Avertir le modérateur

17/11/2008

Martine Aubry et la bunkérisation du PS

Par Marc Vasseur

IMG_4369.JPGAlors comme ça Martine Aubry entend rénover le parti en invoquant Barack Obama une bonne demie douzaine de fois.

Avant d’aller plus loin, je lui conseille de prendre contact avec le politologue Pascal Perrineau, avec lequel nous nous sommes entretenu durant une demie heure, pour qu’elle comprenne bien le mouvement qui a fait qu’Obama ait pu passer au-dessus des us et coutumes du Parti Démocrate… On est aux antipodes des pratiques militantes des années à papa qu’elle prône, avec un militant corvéable à merci et surtout docile dans sa non expression.

D’ailleurs, j’avoue que je suis à peine surpris sur les difficultés que je rencontre dans ma candidature au poste de premier fédéral dans le Nord.

A ce propos, il se dit que je ne peux me présenter mais Gilles Pargneaux, premier fédéral sortant, n’a bien entendu pas pris la peine de m’en informer.

Lire la suite

13/11/2008

Vous avez interviewé...

Marc Vasseur a répondu à vos questions:

IMG_4369.JPGFran | 12.11.2008 - 12h29
Hormis Ségolène Royal, quel autre grand leader du PS peut selon vous mener à la victoire en 2012? Merci d'éviter la langue de bois mais je pense que ce n'est pas votre genre.
DSK peut-être mais avec la difficulté que si il peut mordre sur l'électorat centriste il peut perdre une partie du terrain regagner par Ségolène Royal chez les ouvriers. On est loin des postures pas d'alliance avec le Modem de Françoi
s Bayrou. Hamon, Peillon mais pour 2012, ils sont peut-être encore jeune et sans assise locale.

passe passe | 12.11.2008 - 12h40
Le tableau qui est présenté ne veut absolument rien dire je m'explique 80 % de rien ça fait rien 20% de 10000 ça fait 2000. Le seul chiffre à retenir c'est 29%*55% ce qui donne approximativement 16% tourner le dans tous les sens on est quand même très loin d'une majorité?
Il traduit le malaise militant avec un PS inaudible, des cadres traditionnels qui ne sont plus en adéquation avec le mode de vie des citoyens. Comment penser les réunions de sections à 19h peuvent à elles seules peuvent répondre à une demande citoyenne.

MilouenMai | 12.11.2008 - 13h22
Y aura-t-il un responsable qui sortira du lot, pour enfin nous sortir du guêpier dans lequel nous enferme Nicolas Sarkozy?
Plus que la question du responsable, c'est de savoir si nous aurons une personne capable de remettre un PS en capacité de produire un projet alternatif fort. Depuis 18 mois, nous souffrons de ne pas pouvoir apporter des réponses claires comme sur la réforme institutionnelle, la casse du temps de travail voire sur le RSA. Ça ne se pose donc pas seulement en terme de nom mais peut être davantage dans un collectif qui a la volonté de se remettre au travail.

Pour lire la suite, cliquez ici

07/11/2008

Ségolène Royal, même pas morte mais…

Par Marc Vasseur

Les militants ont envoyé un message clair, Ségolène Royal n’est pas morte, pis c’est sa motion qui vire nettement en tête à l’issue de ce premier round. Son cas ne pourra être passé par pertes et profits, si son leadership n’est pas incontestable, il ne peut pour autant être contesté.

article_sego.jpg



Pour moi c’est une bonne nouvelle, non pas parce que je la vois comme un messie, mais simplement parce qu’elle porte des valeurs dans lesquelles je me reconnais et aussi parce qu’elle a eu cette intuition importante à mes yeux… celle de la démocratie participative et de l’intelligence collective. Et ce même si on est encore loin de la perfection.

Autre point de satisfaction: Le score de la motion Hamon, Pierre (Larrouturou) devrait intégrer le Conseil National. Au regard du résultat enregistré par le Pôle Ecologique, je dois l’avouer, il a eu raison de faire ce choix. Comme je l’ai dit en septembre, je suis toujours disponible pour lui et pour Nouvelle Gauche.

Lire la suite

10/04/2008

Un congrès qui commence mal

Par Marc Vasseur

Le congrès n’en est encore qu’à ses premiers balbutiements et pourtant on sent déjà poindre un certain malaise, voire une certaine violence tant les plaies de la désignation de 2006 sont encore vives.

Déjà, je m’interroge sur le sens et la portée de ce congrès tant la difficulté de débattre sereinement est déjà mise à mal par des procès larvés ou déjà tranchés.

Pour preuve, la tribune de mon ami Rémi Lefebvre, politologue de son état, proche de Lienemann. Je partage l’essentiel de son analyse sur l’état du parti et notamment, sur le fait que «malgré les apparences, une crise historique pour les forces de gauche».

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu