Avertir le modérateur

16/09/2008

Comment éviter le filet d'eau tiède

Par Bruno Julliard

Alors que nous entrons dans une phase essentielle du congrès du parti socialiste, il n’est pas inutile de rappeler que ce congrès doit être utile au PS et à la gauche. Pour l’instant, nous allons droit dans le mur: à la place d’un réel débat de fond s’est substitué un affrontement d’ego et de personnes. Il n’est pourtant pas trop tard pour faire de ce congrès celui du sursaut du parti socialiste. Il nous faudra remplir au moins deux conditions pour cela.

article_photo_1211799522451-1-0.jpg
photo AFP

D’abord, le fond. Les questions essentielles auxquelles sont confrontés les socialistes ne sont pas abordées, ou très superficiellement. Il ne nous suffit pas de nous décrire comme «réformistes» (ce que nous sommes depuis des années…) ou «sociaux démocrates de gauche» pour élaborer une pensée cohérente, en mesure de construire une alternative à la droite.

Je crains qu’il ne sorte de ce congrès qu’un filet d’eau tiède en guise de doctrine. La grande majorité des prétendants à la direction du PS prennent pour exemples les recettes passées des partis socialistes ou sociaux démocrates voisins, souvent au nom de la modernité. Il est pourtant frappant de constater que la quasi-totalité de ces partis ont perdu leurs élections nationales. Si sursaut il doit y avoir, ce n’est en aucun cas celui de se raccrocher aux wagons d’une social-démocratie européenne en déroute mais au contraire d’être à l’avant-garde des réponses nouvelles que la gauche doit apporter aux défis contemporains.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu