Avertir le modérateur

24/04/2008

Toulouse: Maastricht des socialistes?

Par Matthieu Vittu

La crise majeure que traverse la gauche dans son ensemble est à la mesure de son renoncement à préempter le champ économique. Nicolas Sarkozy a battu Ségolène Royal parce qu’il apparaissait plus apte à résoudre les problèmes économiques rencontrés par notre pays et en conséquence le plus capable d’améliorer le quotidien des Français. Il nous prouve aujourd’hui le contraire: le candidat de «la France qui souffre» de Charleville est devenu le président de la faillite de Gandrange. La candidate socialiste tentait de le surclasser sur les questions sociétales: souvenons nous simplement de ses coups d’éclat sur l’encadrement militaire des jeunes délinquants, la suppression de la carte scolaire, son repositionnement sur la question du mariage homosexuel, le droit de vote des étrangers, sur la France multicolore qu’elle appelait de ses vœux.

beb06671b4863527dcdc2e507695f5ee.jpg

Ces problématiques sont importantes et méritent des réponses claires, cela ne fait aucun doute. Mais en s’accaparant le champ sociétal, la représentante de la Gauche a négligé la bataille économique, pourtant essentielle.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu