient leurs conditions de vie se dégrader (délocalisations, recul du pouvoir d’achat…).

Pour retrouver le chemin du Progrès économique, social et environnemental, la France doit relocaliser ses emplois et investir dans les projets scientifiques et industriels de demain. L’effort de tous doit être au profit de tous, grâce au renforcement massif de la participation et à la création d’une sécurité professionnelle.

C’est en faisant preuve de courage républicain que la France retrouvera la voie de la démocratie, de la liberté, de l’unité nationale, de la citoyenneté républicaine, de la puissance économique et de la justice sociale. Elle empruntera alors à nouveau le chemin du Progrès partagé.

Écrit par : JPR6991 | 25/11/2008

tout bien mais bougez vous y sont en train de vous manger et ricudiliser marchez main dans la main j ai confiance en vous les amis (es) je suis retraite sur le det 42 bonne route je suis avec vous

Écrit par : andre | 27/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu