Avertir le modérateur

11/09/2008

Bavardages, stupeur et... tremblements

Par Jean-Claude Benard (Slovar)

Par quel miracle le mot démocratie est-il devenu synonyme de bavardages intempestifs. Il n'est pas de jour sans qu'un responsable du Parti ou d'un courant ne prenne la parole pour faire des déclarations allant du tonitruant au plus banal.

Le nouveau sport en vogue chez les responsables du Parti Socialiste consiste à prendre les media (et donc la France entière) pour témoin de leurs désaccords, turpitudes supposées ou détestation profonde. Si du côté militant, la guerre fait rage dans les forums ou sur les blogs, du côté des sympathisants, on est de plus en plus désabusé.

SGE.KJL46.130206165656.photo00.jpgQuelques «joyaux» de la semaine consacrés au SEUL problème qui agite le Pari Socialiste: François BAYROU (le conseiller municipal de Pau comme aime à le rappeler son ex-ami Nicolas SARKOZY).

«François Bayrou est en train de faire une espèce de grosse manoeuvre, de grosse ficelle profitant d'un certain désarroi de l'électorat socialiste», a estimé M. Moscovici sur France Info. «Ne basculons pas dans une alliance au centre», a-t-il ajouté, jugeant que «le PS est un parti de gauche qui doit rester bien à gauche, qui a des alliances à gauche, avec le Parti communiste, avec les Radicaux, les Verts, éventuellement avec les citoyens» de Jean-Pierre Chevènement.

Lire la suite

09/09/2008

Le Parti Socialiste doit-il répondre au MoDem?

Par Marc Vasseur

Ce week-end se tenait l’université d’été du parti de François Bayrou (où il y a avait des militants blogueurs soit dit en passant…), ce dernier a lancé un appel au rassemblement dans la perspective des élections de 2012.

541207564.jpg
Guillaume Bonnaud AFP/Archives ¦ Le président du MoDem François Bayrou, le 13 mars 2008 à Pau

Ce discours, pour moi, marque une rupture, il l’engage dans une opposition sans concession au gouvernement Sarkozy et par ailleurs il lance un appel au Parti Socialiste. A partir de là qu’elle doit être la position de ce dernier. Vendredi, Vincent Peillon a posé clairement les bases d’une discussion, bien loin des postures traditionnelles et avec certaines arrière-pensées quelques peu démagogiques… A quelques semaines d’un congrès qui semble une nouvelle fois se diriger vers un « plus à gauche que moi tu meurs » au moins au stade du verbe.

Lire la suite

11/04/2008

Je ne sais pas

Par Philippe Gailhardis

La plus poignante, à mon goût, des chansons d’amour blessé, n’est pas la trop flamboyante et littéraire « Ne me quitte pas » mais bien la discrète, la pudique et certainement sincère «Je ne sais pas», du même Jacques Brel.

3d2de546bf447d3202a5f65fc60896da.jpgCe «Je ne sais pas», qui revient de façon lancinante, exprime trop bien le désarroi de l’homme qu’on vient de « larguer », qui n’ose même pas encore se demander ce qu’il a fait ou négligé de faire, et se raccroche désespérément aux plus infimes détails matériels de la séparation. Tout lui paraît soudain compliqué, incompréhensible. «Je ne sais pas» aurait pu être l’hymne du parti socialiste après le tsunami du 21 avril. Six ans après, le PS ne sait toujours pas. Et l’on a beau jeu de lui jeter la pierre, de lui reprocher de ne pas avoir su analyser les causes de sa défaite. Ce n’est pas faute, pourtant, d’être rentré en lui-même, jusqu’au nombrilisme.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu