Avertir le modérateur

21/11/2008

Esprit de corps

Par Philippe Gailhardis

GF2E4BK1H4Z01_FRANCE-SOCIALISTS-_1120_11.JPGOn ne comprend rien à l’incroyable violence verbale, au front commun par-delà les positionnements blablatiques de congrès, qui accompagnent l’irrésistible ascension de Ségolène Royal (Photo Reuters) comme les mouches accompagnent le promeneur des bois. Non, on n’y comprend rien si l’on ne se rend pas compte que tous ces gens ne se battent pas pour la défense de leurs idées, convenues et interchangeables, mais pour la défense infiniment plus vitale de leur clan, et par-delà leur clan, de leur bifteck.

Il y a au parti socialiste, comme dans nombre d’entreprises françaises, un esprit de corps. Ce ne sont pas les polytechniciens comme à France Télécom, les minards comme ailleurs, pas même les énarques, c’est le corps des politiciens professionnels, des salariés du parti et des collectivités locales qu’il détient. C’est parce qu’il vit de ses collectivités locales que le parti tient si peu à gagner les élections nationales, la moindre victoire au national étant souvent payée d’un revers aux élections locales, son véritable fond de commerce.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu