Avertir le modérateur

30/09/2008

Congrés 2008: le choix entre 3 hedge funds et 1 livret A

Par Frédéric Polan

Motions Aubry-Fabius, Delanoë, Royal: les placements risque-tout des hedge funds! Les résultats du sondage Opinion Way, sur l'avenir de la Gauche sont limpides:

Question: «Dans les mois qui viennent, quelle est pour vous la priorité de la Gauche?»
- 66%: rénover son projet
- 2%: ne sait pas
- 32%: désigner un leader
(source)

Donner sa voix à l'une de ces 3 motions, c'est faire le choix du retour de la géguerre entre les présidentiables. Le vainqueur tirera la couverture que les perdants  feront un malin plaisir de détricoter. Et surtout n'oublions pas le 4eme larron: la marionettiste DSK, qui de son loft du FMI, a pris soin de répartir ses troupes chez Delanoë et Aubry-Fabius. Assurément un placement de risque tout! Sarkozy va-t-il nationaliser les pertes?

Motion Hamon: le placement du bon pére de famille du Livret A!

article_hamon.jpg
Benoît Hamon, Laurent Fabius et Pierre Moscovici (AFP)

Benoit Hamon est un placement de solidité:
Enfant de l'ascenseur social, il a obtenu un Bac+3 en prenant soin d'éviter l'ENA. Il a fait ses classes chez les jeunes du MJS, avant de devenir conseiller municipal puis député européen en 2004 (membre de la très recherchée commission des affaires économiques et monétaires).

Sa motion a réussi a fédérer toute l'aile gauche du parti (exploit non réalisé en 30 ans), des ex-fabuisiens comme le ministre Paul Quilés, des ex-rocardiens comme Pierre Larroutourou.

Non présidentiable en 2012, il sera en mesure de rénover le projet du PS, de préparer sereinement l'organisation des primaires de 2011.

Assurément un bon placement sans risque, qui va prendre de la valeur. Le experts notent déjà une inflation des votants.

16/09/2008

Voie royale pour une ligne claire?

Par Marc Vasseur

Je suis content de ce jeu de mots.

A part ça, depuis hier et l’annonce de Ségolène Royal de mettre au frigidaire les ambitions personnelles d’elle-même et d’autres égos, on commence à y voir plus claire pour ce congrès.

article_photo_1218642321671-1-0.jpg

Je l’avoue humblement, je me suis trompé. J’avais pensé à l’émergence de deux  blocs (Aubry-DSK-Fabius / Hollande-Delanoë-Royal) et bien non il y en aura à priori au moins trois.

Aubry (si elle ne jette pas l’éponge avant mais) avec ce qu’il reste de fans de DSK, Fabius… en somme la reconstitution du trio magique (mots employés par elle-même) après le non à la constitution pour remettre le PS au travail… déjà…  La dynamique des «reconstruteurs», si il y a eu, semble grippée. L’université de rentrée de la fédération du Nord n’a pas eu le succès escompté, 700 personnes, l’un des plus mauvais chiffre depuis son existence. Et, si il y avait 250-300 personnes en fédé lors de la présentation des contributions à Lille, c’est assez peu au regard des 8000 adhérents surtout quand on joue à domicile.

Hollande et Delanoë qui «réunionnent» ce soir. On connaît les soutiens pour le deuxième (Jospin et Rocard…), par contre je ne sais plus très bien hormis Harlem Désir ceux qui soutiennent encore François.

Enfin, on a appris hier que la ligne claire, emmenée par Gérard Collomb et le puissant patron de la fédération des Bouches du Rhône, était parvenue à un accord avec Ségolène Royal… Avec en passager clandestin Pierre Moscovici… mais il faut bien quelques cocus à chaque congrès.
Je n’oublie pas l’aile gauche mais Hamon rejoindra-t-il Aubry ou Mélenchon, c’est bien le problème de cette dernière… gagner sur sa gauche n’est ce pas craindre une fuite de quelques soutiens notoires…

Vous voyez rien n’est simple dans ce congrès… avec en prime, une vraie question…  Ils font un bout de chemin ensemble mais pour quoi faire?

29/08/2008

La forêt qui cache tous les arbres

Par Bastien Bonnefous (20 Minutes)

 

Officiellement, l'université d'été de La Rochelle est un rendez-vous de débats et de tables rondes sur des sujets très sérieux, voire ronflants. En réalité, tout ceci n'est qu'affaire de symboles.

Lire la suite

07/07/2008

Un choix de fond

Par Romain Blachier, adjoint au maire de Lyon7e 

En premier lieu, avant d'aborder les idées, il s'agit d'une part d'éviter un congrès qui se résumerait à une bagarre Delanoë et Royal avec Aubry en troisième larron. Le premier a une personnalité et un ouvrage récemment sorti convaincants, la seconde a sorti une contribution qui, si elle est parfois simpliste, ne manque pas de qualités et j'ai déjà exprimé ici le respect profond que j'ai pour la troisième.

Mais mon choix est d'abord, je l'ai dit, un choix de fond:

Nos idées se doivent d'être au centre de la vie politique française et cela passe par un discours qui soit le même dans nos congrès enflammés et dans notre pratique responsable et inventive du pouvoir.

Lire la suite

01/07/2008

Lettre à un élu anonyme et hésitant

Par Philippe Gailhardis (Gulliver)

Comme tout groupe humain structuré, le parti socialiste a ses rites : réunions de section, universités d'été dans sa ville sainte de la Rochelle et congrès. Un congrès c'est très compliqué. Aussi compliqué sans doute qu'un concile. Il faut rédiger des textes, appelés motions, qui peuvent être généraux ou thématiques, et qui doivent être signés par un maximum de "gradés" (grands élus, secrétaires fédéraux...) afin de se présenter en force au congrès, où les contributions vont se regrouper en motions, et les contributeurs en courants. Ce mercredi, un conseil national du PS va entériner les motions en lice. Pour les militants engagés sur un texte, c'est le temps des appels à signature, du "phoning" façon Obama. Sauf qu'eux ne sont pas payés pour le faire. Ambiance... 

Bonjour Monsieur le député,

Nous sommes en pleine course aux signatures et la plupart des élus comme des simples militants sont encore dans l’expectative. Certains par simple opportunisme, pour voler au secours de la victoire le moment venu, les autres, plus nombreux, parce qu’il y a un tel cafouillage au sein du parti qu’ils ne savent plus très bien où ils en sont eux-mêmes.

1772416720.jpg
 

Lors des présidentielles, tu as été parmi les premiers à soutenir Ségolène Royal. Depuis, beaucoup de choses se sont passées: une campagne magnifique, une franche défaite, sans parler des fameuses bourdes, la plupart montées de toutes pièces par des médias aux ordres.

Quelles raisons aurions-nous aujourd’hui de changer de tête de file?

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu