Avertir le modérateur

25/09/2008

Socialisme et crise financière

Par Slovar

"Un financier, ça n’a jamais de remords. Même pas de regrets. Tout simplement la pétoche" - Michel Audiard

Quoi de neuf dans le monde?

Au lendemain de la présentation des motions du PS pour le congrès de Reims, les premières balles fusent entre les camps. Arnaud Montebourg juge ainsi que son ancien partenaire dans le renouvellement du parti Pierre Moscovici a fait "le plus mauvais choix" en ralliant la motion défendue par Bertrand Delanoë, qu'il a qualifiée de "motion Hollande bis, c'est-à-dire la direction avec ses échecs actuels". Le député de Saône-et-Loire a en revanche justifié sur Canal+ l'utilité de la motion de Martine Aubry, celle qu'il a rejoint : "un rassemblement original" avec "des gens qui ont eu des désaccords" et qui "peuvent parfaitement être d'accord aujourd'hui sur les nouvelles propositions politiques que nous allons faire".

Martine Aubry ne veut pas pour le moment répondre à la question de savoir si la motion dont elle est la première signataire est un préalable à une officielle candidature au poste de François Hollande. Indiquant qu'elle saurait "prendre ses responsabilités si collectivement nous [les signataires de sa motion, NDLR] décidons que c'est moi qui doit être premier secrétaire", elle s'est simplement déclarée mercredi matin sur RTL "candidate à apporter des idées". Martine Aubry en a profité pour marquer sa différence avec la social-démocratie incarnée par son adversaire, le maire de Paris, dans "l'ampleur du changement qu'il faut réaliser" (Source Le Point).

Lire la suite

Home sweet home

Par Jean-Yves Sécheresse

Même si ma retenue estompait un sentiment profond d'inquiétude, je dois vous confier que depuis vendredi dernier, je m'interrogeais sur le comportement de Pierre Moscovici. Tout le monde expliquait que notre homme était aux abonnés absents. Pour tout vous dire, je voyais les choses en noir et pour être sincère je craignais une fugue. Comme ces adolescents qui un beau matin remplissent leurs sacs à dos Eastpack en larguant les amarts, le MP3 sur les oreilles, je ne cessais d'avoir à l'esprit l'image d'un Mosco prenant à Montbeliard le premier autobus qui se présentait rompant ainsi les ponts avec tous. Sur la route, tel un nouveau Jack Kerouac, un traveller des temps modernes, fort heureusement, Pierre est revenu hier à la raison ou plus précisément à la maison. Aujourd'hui j'imagine que sa famille est rassurée, heureuse de voir que les mauveaises fréquentations envahissantes qui lui avaient tourné la tête étaient lointaines.

Tout est bien qui finit bien. Je sais maintenant que ces oncles Lionel et Michel vont lui faire réviser ses cours de rénovation car les échéances approches. Que son parrain François va l'entourer de son affection. Bref, tout va rentrer dans l'ordre car il faut bien que Pierre se mette cela dans la poche. Ce n'est quand même pas toutes les familles françaises qui comptent en leur sein un futur Président de la République.

Lyon, le 25 septembre 2008.

02/09/2008

Géopolitique du restaurant, épisode 4: la grandeur du pardon

Par Emile Josselin (20minutes.fr)

article_am.jpg

Photo Sipa

Où l'on apprend que samedi 30 septembre à midi, pour le déjeuner, un des participants présents sur cette photo aurait été «instrumentalisé»... et donc pardonné.

Lire la suite

10/04/2008

Un congrès qui commence mal

Par Marc Vasseur

Le congrès n’en est encore qu’à ses premiers balbutiements et pourtant on sent déjà poindre un certain malaise, voire une certaine violence tant les plaies de la désignation de 2006 sont encore vives.

Déjà, je m’interroge sur le sens et la portée de ce congrès tant la difficulté de débattre sereinement est déjà mise à mal par des procès larvés ou déjà tranchés.

Pour preuve, la tribune de mon ami Rémi Lefebvre, politologue de son état, proche de Lienemann. Je partage l’essentiel de son analyse sur l’état du parti et notamment, sur le fait que «malgré les apparences, une crise historique pour les forces de gauche».

Lire la suite

Verrouiller

Par Intox 2007

Verrouiller, c'est par exemple fermer une porte, c'est que le petit Robert 2008 nous apprend. C'est ce qui s'est passé dans la Sarthe, où les militants PS partisans de Ségolène Royal ont vraiment du mal pour trouver un local pour se réunir et discuter avec d'autres militants. La fédération locale du PS a en effet invoqué un problème de "calendrier" pour justifier le refus du prêt de la salle. En gros, il est interdit à des militants PS de se réunir pour discuter et répondre aux questions posées par Ségolène Royal.  Pourtant c'est en discutant et en débattant que nous reprendrons l'habitude de travailler ensemble. Il faut croire que pour certains, le débat est tout autre chose avec réunions entre bons amis d'accord sur tout et donc pas grand chose.

9e4786d294ad8bc2fa4aaeef288a0528.jpg



Pendant une réunion du pacte rénovateur à Paris, j'avais entendu des témoignages de militants parisiens expliquant qu'ils avaient dû organiser des réunions «privées» suite au refus des cadres locaux de donner accès au fichier des membres pour organiser des réunions. L'argument était imparable: Vous ne représentez personne au congrès du Mans, donc on ne vous donne rien. Il est facile de verrouiller quand on dispose des clés et des fichiers, sauf que là, chaque bug du verrouillage va se voir, être diffusé sur Internet.

J'appelle tous les militants PS à nous les signaler par exemple ici, en répondant par un commentaire.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu